Mohamed Bachir El Ibrahimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Bachir Ibrahimi vu par Bachir Yellès

Mohamed Bachir El Ibrahimi ou Bachir el Ibrahimi (né en 1889 dans la wilaya de Bordj-Bou-Arreridj et mort en 1965) est un savant et écrivain algérien. Il est l'un des fondateurs de l'association des oulémas musulmans algériens. Son vrai nom selon l'état civil est Mohammed-Bachir Brahimi, il l'orientalisa en Mohammed El-Bachir El-Ibrahimi, durant son séjour au Moyen-Orient.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bachir Ibrahimi 2.JPG

Le Cheikh El Bachir El Ibrahimi (1889 - 1965) est né à Ras el Oued (wilaya de Bordj-Bou-Arreridj), à cinquante kilomètres au sud-ouest de la ville de Sétif, dans le village de Ouled Brahim et où il a étudié. Ensuite, il rejoint sa famille à Médine, qui était installée depuis 4 ans et il y est resté 5 ans, à se cultiver grâce aux savants et aux livres des bibliothèques de Médine. Ensuite, El Bachir El Ibrahimi est allé à Damas en 1912, où il a enseigné à l'école Sultane pendant des années. El Ibrahimi est revenu, ensuite, en Algérie, où il a donné naissance, avec son compagnon Cheikh Ben Badis, à l'Association des Oulémas Musulmans Algériens.

Il a vécu tout le temps en tant que patriote à l'intérieur et l'extérieur du pays, pour la libération de l'Algérie musulmane jusqu'à sa mort en 1965, en laissant plusieurs ouvrages en langues, littérature et religion.

Voir aussi[modifier | modifier le code]