Mohammed Bello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant l’Afrique
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et l’Afrique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bello (homonymie).

Mohammed Bello (arabe : محمد بلو) est le second sultan de l'empire de Sokoto, en pays haoussa. Succédant à son père, Usman dan Fodio, qui meurt en 1817, il régna jusqu'au , date de sa mort.

À deux reprises, il reçoit avec égards l'explorateur écossais Hugh Clapperton[1], une première fois du 17 mars au 2 mai 1824, puis du 15 octobre 1826 au 13 avril 1827, date de la mort de Clapperton, qui succombe à la dysenterie[2]. De leur rencontre et de leurs échanges nous sont parvenus des cartes produites par Mohammed Bello et des savants de son entourage qui nous renseignent sur leur imaginaire géographique[3]

L'un des frères de Mohammed Bello, Atikou, lui succède en 1837.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Paul E. Lovejoy, « The Clapperton-Bello Exchange: The Sokoto Jihad and the Trans-Atlantic Slave Trade, 1804-1837 », in Christopher Wise (dir.), The desert shore : literatures of the Sahel, Lynne Rienner Publishers, Boulder, Co., 2001, p. 201 et suiv. (ISBN 0-89410-867-0)
  2. (fr) Mémoires de la Société ethnologique, vol., Mme Vve Dondey-Dupré, 1841, p. 25 ; 31
  3. Isabelle Surun, Camille Lefebvre, « Exploration et transferts de savoir : deux cartes produites par des Africains au début du 19e siècle », Mappemonde, N°92 (4-2008)[lire en ligne http://mappemonde.mgm.fr/num20/articles/art08405.html].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Boubou Hama, Histoire du Gobir et de Sokoto, Paris, Présence africaine, 1967, p. 95
  • Murray Last, The Sokoto Caliphate, Londres, Longman, 1977, 280 p.