Mohamed Ghali El Fassi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mohamed Ghali El Fassi
Illustration.
Fonctions
Ministre de l'Éducation nationale et des Beaux Arts

(2 ans, 4 mois et 9 jours)
Monarque Mohammed V
Premier ministre Mbarek Bekkaï
Gouvernement Bekkaï I et II
Prédécesseur Poste créé
Successeur Omar Benabdeljalil
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Fès (Drapeau du Maroc Maroc)
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Rabat (Drapeau du Maroc Maroc)
Nationalité Marocain
Parti politique Parti de l'Istiqlal
Père Abdelouahed
Mère Oum Keltoum Seffar
Conjoint Malika EL FASSI
Enfants Abdelwahid / Amina / R'kia / Saïd / Abdelkader / Fatim-ezzahra

Mohammed Ghali El Fassi, né en 1908 à Fès et mort à Rabat le , est un homme d'État marocain.

Il a été ministre de l'Éducation Nationale et des Beaux Arts au Maroc sous le Gouvernement Bekkay Ben M'barek Lahbil (1955-1958)[1], ainsi que Ministre de la Culture en 1970.

Il a également été recteur de l'Université Quaraouiyine de Fès, puis de l'Université Mohammed V de Rabat. Par Ailleurs, il a été directeur du bureau local de l'UNESCO à Rabat et Président du Conseil Exécutif de l'UNESCO. De plus, il a été Professeur au Collège Royal où il a enseigné l'Histoire au Prince Moulay Al Hassan, au Prince Moulay Abdallah, aux Princesses Lalla Aïcha, Lalla Fatima Zahra, Lalla Amina et Lalla Malika, ainsi qu'au Prince Sidi Mohammed (Actuellement Roi Mohammed VI), au Prince Moulay Rachid, ainsi qu'aux princesses Lalla Meriem et Lalla Asmaa.

Il eut une formation au collège Moulay-Driss de Fès puis à la Quaraouiyine dont il deviendra le recteur. Plus tard, il obtiendra une licence en lettres à la Sorbonne ainsi que le diplôme de l'institut des langues orientales. Comme son cousin Allal El Fassi, il passera au nationalisme et à l'Istiqlal en étant le lien entre le Sultan Mohammed V et les nationalistes durant la période préindépendance, où son rôle était de transmettre les informations de l'extérieur vers l'intérieur du Palais Royal. Il a été aussi l'un des signataires du Manifeste de l'indépendance du et a été longuement emprisonné pour son nationalisme et sa proximité avec Feu Mohammed V.

Il a épousé en 1935 Malika El Fassi, seule femme signataire du Manifeste de l'Indépendance. Ils ont eu 6 enfants : Abdelwahid (membre du Cabinet Royal, décédé le vendredi 20 ramadan/13 octobre 2006), Amina, Rkya, Saïd (ex ministre de l'habitat), Abdelkader et Fatem-Ezzahra.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]