Moiré des fétuques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Erebia meolans

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moiré.

Le Moiré des fétuques (Erebia meolans) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Satyrinae et au genre Erebia.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Erebia meolans a été nommé par Leonardo De Prunner en 1798.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio meolans Prunner, 1798
  • Papilio stygne Ochsenheimer, 1807
  • Erebia bejarensis Chapman, 1902
  • Erebia calaritas Fruhstorfer, 1918
  • Erebia valesiaca Elwes, 1898[1],[2].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Moiré des fétuques se nomme Piedmont Ringlet en anglais et Gelbbindiger Mohrenfalter en allemand[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le Moiré des fétuques est un petit papillon marron orné d'une bande postmédiane orange entrecoupée par les nervures et marquée d'un double ocelle noir pupillé de blanc à l'apex des antérieures et une ligne d'ocelles postdiscaux cernés d'orange à l'aile postérieure.

Le revers est identique.

Erebia meolans

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole de fin mai à mi-août en une seule génération[3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes des chenilles sont diverses graminées, Agrostis commun, Deschampsia flexuosa, Nardus stricta et Festuca ovina[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent en Europe sous forme de nombreux petits isolats, en Espagne, en Andorre, en France, et dans les Alpes en Suisse, Italie, Autriche et Allemagne dans la forêt de Thuringe[1],[3].

En France métropolitaine il est présent des Pyrénées à l'Alsace, dans l'ensemble des départements, aussi bien du Massif Central que des Vosges et des Alpes ainsi que des départements qui les relient[4].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside dans les clairières herbues fleuries[3].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[5].

revers

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [1].
  2. INPN taxonie.
  3. a, b, c et d Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord de Tom Tolman, Richard Lewington,, éditions Delachaux et Niestlé, 1998 - (ISBN 2603011146).
  4. lepinet.
  5. INPN Protection.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord de Tom Tolman, Richard Lewington, éditions Delachaux et Niestlé, 1998 - (ISBN 2603011146)