Mohamed Aziza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Aziza
image illustrant un écrivain image illustrant tunisien
Cet article est une ébauche concernant un écrivain tunisien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mohamed Aziza
Alias
Chems Nadir
Naissance (76 ans)
Tunis, Tunisie
Activité principale
Auteur

Œuvres principales

  • Silence des sémaphores (1978)
  • L'Islam et l'image (1978)

Mohamed Aziza (محمد عزيزة), connu sous le nom de Chems Nadir, né le à Tunis, est un poète et romancier franco-tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études primaires et secondaires à Tunis, il suit des études supérieures à Paris. Il y obtient en 1964 une licence en lettres à la Sorbonne, puis une licence en études juridiques et économiques en 1967. Il soutient sa thèse de doctorat en sociologie à l'École pratique des hautes études en 1969. Il obtient par ailleurs un doctorat d'État en lettres à l'Université Paris VII en 1974.

Il écrit plusieurs ouvrages tant scientifiques que de fiction. Dans ses ouvrages scientifiques, L'Islam et l'image, La Calligraphie arabe ou Le Théâtre et l'Islam, il traite des aspects culturels et artistiques dans les sociétés arabo-musulmanes. Il aborde la culture en Afrique dans son ouvrage intitulé Les Chants profonds des arts de l'Afrique.

Il publie ses œuvres poétiques et romanesques sous son pseudonyme de Chems Nadir.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Calligraphie arabe, éd. Société tunisienne de diffusion, Tunis, 1961
  • Le Théâtre et l'Islam, éd. Société nationale d'édition et de diffusion, Alger, 1970
  • Regards sur le théâtre arabe, éd. Maison tunisienne de l'édition, Tunis, 1970
  • Les Chants profonds des arts de l'Afrique, éd. Société tunisienne de diffusion, Tunis, 1972
  • Les Formes traditionnelles du spectacle, éd. Société tunisienne de diffusion, Tunis, 1976
  • L'Islam et l'image, éd. Albin Michel, Paris, 1978
  • Silence des sémaphores, éd. Maison tunisienne de l'édition, Tunis, 1978
  • L'Astrolabe de la mer, éd. Stock, Paris, 1980, traduit en italien chez Semar, Rome, 2001
  • Le Livre des célébrations, éd. Publisud, Paris, 1983
  • Les Portiques de la mer, éd. Méridiens/Klincksieck, Paris, 1990, traduit en italien chez Sellerio, Palerme, 1992