Moi, Claude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moi, Claude
Auteur Robert Graves
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Roman historique
Version originale
Langue Anglais britannique
Titre I, Claudius
Éditeur Arthur Barker
Lieu de parution Londres
Date de parution 1934
Version française
Traducteur Suzanne Rémond-Pairault
Éditeur Plon
Lieu de parution Paris
Date de parution 1939
Nombre de pages 343

Moi, Claude (I, Claudius) est un roman historique, qui se veut les mémoires (en fait, les pseudo-mémoires) de l'empereur romain Claude (10 av. J.-C.-54), écrit par l'écrivain britannique Robert Graves et paru en 1934.

Résumé[modifier | modifier le code]

Claude raconte sa vie dans une énorme autobiographie qui devrait, selon la Sibylle, être découverte dans 2000 ans. Il commence par le règne d'Auguste et par les manigances criminelles de l'impératrice Livia, prête à tout pour que son fils Tibère hérite de l'Empire. Puis, c'est au tour de l'empereur Tibère, qui laisse Séjanus, ambitieux sans scrupules, gouverner à sa place. Caligula, un fou sanguinaire qui se prend pour un dieu, lui succède. Enfin, Claude raconte son règne personnel, caractérisé par les débauches de sa femme Messaline et les intrigues de sa dernière épouse, Agrippine la Jeune.

Adaptation à la télévision[modifier | modifier le code]