Mohammad Hidayatullah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mohammad Hidayatullah
Illustration.
Mohammad Hidayatullah en 1958.
Fonctions
6e Vice-président de l'Inde

(4 ans, 11 mois et 30 jours)
Président Neelam Sanjiva Reddy
Giani Zail Singh
Prédécesseur Basappa Danappa Jatti
Successeur Ramaswamy Venkataraman
President de l'Inde par intérim

(1 mois et 4 jours)
Prédécesseur Varahagiri Venkata Giri par intérim
Successeur Varahagiri Venkata Giri
11e Garde des sceaux indien

(2 ans, 9 mois et 21 jours)
Prédécesseur Kailas Nath Wanchoo
Successeur Jayantilal Chhotalal Shah
Biographie
Nom de naissance Mohammad Hidayatullah
Date de naissance
Lieu de naissance Lucknow, Indes britanniques
(aujourd'hui en Uttar Pradesh, Inde)
Date de décès (à 86 ans)
Lieu de décès Bombay, Maharashtra, Inde (aujourd'hui Mumbai)
Nationalité indienne
Parti politique Indépendant
Conjoint Pushpa Shah
Religion Islam

Mohammad Hidayatullah OBE pronunciation () est un éminent juriste, chercheur, pédagogue, auteur et linguiste indien[1],[2]. Il a été le 11e Garde des sceaux de l'Inde entre le et le et le 6e Vice-Président de l'Inde, entre le et le . Il a également assumé l'Intérim du poste de Président de l'Inde entre le et le , puis entre le et le [3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Hidayatullah est né en 1905 dans la famille bourgeoise bien connue de Khan Bahadur Hafiz Mohammed Wilayatullah. Son grand-père Munshi Kudartullah était avocat à Varanasi[4],[5]. Son père était un poète réputé de toute l'Inde, ses poèmes étaient écrit en Urdou, et c'est grâce à lui que Mohammad a eu son amour pour la littérature et les langues.

Après avoir terminé son éducation à la Haute École du Gouvernement de Raipur, en 1922, Hidayatullah a étudié au Collège de Nagpur, où il a été nommé Chercheur Phillip en 1926. Quand il est diplômé en 1926, il a reçu la médaille d'or Malak. Suivant la tendance des indiens qui consiste à étudier la loi Britannique à l'étranger, Hidayatullah a étudier au Trinity College à l'Université de Cambridge entre 1927 et 1930, et y a obtenu les diplômes BA et MA. Il a alors obtenu sa 2e médaille du mérite et a reçu une médaille d'or pour sa performance.

Il a été appelé à la Barre du lincoln's Inn, alors qu'il était âgé de 25 ans. Il a été récompensé du LL.D. (Honoris Causa) de l'Université des Philippines et du D. Litt. (Honoris Causa) de l'Université de Bhopal (aujourd'hui Université Barkatullah) et de l'Université de Kakatiya.

Carrière[modifier | modifier le code]

Érudit et linguiste[modifier | modifier le code]

Hidayatullah était bilingue en hindi, anglais, ourdou, perse et français. Il avait des connaissances dans plusieurs autres langues indiennes, telles que le Sanskrit et le Bengali[6].

Institutions[modifier | modifier le code]

Hidayatullah a été le président de l'Indian Law Institute, de la branche indienne de l'Association de Droit International, et de la Société Indienne de Droit International de 1968 à 1970. Il a également présidé la Croix-Rouge indienne en 1982.

Héritage[modifier | modifier le code]

En son honneur, l'Université Nationale de droit Hidayatullah a été créée en 2003, dans sa ville natale à Raipur, dans l'état de Chhattisgarh.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En 1948, Hidayatullah s'est marié avec Pushpa Shah, de religion hindou, alors qu'il était musulman. Leur fils Arshad Hidayatullah est un conseiller principal à la Cour Suprême de l'Inde.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Officier de l'Ordre de l'Empire Britannique (OBE), Honneurs 1946 de l'Anniversaire du Roi [7]
  • Chevalier de Mark Twain, 1971;
  • Clefs de la ville de Manille, 1971;
  • Prix Shiromani, 1986
  • Prix des Architectes de l'Inde, 1987
  • Dashrathmal Singhvi Prix Commémoratif de la Banaras Hindu University.

Livres[modifier | modifier le code]

  • La démocratie dans l'Inde et le Processus Judiciaire, Publié par Asia Publishing House (1967)[8].
  • Le Cas du Sud-Ouest de l'Afrique, publié par l'Asia Publishing House (1966).
  • Méthodes Judiciaire, publiées par Institute of Constitutional and Parliamentary Studies by National Publishing House (1970).
  • Histoires de Juge, publié par N. M. Tripathi (1972).
  • États-unis et Inde, publié par All India Reporter (1977).
  • Histoires de Juge (Deuxième partie), publié par N. M. Tripathi(1972).
  • Les Cinquième et Sixième Annexes de la Constitution de l'Inde, publié par Ashok Pub.
  • My own Boswell (Autobiographie), publié par Arnold-Heinemann (1980).
  • L'éditeur, Mulla du Droit Musulman
  • Le droit constitutionnel en Inde, publié par le Bar Council of India Trust (1984).
  • Droit de propriété et la Constitution Indienne, publié par l'Université de Calcutta (1984).
  • La Justice Hidayatullah sur la législation commerciale, publié par Deep & Deep (1982).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) P. D., Justice Desai, « Full Court Reference in Memory of The Late Justice Mohammad Hidayatullah » (consulté le 3 septembre 2014).
  2. (en) « Speech by Shri I. M. Chagla » (version du 2 avril 2015 sur l'Internet Archive), Bombay High Court, [PDF] page 7.
  3. (en) « Former Vice Presidents of India »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Secretariat of Vice President of India.
  4. (en) « Mohammad Hidayatullah » (version du 24 février 2017 sur l'Internet Archive), Supreme Court of India.
  5. (en) « EBC article on J. Hidayatullah », Eastern Book Company (consulté le 8 juin 2008).
  6. (en) « SPEECH BY MR. S. G. PAGE, GOVERNMENT PLEADER, HIGH COURT, BOMBAY » (version du 2 avril 2015 sur l'Internet Archive), Bombay High Court, [PDF] page 1.
  7. « Fifth Supplement to The London Gazette », The London Gazette, no 37598,‎ , p. 2790 (lire en ligne [PDF])
  8. (en) « M Hidayatullah » (version du 18 mars 2012 sur l'Internet Archive), sur getCITED

Liens externes[modifier | modifier le code]