Mohamed Béavogui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mohamed Béavogui
Illustration.
Fonctions
Premier ministre de Guinée
(transition)
En fonction depuis le
(1 mois et 24 jours)
Président Mamadi Doumbouya (transition)
Gouvernement Béavogui
Prédécesseur Ibrahima Kassory Fofana (indirectement)
Directeur général de l’Agence africaine de renforcement des capacités

(6 ans et 10 mois)
Biographie
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Porédaka (Guinée française)
Nationalité Guinéenne
Diplômé de Université Gamal Abdel Nasser de Conakry
Université polytechnique de Léningrad
Université Harvard
Profession Fonctionnaire international
Religion Islam

Mohamed Béavogui
Premiers ministres de Guinée

Mohamed Béavogui, né le à Porédaka, est un fonctionnaire international et homme d'État guinéen.

Il est Premier ministre de la transition en Guinée depuis le . Il a précédemment été directeur général de l’Agence africaine de renforcement des capacités.

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Mohamed Béavogui naît le à Porédaka (Mamou) de Koma Béavogui, ancien diplomate et de Hadja Mariama Laila Diallo[1].

Il est scolarisé l’école primaire à Coléah-3 puis au Centre d’enseignement révolutionnaire (aujourd'hui lycée Donka), avant d’entrer à l’institut polytechnique Gamal Abdel Nasser en 1972.

Béavogui bénéficie d’une bourse d’étude universitaire en Union soviétique et sort diplômé en construction mécanique et engins de mines de l’université polytechnique de Léningrad. Il est aussi titulaire d’un diplôme de la Kennedy School of Gouvernement de l’université Harvard, aux États-Unis.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Recruté dans la fonction publique, Mohamed Béavogui effectue un stage à la compagnie des bauxites de Guinée à Kamsar, avant d’être nommé en 1980 directeur du Centre pilote de fabrication industrielle, situé près de Conakry[2].

Il travaille de 1982 à 1986 à Ibadan, au Nigeria, après une admission au concours des Nations unies pour un poste d’ingénieur au Centre africain régional de design et d’ingénierie. En 1986, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) le recrute comme conseiller technique. Il est ensuite chargé de programme à Bujumbura. En 1992, muté au siège de la FAO à Rome, il devient chargé de programme senior.

En 1994, il est gestionnaire senior d’un portefeuille de projets au siège de l’ONU. En 1998, il est nommé directeur régional de l'ONU à Abidjan, où il coordonne les projets de la sous-région[3].

En 2001, il dirige les opérations du Fonds international de développement de l’agriculture (FIDA) en Afrique de l’Ouest et du Centre[4].

En 2014, il est choisi pour diriger la Mutuelle panafricaine de gestion de risques[5].

De à , Mohamed Béavogui est directeur général de l’Agence africaine de renforcement des capacités, située à Johannesbourg (Afrique du Sud)[6],[7],[8],[9]. En , il est invité au Forum de Davos comme partenaire sur les discussions annuelles[10].

Vie privée et familiale[modifier | modifier le code]

Mohamed Béavogui est marié à Hassatou Diallo. Le couple a quatre enfants. L'ainée, Aissata Béavogui, est la première femme directeur général de Guinea Alumina Corporation (GAC)[11],[12]. La seconde, Mariama Laila Béavogui, est ingénieure diplômée de l'université de Boston. Les deux garçons, Abdoulaye Béavogui et Thierno Souleymane Béavogui, sont ingénieurs en intelligence artificielle et cyber sécurité[13] et en finance, diplômés de l'université d'État de New York à Binghamton[14].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Grève de 2007[modifier | modifier le code]

Lors de la grève générale de 2007, sous le régime de Lansana Conté, quatre noms sont proposés pour la fonction de Premier ministre par les syndicats et la société civile, qui ont une préférence pour Mohamed Béavogui[15],[16]. Le président Conté ne fait pas ce choix.

Premier ministre de la transition[modifier | modifier le code]

Le 6 octobre 2021, Mohamed Béavogui est nommé Premier ministre sous la régime de transition dirigé par Mamadi Doumbouya, arrivé au pouvoir par un coup d'État ayant renversé le président Alpha Condé[17].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Amadou Kendess, « Transition: qui est Mohamed Béavogui, le nouveau Premier ministre guinéen? », sur Guineenews.org, (consulté le )
  2. « Mohamed Béavogui nommé Premier ministre de la transition – Ambassade de Guinée en Espagne » (consulté le )
  3. « Transition en Guinée : Mohamed Béavogui, un héritier à la Primature (Par Abdoulaye Condé) », sur Mosaiqueguinee.com, (consulté le )
  4. Alpha Fafaya Diallo, « Urgent : Mohamed Béavogui nommé Premier ministre de la transition », sur guineematin.com, (consulté le )
  5. « Mohamed BEAVOGUI 🇬🇳 », sur GUINEERECENSEMENT,‎ (consulté le )
  6. « Ces Guinéens qui nous rendent fiers – Mohamed Béavogui, DG de « African Risk Capacity » et S/G adjoint des Nations Unies », sur Guinéenews, (consulté le ).
  7. https://www.africa24tv.com/fr/linvite-du-jour-avec-mohamed-beavogui-directeur-general-de-larc
  8. « Ces Guinéens qui nous rendent fiers – Mohamed Béavogui, DG de « African Risk Capacity » et S/G adjoint des Nations Unies », sur aconakrylive.com (consulté le )
  9. « Joint AU – ARC Press Release – African Risk Capacity » (consulté le )
  10. (en-US) « Updates – African Risk Capacity » (consulté le )
  11. « GUIF | INTERVENANT », sur guineainvestmentforum.com (consulté le )
  12. Prisca Nellie, « Guinée/Aïssata Béavogui MIGA Gender CEO Award », sur https://myafricainfos.com/ (consulté le )
  13. Koivogui peve says, « Premier Ministre de la Transition : Mohamed Beavogui de plus en plus sollicité », sur INQUISITEUR, (consulté le )
  14. « Ces Guinéens qui nous rendent fiers – Mohamed Béavogui, DG de « African Risk Capacity » et S/G adjoint des Nations Unies », sur aconakrylive.com (consulté le ).
  15. « Cohabitation à Conakry – Jeune Afrique », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. « Mohamed Beavogui, fonctionnaire international guinéen, responsable de la branche Afrique du FIDA », sur rfi.fr (consulté le )
  17. « Guinée: la junte nomme Mohamed Béavogui, un vétéran du développement, Premier ministre », sur rfi.fr, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]