Mohammad Rasoulof

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mohammad Rasoulof
Naissance
Drapeau de l'Iran Chiraz, Iran
Nationalité Drapeau de l'Iran Iranien
Profession Réalisateur
Films notables Un homme intègre, Le diable n'existe pas

Mohammad Rasoulof, né en 1973 à Chiraz, est un réalisateur iranien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mohammad Rashtouf a étudié la sociologie à l'Université de Chiraz[1]puis le montage cinématographique à l'institut d'études supérieures Sooreh de Téhéran[réf. nécessaire].

En , il est arrêté avec Jafar Panahi, avec qui il coréalise un film, pour « actes et propagande hostiles à la République Islamique d'Iran »[2]. Mohammad Rasoulof est condamné à un an de prison et Jafar Panahi à six ans[3],[4].

Les manuscrits ne brûlent pas est présenté au Festival de Cannes 2013, en sélection Un certain regard, dont il remporte le Prix FIPRESCI[5].

Un homme intègre est présenté au Festival de Cannes 2017, en sélection Un certain regard, dont il remporte le Prix Un certain regard[2]. Pour ce même film, Reza Akhlaghirad remporte le prix du meilleur acteur au Festival international du film d'Antalya 2017[6].

Ce film lui vaut des ennuis dans son pays (passeport confisqué, convocation à un interrogatoire) des autorités qui l’accusent d'activités contre la sécurité nationale et de propagande contre le régime[7].

Le , il est condamné à un an de prison pour propagande contre le régime[8],[9].

Le Diable n'existe pas remporte l'Ours d'Or de la Berlinale 2020.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « White Meadows Tribeca Film Festival », sur tribecafilm.com (consulté le ).
  2. a et b « Cannes : le prix Un certain regard attribué au film anti-corruption « Un homme intègre » », sur Le Monde, (consulté le ).
  3. Jean-Michel Frodon, « Qui sont les cinéastes que Téhéran emprisonne? », sur Slate.fr, (consulté le )
  4. « Le cinéaste iranien Mohammad Rasoulof risque jusqu'à six ans de prison », sur Le Figaro, (consulté le ).
  5. « Cannes: le prix Fipresci de la critique internationale à "La vie d'Adèle" », sur L'Express, (consulté le ).
  6. (en) « News'Angels Wear White', 'Man of Integrity' win top Antalya Film Festival prizes », sur screendaily.com, (consulté le )
  7. Clarisse Fabre, « Mobilisation autour du cinéaste iranien Mohammad Rasoulof », sur Le Monde, (consulté le )
  8. « Le réalisateur iranien Mohammad Rasoulof condamné à un an de prison », sur Le Monde, (consulté le )
  9. « Le cinéaste iranien Mohammad Rasoulof condamné à un an de prison », sur Courrier international, (consulté le )
  10. Jean-Michel Frodon, « «Un homme intègre», le combat d'un homme seul », sur Slate.fr, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]