Mohammad Rasoulof

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mohammad Rasoulof
Naissance
Drapeau de l'Iran Chiraz, Iran
Nationalité Drapeau de l'Iran Iranien
Profession Réalisateur
Films notables Un homme intègre

Mohammad Rasoulof, né en 1973 à Chiraz, est un réalisateur iranien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mohammad Rasoulof a étudié la sociologie à l'Université de Chiraz[1]puis le montage cinématographique à l'institut d'études supérieures Sooreh de Téhéran[réf. nécessaire]. En décembre 2010, il a été arrêté avec Jafar Panahi, avec qui il coréalisait un film, pour « actes et propagande hostiles à la République Islamique d'Iran »[2]. Mohammad Rasoulof a été condamné à un an de prison et Jafar Panahi à six ans[3].

Le film Les manuscrits ne brûlent pas est présenté au Festival de Cannes 2013 en sélection Un certain regard dont il remporte le Prix FIPRESCI[4].

Le film Un homme intègre est présenté au Festival de Cannes 2017 en sélection Un certain regard dont il remporte le Prix Un certain regard[2]. Pour ce même film, Reza Akhlaghirad remporte le prix du meilleur acteur au Festival international du film d'Antalya 2017[5].

Son film Un homme intègre lui vaut des ennuis dans son pays (passeport confisqué, convocation à un interrogatoire) des autorités qui l’accusent d'activités contre la sécurité nationale et de propagande contre le régime[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « White Meadows Tribeca Film Festival », sur tribecafilm.com (consulté le 7 décembre 2017).
  2. a et b « Cannes : le prix Un certain regard attribué au film anti-corruption « Un homme intègre » », sur Le Monde, (consulté le 7 décembre 2017).
  3. « Le cinéaste iranien Mohammad Rasoulof risque jusqu'à six ans de prison », sur Le Figaro, (consulté le 7 décembre 2017).
  4. « Cannes: le prix Fipresci de la critique internationale à "La vie d'Adèle" », sur L'Express, (consulté le 7 décembre 2017).
  5. (en) « News'Angels Wear White', 'Man of Integrity' win top Antalya Film Festival prizes », sur screendaily.com, (consulté le 19 novembre 2017)
  6. Clarisse Fabre, « Mobilisation autour du cinéaste iranien Mohammad Rasoulof », sur Le Monde, (consulté en 19 octobre2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]