Modern Talking

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Modern Talking
Description de cette image, également commentée ci-après
Dieter Bohlen et Thomas Anders, le 21 juin 2003 à Berlin.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Europop[1], dance-pop[2], synthpop[3]
Années actives 19821987, 19982003
Labels Hansa Records, BMG, RCA
Composition du groupe
Anciens membres Thomas Anders
Dieter Bohlen
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Modern Talking.

Modern Talking est un groupe de new wave allemand. Constitué de Dieter Bohlen et Thomas Anders, le groupe est actif entre 1982 et 1987, puis 1998 et 2003.

En 2017, le duo compte plus de 120 millions d'albums vendus à travers le monde, et ils sont considérés comme l'un des groupes de pop ayant le mieux connu le succès[4]. Ils sont notamment connus pour leurs tubes You're My Heart, You're My Soul (1984), Cheri, Cheri Lady (1985), Brother Louie (1986) et Atlantis Is Calling (S.O.S. for Love) (1986).

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1982-1987)[modifier | modifier le code]

C'est en 1982 que Dieter Bohlen (auteur/compositeur/producteur) rencontre Thomas Anders (interprète) qu'il va produire en solo. Après quelques titres, en allemand, dont une reprise de F. R. David (Pick Up the Phone) et de Real Life (Send Me an Angel), les deux hommes décident de former le duo Modern Talking courant 1984[5]. En effet, à cette époque, l'épopée du disco prend fin et de nombreux groupes new wave au son pop synthétique sont apparus en Angleterre et en Allemagne. Leur premier morceau, You're My Heart, You're My Soul, devient rapidement un des hits de l'année 1985[6] qui se classe pendant six semaines dans les charts[2],[7],[8]. Ce morceau deviendra le single le plus vendu dans toute l'histoire du disque en Allemagne. Il atteint aussi la première place dans une dizaine de pays.

Entre 1985 et 1986, Modern Talking parvient à placer en Allemagne cinq singles consécutifs à la première place (outre You're My Heart, You're My Soul, You Can Win If You Want, Brother Louie, Cheri Cheri Lady[9],[10], Atlantis Is Calling (S.O.S. for Love)), atteignant l'apogée de sa notoriété internationale avec le titre Brother Louie, qui passe deux semaines à la 4e place au Royaume-Uni[11] et entre dans le Top 100 au Canada. Par ailleurs, entre 1985 et 1987, ce ne sont pas moins de six albums qui sont ainsi produits. Modern Talking était couronné de succès en Europe, en Amérique du Sud, au Moyen-Orient (Iran) et particulièrement dans l'Union soviétique.

À la fin de 1985, des tensions naissent entre Dieter Bohlen et Thomas Anders. Nora, la fiancée de l'époque de Thomas Anders, interfère de plus en plus au sein du groupe, au grand désespoir de Dieter Bohlen. Peu à peu, une guerre s'installe entre les deux hommes. Obligés de respecter leur contrat (6 albums à enregistrer), les deux hommes ne se retrouvent que pour les prises studio et quelques opérations promotionnelles qui se raréfient au fil des mois. En 1987, Modern Talking sort ses deux derniers albums avec deux singles relativement identiques, Jet Airliner et In 100 Years. Pour ce dernier single, les deux hommes enregistrent chacun les prises du clip séparément. Le dernier album de Modern Talking, In the Garden of Venus n'aura été suivi d'aucune promotion, Dieter Bohlen ayant déjà la tête à son nouveau groupe, Blue System.

Modern Talking, en l'espace de trois ans et six albums, aura vendu plus de 60 millions d'albums dans le monde[12],[13]. Modern Talking sera parvenu à préserver un certain succès dans les pays de l'Est et en Allemagne. Thomas Anders continuera durant dix ans à chanter les succès du groupe sur scène en parallèle à ses propres chansons. Sa carrière solo n'aura cependant jamais connu un succès aussi florissant qu'avec Modern Talking. Quant à Dieter Bohlen, il oscillera entre les albums de son groupe, Blue System, les compositions et les productions de nombreux autres artistes en Allemagne.

Retour (1998-2003)[modifier | modifier le code]

À la surprise générale, les anciens collaborateurs se retrouvent en 1998 pour reformer le duo qui avait fait leur gloire[14]. Durant dix ans, Dieter Bohlen et Thomas Anders mènent chacun leur propre carrière mais ne sont jamais parvenus à retrouver le sommet des charts atteint avec Modern Talking. L'album Back for Good est un véritable événement en Allemagne. Les deux hommes officialisent leur retour à la télévision allemande dans une des émissions phare du pays. Ils reprennent alors quelques-uns de leurs titres mais en version 80 minutes. Ce n'est que quelques jours plus tard que l'Allemagne et plusieurs autres pays découvrent le nouveau son Modern Talking.

You're My Heart, You're My Soul est remixé dans une version dance music chantée par Eric Singleton. Le single atteint la 2e place en Allemagne, la 1re étant accaparée depuis des semaines par My Heart Will Go On de Céline Dion. You're My Heart, You're My Soul '98 devient premier en Argentine, Hongrie, Slovaquie et Lettonie. S'ensuivra un second single Brother Louie '98 qui est classé no 2 en France, toujours remixé en version rap et dance[15]. La tournée Back for Good Tour, avec ses 47 dates sera un succès et ramènera tous les fans du groupe qui les attendaient de pied ferme depuis la fin du groupe en 1987.

Retrouvant un nouveau souffle, Modern Talking enchaîne les albums à un rythme d'un par an. Toutefois, le succès s'essoufflera peu à peu, Dieter Bohlen ayant du mal à renouveler le style des singles du groupe. Eric Singleton est remercié à l'issue de l'album America (il avait prêté sa voix pour le deuxième single Last Exit to Brooklyn). Malgré le retour à un format « classique » avec les couplets chantés par Thomas Anders, Modern Talking ne retrouvera pas le succès international avec les albums Victory (2002) et Universe (2003). Le dernier single officiel du groupe, TV Makes a Superstar parviendra toutefois à se classer 2e en Allemagne, et l'album Universe 3e. En France, le groupe disparait des ondes à l'issue de l'année 1999 avec les titres You Are Not Alone (raisonnablement diffusé en France) et Sexy, Sexy Lover (passé totalement inaperçu).

Dieter Bohlen devenant jury de l'émission Nouvelle Star en Allemagne, son temps est de plus en plus réduit et la promotion de l'album Universe est pratiquement délaissée par l'intéressé, au grand désespoir de Thomas Anders. De plus chacun d'eux a une vision différente de l'avenir musical du groupe ce qui provoque des frictions. Le groupe se sépare une deuxième fois à l'issue d'un ultime album compilation sorti fin 2003 au titre catégorique The Final Album. C'est une surprise pour la maison de disque et surtout les fans qui apprennent la nouvelle par Dieter Bohlen lors du dernier concert du duo à Berlin. La page Modern Talking est définitivement tournée. Avec plus de 120 millions de disques vendus dans le monde, le groupe est l'un des plus gros vendeurs de l'histoire du disque. Curieusement, le groupe n'apparaît pas toujours dans les classements des plus gros vendeurs de l'histoire du disque.

Depuis 2003, de nombreuses compilations sont publiées. Dieter Bohlen poursuit ses activités de compositeur/producteur (il a depuis atteint plusieurs fois la première place des charts allemands en composant pour les autres). Thomas Anders enchaîne les disques solos sans pour autant connaître un grand succès. Lorsque les deux hommes donnent chacun des concerts de leur côté, ils n'oublient pas d'interpréter les tubes de Modern Talking.

En 2014, Les deux membres du groupe se revoient pour la sortie d'un best of. Pour l'anniversaire de la trentième année de leur premier single You're My Heart, You're My Soul, sans pour autant reformer le duo[16].

Postérité[modifier | modifier le code]

David Marsais et Grégoire Ludig, duo comique du Palmashow, font une parodie appelée Under Seventeen du faux groupe Teenage Talking dans leur émission La Folle soirée du Palmashow, volume 2. Dans ce clip, leurs tenues vestimentaires, leurs voix, la musique et le fait qu'ils chantent au milieu de colonnes s'inspirent de Modern Talking, ce qui fait penser au clip de Atlantis Is Calling (S.O.S. for Love). Dans ce clip humoristique, les deux chanteurs expriment leur attirance pour les jeunes filles de moins de 17 ans.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Marcelo Fernandez Bitar, Argentine Biz Worries That '98 Gains Will Deflate in '99, vol. 110, (ISSN 0006-2510, lire en ligne), chap. 47, p. 85.
  2. a et b (en) Jason Ankeny, « Modern Talking – Artist Biography », sur AllMusic (consulté le 17 août 2015).
  3. (en) Heather Phares, « Modern Talking – The Very Best of Modern Talking », sur AllMusic (consulté le 17 août 2015).
  4. (de) « Dieter macht Schluss mit Thomas », Stern,
  5. « Dieter Bohlen – Germany's Prince of Pop », Deutsche Welle, (consulté le 10 août 2009).
  6. (de) You’re My Heart, You’re My Soul in den deutschen Single-Charts.
  7. « Rap music and the far right: Germany goes gangsta », (consulté le 28 juillet 2016).
  8. (de) « Modern Talking (You're My Heart, You're My Soul) », Offiziellecharts.de. GfK Entertainment Charts (consulté le 29 juillet 2016)
  9. (de) « Discographie von Modern Talking (You're My Heart, You're My Soul) », Offiziellecharts.de. GfK Entertainment Charts (consulté le 29 juillet 2016).
  10. « Modern Talking – Cheri, Cheri Lady », Swisscharts.com. Hung Medien (consulté le 7 mai 2015).
  11. « MODERN TALKING - full Official Chart History », Official Charts Company (consulté le 31 mars 2018).
  12. « Planet Wissen » (sur l'Internet Archive).
  13. « Modern Talking », Sony Music Entertainment Germany
  14. (de) Interview mit André Selleneit für die Sendung „25 Jahre Modern Talking“, ausgestrahlt vom MDR am ; 5 janvier 2011.
  15. « Modern Talking », Official Charts Company (consulté le 7 mai 2015).
  16. (de) Bild.de ; 29 juillet 2014 : Dieter Bohlen lehnt „Modern Talking“-Reunion ab.

Liens externes[modifier | modifier le code]