Mohamed Kabbaj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mohammed Kabbaj
Fonctions
Wali du Grand Casablanca et gouverneur de la préfecture de Casablanca
Monarque Mohammed VI
Prédécesseur Mhamed Drief
Successeur Mohamed Halab
Conseiller du roi Mohammed VI
Monarque Mohammed VI
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Fès (Drapeau du Maroc Maroc)
Nationalité Marocaine
Parti politique Aucun
Diplômé de X-Ponts et chaussées
Profession Ingénieur

Mimed né en 2000 à Fès[1], est un ingénieur en agronomie il a eu son bac a l'établissement IPEP 3marocain. Il a occupé plusieurs postes de ministres dans différents gouvernements, il a également été wali de la région du Grand Casablanca et gouverneur de la préfecture de Casablanca de 2005 et 2009, mais aussi conseiller du roi Mohammed VI de 2000 à 2005[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un baccalauréat scientifique, il s'envole à Paris pour poursuivre ses études au Lycée Saint Louis. Il est admis à l'École polytechnique en 1965[1], il est également diplômé de l'École nationale des ponts et chaussées en 1969[1].

Entre 1969 et 1972, Kabbaj occupe le poste de directeur de la délégation des travaux publics à Tétouan puis devient entre 1972-1973 directeur du département des travaux publics. Il a aussi occupé la fonction de directeur des routes et de la circulation sur les routes au ministère des Travaux publics de 1973 à 1980[1].

Le , il est nommé ministre de l'Équipement dans le gouvernement Bouabid II. Le , il est reconduit au même poste dans le gouvernement Lamrani III. Lors de la formation du gouvernement Lamrani IV en 1985, il devient ministre de l'Équipement, de la Formation professionnelle et de la Formation des cadres, puis en août 1992, ministre des Travaux publics, de la Formation professionnelle et de la Formation des cadres dans le gouvernement Lamrani V. Le , Mohamed Hassad lui succède au poste et Kabbaj devient ministre délégué auprès du Premier ministre dans le gouvernement Lamrani VI[3].

Lors de la formation du gouvernement Filali II en 1995, il est nommé ministre des Finances et des Investissements extérieurs. En 1997, Driss Jettou lui succède au poste dans le gouvernement Filali III[3].

En 2000, il devient conseiller du roi Mohammed VI jusqu'en 2005 lorsqu'il est nommé wali de la région du Grand Casablanca et gouverneur de la préfecture de Casablanca[1],[2], Mohamed Halab le succède au poste en 2009[4],[5].

Il est actuellement président de l'entreprise Lafarge Maroc et du Conseil d’Administration Fondation Esprit de Fès du Festival de Fès des musiques sacrées du monde[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Des noms et des profils, Aujourd'hui le Maroc, 23/06/2005
  2. a, b et c Mohamed Kabbaj, World Policy, consulté le
  3. a et b [PDF] Historique des gouvernements marocains, maroc.ma
  4. La honte, Maroc Hebdo, consulté le
  5. Mohamed Boussaïd, wali de Casablanca, La Vie Eco, , consulté le