Mohammed ben Abderrahmane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mohammed IV du Maroc)
Aller à : navigation, rechercher
Mohammed IV
محمد الرابع
Titre
Sultan du Maroc
Prédécesseur Moulay Abderrahmane
Successeur Hassan Ier
Biographie
Dynastie alaouite
Nom de naissance Mohammed ben Abderrahmane Alaoui
Père Moulay Abderrahmane
Monarques du Maroc
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2015).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Une pièce de quatre falus, daté de 1873, frappées par Mohammed IV.

Mohammed IV (en arabe : محمد الرابع بن عبد الرحمان), né à Fès vers 1810 et mort en 1873 à Fès, est sultan du Maroc (1859-1873)

Biographie[modifier | modifier le code]

Il se distingue par sa relative passivité lors de la guerre avec l'Espagne qui se termine en 1860. Les Espagnols lui imposent de lourdes indemnités financières au titre de réparation et ils obtiennent Tétouan en 1862. Sous son règne le Maroc entre de plain-pied dans l'ère de l'ingérence occidentale. Il décède à Fès en 1873, laissant le pouvoir à son fils Hassan, qui sera quant à lui considéré comme le plus grand monarque alaouite du XIXe siècle. Il était un monarque ouvert aux sciences et au progrès, et dans cette optique, il s'intéressa lui-même aux mathématiques, à la géométrie, l'astronomie, la poésie, la musique ou encore la logistique.

Il étudia les Éléments d'Euclide et fit traduire de nombreux ouvrages scientifiques, comme des livres sur la géométrie de Adrien-Marie Legendre, d'Isaac Newton et Jérôme de Lalande en astronomie avant de se mettre lui-même au travail, et d'élaborer un instrument pour calculer exactement les heures en fonction des différents astres, qui était en même temps baromètre, altimètre, horloge, afin de ne pas se tromper sur les heures de prières[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Latifa Benjelloun-Laroui, Mohammed Arkoun(1990), Les bibliothèques au Maroc, Maisonneuve & Larose, p. 56

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Sidi Mohammed (1859-1873) : La réforme nécessaire », dans Souleiman Bencheikh, « Enquête. La vraie histoire des [A]laouites », Telquel, Casablanca, no 408,‎ (lire en ligne)