Moha Souag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Moha Souag
Description de l'image MohaSouag.jpg.
Naissance
Boudenib (Drapeau du Maroc Maroc)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Les années U (roman, 1988)
  • La Femme du soldat (roman, 2003)
  • Thé amer (1997)
  • Nos plus beaux jours (roman, 2014)

Moha Souag est un écrivain marocain et professeur de français, né en 1949 à Taous (Boudnib).

Biographie[modifier | modifier le code]

Moha Souag est né à Boudenib, dans le sud-est du Maroc où il a longtemps enseigné le français. Il fait ses études primaires et secondaires au Lycée Sijilmassa de Ksar-es-souk (Errachidia) puis des études de droit et de littérature à Rabat et à Fès. Il a obtenu le prix de la meilleure nouvelle française en 1991, prix organisé par RFI[réf. nécessaire]. Son texte L'année de la chienne a été publié avec les lauréats de ce prix par la maison d'édition Seghers dans un recueil intitulé Mort d'un seigneur en 1991.

Il a obtenu aussi le Prix Grand Atlas, au Maroc, pour son roman Nos plus beaux jours[1]. Il a tourné quelques documentaires dont l'un a obtenu le prix du cinéma Méditerranéen de Tetouan en 1986[réf. nécessaire].

Moha Souag a collaboré à diverses revues comme la Europe, Les Écrits du Quebec, Souka Dakar...

Il est l'auteur de plusieurs romans et recueils de nouvelles dont certains sont traduits en turc et en arabe

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Nos plus beaux jours, 2014[2].
  • La semaine où j'ai aimé[3].
  • Le Grand Départ.
  • Indiscrétion des cocottes, nouvelles, 2011.
  • Contes à Moha[4].
  • Et plus si affinités.
  • La Femme du soldat.
  • Les Joueurs, 1999[5].
  • Un barrage de sucre, 2011.
  • Le grand départ, nouvelles, 2001.
  • Thé amer, 1997.
  • Iblis, conte satirique, 2000.
  • Les années U.
  • L'année de la chienne.

Traduit en Arabe[modifier | modifier le code]

  • Nos plus beaux jours, (par Farid Zahi).

Traduit en Turc[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • 1986 : prix de la meilleure nouvelle en langue française de RFI .
  • 1991 : prix de la meilleurs nouvelle française .
  • 2014 : Prix Grand Atlas pour son ouvrage Nos plus beaux jours[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Salim Jay, « Moha Souag », dans Dictionnaire des écrivains marocains, Casablanca/Paris, Eddif/Paris-Méditerranée, , p. 335 [extrait]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :