Mohammed Assaf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mohammed Assaf
Mohamamd Assaf.jpg

Mohammed Assaf en 2014

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Label
platinum record
Site web

Mohammad Assaf (en arabe : محمد عساف) né le est un chanteur et ambassadeur de bonne volonté Palestinien. 

Membre d'une fratrie de neuf frères et sœurs, il est né à Misrata en Libye[réf. nécessaire], de parents palestiniens. La famille de sa mère (professeur de mathématiques) est originaire du village de Bayt Daras, détruit par l'armée israélienne en 1948 ; la famille de son père est de Beersheba. Il vit à Misrata jusqu'en 1993, année où ses parents déménagent à Gaza, au camp de réfugiés de Khan Younis, où il fréquente l'école primaire de l'UNRWA. 

Il a remporté le premier titre de la deuxième saison du programme de téléréalité panarabe Arab Idol diffusé sur la chaîne MBC 1 en 2013[1]. Diffusant sa victoire, Al Jazeera English l'a interviewé à Doha, au Qatar, lors de sa tournée, et lui a consacré un épisode entier du programme Inside Story détaillant le parcours d' Assaf travers Arab Idol. Il a été décrit comme "le chanteur de mariage de Gaza qui a grandi dans un camp de réfugiés, et est devenu une star internationale et un héros palestinien"[2].

Il a été surnommé « Asaroukh » (« La fusée ») par le chanteur libanais Ragheb Alama, membre du jury d'Arab Idol.

Mohammed Assaf a été fiancé à la journaliste palestinienne Lina Qishawi de fin septembre 2015 à février 2016. Il a récemment révélé lors d'une entrevue qu'il s'était aperçu que sa relation avec la journaliste n'était "plus envisageable" et qu'ils prenaient "des chemins différents" ajoutant à cela que leur relation "n'a pas fonctionné". La rupture définitive de cet ancien couple a été officialisée via le réseau social Facebook par les deux concernés. [3].

Assaf a été nommé ambassadeur de bonne volonté pour la paix par l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA)[4], ce qui lui a conféré un passeport diplomatique[5]. Le gouvernement palestinien l'a également nommé « ambassadeur de la culture et des arts »[réf. nécessaire]. Sur les réseaux sociaux, il a été comparé au chanteur égyptien Abdel Halim Hafez[6].

Un film retraçant l'histoire de Mohammed Assaf est sorti en septembre 2015 : Le chanteur de Gaza, réalisé par Hany Abu-Assad.

Notes et références[modifier | modifier le code]