Modern Art Oxford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Modern Art Oxford
Image dans Infobox.
Informations générales
Type
Site web
Localisation
Adresse
Coordonnées

Modern Art Oxford est une galerie d'art fondée en 1965 à Oxford, en Angleterre. De 1965 à 2002, elle s'appelait The Museum of Modern Art, Oxford.

La galerie présente des expositions d'art moderne et contemporain et a une réputation nationale et internationale pour la qualité des expositions, des projets et des commandes, qui sont soutenus par un programme d'apprentissage et d'engagement avec un public de plus de 100 000 visiteurs chaque année[1]. Financé principalement par l'Arts Council England, de nombreuses expositions, événements, activités et ateliers sont gratuits pour les visiteurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les locaux de Modern Art Oxford, situés au 30 Pembroke Street, à Oxford ont été conçus par l'architecte Harry Drinkwater et construits en 1892 comme magasins pour la brasserie Hanley's City[2].

La galerie est fondée par l'architecte Trevor Green en 1965[3]. Grâce au financement du Conseil des arts de Grande-Bretagne, la galerie a survécu en tant que lieu d'expositions temporaires. Il était largement connu sous le nom de MoMA Oxford, similaire à d'autres espaces internationaux d'art moderne tels que le MoMA à New York[4].

La galerie est rebaptisée "Modern Art Oxford" en 2002[3]. Adrian Searle du Guardian a commenté : « Peut-être que la partie musée n'a jamais été là que pour embrouiller les touristes et convaincre l'universitaire chic d'Oxford que l'art moderne méritait d'être pris au sérieux[5].

Expositions et spectacles remarquables[modifier | modifier le code]

Parmi les artistes qui ont été exposés figurent Richard Long (1971), Sol LeWitt (1973), Joseph Beuys (1974), Donald Judd (1995), Marina Abramovitch (1995), Carl Andre (1997) et Yoko Ono (1997)[6].

Depuis le changement de nom de la galerie, les expositions les plus notables sont :

  • Tracey Emin : This Is Another Place (novembre 2002 - janvier 2003) : marque la réouverture de Modern Art Oxford et est sa première exposition solo britannique depuis 1997[7]. L'exposition contenait des dessins[5], des eaux-fortes, des films, des œuvres au néon telles que Fuck off and die, you slag et des sculptures dont une jetée en bois à grande échelle, appelée Knowing My Enemy[5].
  • Jake et Dinos Chapman : The Rape of Creativity (avril – juin 2003) : les artistes ont acheté une collection de 80 gravures de Goya et les ont systématiquement défigurées[8]. La BBC[9] et le Daily Telegraph ont évalué la performance[10].
  • Stella Vine (juillet - septembre 2007) : une exposition personnelle majeure du peintre Britart (Young British Artists) comprenant plus de 100 peintures et un essai de catalogue de Germaine Greer[11],[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Modern Art Oxford - Paying Artists »
  2. Woolley, « Industrial Architecture in Oxford, 1870 to 1914 », Oxoniensia, Oxford Architectural & Historical Society, vol. LXXV,‎ , p. 79
  3. a et b Our history « https://web.archive.org/web/20131113183618/http://www.modernartoxford.org.uk/about-us/our-history/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), , Modern Art Oxford, consulté le 13 novembre 2013.
  4. « World Great Art Museum » (consulté le )
  5. a b et c Adrian Searle, Ouch, The Guardian, 12 novembre 2002, consulté le 3 février 2009.
  6. modernartoxford.org.uk
  7. Scott Henderson, « Tracey Emin's This is Another Place at Modern Art Oxford », Culture24, (consulté le )
  8. Jonathan Jones, Look What We Did, 31 mars 2003, consulté le 3 février 200.
  9. Helen Sumpter, "The brothers grim in the city of spires", BBC, 17 avril 2003, consulté le 3 février 2009.
  10. Richard Dorment, Inspired Vandalism, The Daily Telegraph, 27 mai 2003, consulté le 3 février 2009.
  11. Lynne Barber, "Vine Times", 8 juillet 2007, consulté le 10 décembre 2008.
  12. Henry Deedes, Artist Stella misses brush with her adoring public, The Independent, 18 septembre 2007, consulté le 29 janvier 2009.
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Modern Art Oxford » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :