Mobilier urbain anti-SDF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Boulons installés sur le perron d'un immeuble, pour dissuader de s'y asseoir.
La mise en place de sièges au lieu de bancs dans les espaces publics peut être interprétée comme une mesure contre leur utilisation par les sans-abris.
Sièges individuels place Jussieu (Paris V)
Abri pour voyageurs avec bancs ischiatiques, à la gare de Fécamp.

Le mobilier urbain anti-SDF est un mobilier urbain visant à empêcher que des personnes occupent un espace public sur une durée prolongée, notamment dans les espaces commerçants ou à fortes circulations. Il s'agit d'un procédé relevant de la prévention situationnelle ou de politiques sécuritaires.

Principe[modifier | modifier le code]

Le mobilier urbain anti-SDF a pour vocation de rendre inconfortable l'occupation prolongée d'un espace. Par exemple, la forte inclinaison[1] d'un banc public, ou l'individualisation des assises au détriment des bancs rend plus difficile le fait de s'y allonger et d'y dormir.

Critiques[modifier | modifier le code]

Des collectifs critiquent et dénoncent l'ampleur de ce genre de dispositif, notamment The Survival Group en 2009[2].

Certaines de ces dispositions peuvent pénaliser des personnes non visées par cette dissuasion, qu'il s'agisse des femmes enceintes, des personnes porteuses de handicap ou des personnes en surpoids[3].

Le mobilier urbain anti-SDF n'a pas vocation à réduire le nombre de SDF mais de les repousser ailleurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « A Paris, bientôt de nouveaux sièges anti-SDF dans le métro ? », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  2. « Les précédents dispositifs anti-SDF qui ont fait polémique en France », Le Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  3. Josselin Thonnelier, « Ville rigide, ville sécuritaire : quand les bancs publics créent des exclusions », sur www.urbanews.fr, (consulté le 11 décembre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]