Moineau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Moinaux et Moynot.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne les oiseaux. Pour les autres significations du mot, voir Moineau (homonymie).
Moineau
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l'appellation « Moineau » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après

Taxons concernés

Une grosse trentaine d'espèces des genres :

Les moineaux sont des oiseaux de la famille des Passeridae, répartis en plusieurs espèces, dont la plus répandue est le Moineau domestique. L'origine de ce terme n'est pas certaine : il pourrait dériver de l'ancien français septentrional moinet, en raison de la ressemblance du plumage de l'oiseau et de l'habit des moines, ou de l'ancien français moisnel désignant la moisson[1].

Listes de moineaux[modifier | modifier le code]

Moineaux de la CINFO[modifier | modifier le code]

Si l'on s'en tient aux appellations normalisées de la CINFO, on compte 32 espèces de moineaux :

Moineaux non normalisés[modifier | modifier le code]

Dans le langage courant, d'autres espèces sont appelées moineaux, et certaines des espèces précédentes ont d'autres appellations :

Moineau dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

En langage populaire et notamment dans l'argot parisien, le moineau était appelé un « piaf » dès la fin du XIXe siècle. Sans doute une onomatopée d'après son cri. Par extension progressive, le piaf a désigné par la suite n'importe quel petit oiseau et enfin un oiseau, quel qu'il soit[2].

En Suisse romande, le moineau est aussi appelé « tiolu », du patois tiola, « Tuile »[3].

En 1939, Édith Giovanna Gassion est surnommée « la môme piaf » car moineau était déjà pris comme nom de scène par une chanteuse des années 1920, « La môme Moineau ». Elle deviendra ensuite Édith Piaf[4].

Menaces[modifier | modifier le code]

La population de moineaux à Paris a chuté de 73 % entre 2004 et 2017[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « moineau » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  2. piaf sur CNRTL
  3. Charles Montandon, « Patronymes », sur suisse-romande.ch (consulté le 16 août 2019)
  4. Hugues Vassal, Dans les pas de... Edith Piaf, nivers Poche, 2013, p. 97
  5. « La faune et la flore d’Ile-de-France à l’épreuve du béton et des pesticides », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2019)