Mojaves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mojave.
Mojaves
Description de cette image, également commentée ci-après
Deux Mojaves vers 1871

Populations significatives par région
Autres

Les Mojaves ou Mohaves sont un peuple amérindien qui vit aux États-Unis, plus précisément en Californie, en Arizona et au Nevada. Ils se nomment eux-mêmes Pipa a'ha macave, qui signifie à peu près « Le peuple qui vit près de l'eau ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Langue[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mojave (langue).

La langue mojave est une langue yumane, classée au sein des langues yumanes centrales. Elle est parlée aux États-Unis, en Arizona, sur le cours inférieur du fleuve Colorado. En raison d'un faible nombre de locuteurs, cette langue est considérée comme moribonde, bien que des efforts de transmission aient été entrepris[1].

Le mojave n'a pas de dialectes connus. Elle présente de grandes similarités dialectales avec le Maricopa et les langues des peuples Hualapai, Havasupai et Yavapais[1].

Religion[modifier | modifier le code]

Mythe de création[modifier | modifier le code]

Selon le mythe de création des Mohaves, le premier grand esprit serait Matavilya, Matavily ou Matevilye[2]. Il naît de l'union de la terre-mère et du ciel-père au dessus de l'océan au loin à l'ouest[3]. Matavily crée les hommes et les femmes, les animaux et les plantes. Il a également une descendance, une fille et un fils, Mastamho, Mustamho ou Mastamxo, son frère cadet dans certaines versions du mythe.

Après avoir mené les hommes à l'est, il définit la région autour de la Cottonwood Island, aujourd'hui disparue sous le lac Mohave, comme le centre du monde et s'y installe[3]. Là il est tué par sa fille, Hanyilko, la grenouille, qui le rend malade par sorcellerie[4]. Après avoir brûlé le corps, Mastamho prend les hommes en charge, crée le fleuve Colorado et apprend l'agriculture aux hommes. Il les répartit par tribus et leur donne à chacune un territoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Selon Ethnologue.com
  2. (en) George H. Fathauer, « Religion in Mohave social structure », The Ohio journal of science, vol. 51, no 5,‎ , p. 273-276 (lire en ligne).
  3. a et b (en) A. L. Kroeber, « Two Myths of the Mission Indians of California », The Journal of American Folklore, vol. 19, no 75,‎ , p. 309-321 (lire en ligne).
  4. (en) Edward S. Curtis, The north american indian, vol. 2, (lire en ligne), p. 56

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :