Mjöllnir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mjölnir)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur les redirections « Marteau de Thor » redirige ici. Pour les autres significations, voir Marteau de Thor (homonymie).
La bataille de Thor contre les géants, par Mårten Eskil Winge (1872).

Dans la mythologie nordique, Mjöllnir (en vieux norrois, Mjǫllnir) est le marteau à manche court de Thor, le dieu de la foudre et du tonnerre.

Le marteau de Thor est l'arme la plus puissante des dieux, et symbolise alors la protection de l'univers face aux forces du chaos, notamment les géants, plus grands ennemis des dieux, qui sont régulièrement abattus par Thor grâce à son marteau. Si le manche du marteau fut forgé trop court, c'est parce que, pendant sa forge, le dieu farceur Loki se métamorphosa en mouche et vint distraire le nain qui forgeait l'arme.

Des pendentifs représentant le marteau de Thor ont été utilisés pendant l'époque Viking comme symbole de foi aux dieux germaniques, et par opposition aux crucifix portés par les chrétiens. Les pendentifs Mjöllnir sont populaires actuellement dans certains milieux, dont les mouvements néopaïens.

L'objet en lui-même est relativement célèbre, et se retrouve sous forme de symbole dans l'héraldique, et est régulièrement une inspiration ou référence de la culture populaire, dans la littérature et la bande dessinée, les jeux vidéo et la télévision ou le cinéma.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Mjöllnir, du vieux norrois Mjǫllnir, se rapproche du nom slave qui désigne l'éclair, vieux slave mlūnūji[1]. On a relevé d'autres significations du mot ; « destructeur », « arme foudroyante de couleur blanche »[2], et « concasseur ».

Présentation[modifier | modifier le code]

Cette arme fabuleuse forgée par des nains est capable de revenir à la main de son lanceur. En symbolique chamanique, le forgeron étant l'être le plus proche du chaman, cela signifie que les puissances utilisées peuvent être à double tranchant, autrement dit se retourner contre vous[réf. nécessaire]. Sa puissance est si grande qu'il est impossible de la manipuler sans utiliser des gants de fer (Járngreipr, « poigne de fer »). Cette arme permet à Thor de vaincre les géants. Mjöllnir est présenté au chapitre 21 de la partie Gylfaginning de l'Edda de Snorri, comme l'un des trois objets fabuleux de Thor :

« [Thor] possède également trois objets précieux. Le premier d'entre eux est le marteau Miollnir : les géants du givre et les géants des montagnes le reconnaissent quand il est brandi, et cela n'est pas étonnant car il a fracassé le crâne de maint de leurs pères ou de leurs parents. Le second objet précieux qu'il possède est excellent : c'est une ceinture de force ; lorsqu'il s'en ceint, sa "force d'Ase" s'accroît du double. Le troisième objet précieux qui lui appartient est de très grande valeur : ce sont des gants de fer ; il ne peut en être dépourvu quand il veut saisir le manche du marteau »

— Gylfaginning, chapitre 21[3]

Mythes liés[modifier | modifier le code]

Thor utilise régulièrement son marteau pour tuer ou menacer des géants et autres ennemis. Dans le chapitre 42 du Gylfaginning de l'Edda de Snorri, lorsque les Ases comprennent que le maître ouvrier bâtisseur est un géant, ils appellent Thor pour l'abattre avec son marteau ; « au premier coup qu'il lui assena, il lui mit le crâne en miettes et l'envoya tout en bas, au-dessous de Niflhel »[4]. Dans l'épisode où Thor rencontre le géant Skrymir, décrit aux chapitres 45 à 47 du Gylfaginning, son marteau semble inefficace face au géant. On apprend ensuite qu'il a été piégé par des illusions, et ses coups de marteau ayant raté le géant ont créé d'immenses vallées dans le paysage[5].

Thor possède un char tiré par deux boucs, Tanngrisnir et Tanngnjóstr, qu'il peut abattre et manger, puis ressusciter en brandissant son marteau et en bénissant les peaux et os des boucs. On retrouve ce conte au chapitre 44 du Gylfaginning[6]. Également, à l'enterrement du dieu Baldr tel qu'il est raconté au chapitre 49 du Gylfaginning, Thor « consacre » le bûcher avec Mjöllnir[7].

La fabrication de Mjöllnir[modifier | modifier le code]

Le troisième présent - un énorme marteau, réalisé en 1902 par Elmer Boyd Smith.

On apprend comment le marteau de Thor a été forgé dans le chapitre 5 du Skáldskaparmál de l'Edda de Snorri. Le dieu farceur Loki a coupé la chevelure de la déesse Sif, épouse de Thor. Lorsque Thor menace Loki de le broyer, ce dernier propose de récupérer chez les nains une chevelure d'or. Donc les nains fils d'Ivaldi fabriquent pour les dieux la chevelure de Sif ainsi que le bateau Skidbladnir et la lance d'Odin, Gungnir. Alors le dieu malin parie sa tête avec les nains Brokk et son frère Eitri qu'ils ne pourraient fabriquer des objets aussi précieux. À la forge, Eitri demande à Brokk d'actionner le soufflet sans s'arrêter avant qu'il n'ait retiré l'objet qu'il a fabriqué. Afin de gagner son pari, Loki métamorphosé en mouche vient piquer Brokk pour le distraire mais ce dernier continue à actionner le soufflet jusqu'au bout, et le forgeron retire du fourneau un verrat aux soies d'or. Pour le second objet il se passe la même chose, Eitri place de l'or dans le fourneau et Brokk ne cède pas aux piqures avant qu'Eitri ne retire du fourneau un anneau d'or appelé Draupnir. Ensuite Eitri place du fer dans le fourneau en reprécisant à Brokk de ne pas arrêter d'actionner le soufflet sinon tout serait gâché. Loki en mouche le pique entre les paupières jusqu'au sang, alors Brokk s'arrête un court instant, et il en a fallu de peu pour que tout soit gâché. Ils sortent du fourneau le marteau Mjöllnir. Alors Brokk et Loki emportent les objets aux Ases pour qu'ils décident quels objets sont les plus fabuleux. Brokk offre le marteau à Thor, qui est alors décrit ainsi :

« Puis il donna à Thor le marteau et déclara qu'il pourrait frapper n'importe quoi aussi fort qu'il voudrait sans que le marteau ne s'abîmât, qu'il ne manquerait jamais le but contre lequel il le lancerait, mais que jamais le marteau ne volerait si loin qu'il ne dût revenir dans sa main ; et aussi que, s'il le voulait, il se ferait si petit qu'il pourrait le tenir dans sa blouse. Mais il avait un défaut : son manche était plutôt court. »

— Skáldskaparmál, chapitre 5[8]

Les Ases décident que le marteau est l'objet le plus fabuleux, la plus grande protection possible contre les géants du givre. Ainsi le nain a gagné le pari pour la tête de Loki. Ce dernier essaye alors de s'échapper, mais Thor le rattrape pour qu'il soit décapité. Pour sauver sa peau Loki déclare qu'il avait mis sa tête en gage et non pas son cou. Finalement, le nain Brokk lui coud les lèvres.

Le vol de Mjöllnir[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Þrymskviða.

Le mythe burlesque du vol du marteau de Thor est raconté dans le poème eddique Þrymskviða. Thor se réveille et constate la disparition de son marteau. Il en informe le dieu malin Loki et la déesse Freyja, qui accepte de prêter son habit de plumes à Loki pour qu'il le cherche. Ce dernier vole alors vers le monde des géants, et rencontre le géant Thrymr qui déclare l'avoir volé, et ne le rendrait qu'en échange de la main de Freyja. Loki retourne alors en informer Thor, et Freyja furieuse refuse de se donner au géant. Le dieu Heimdall propose de travestir Thor en mariée pour tromper le géant, ce qu'il fit non sans réticence. Loki l'accompagne déguisé en servante. Les deux dieux sont accueillis à un banquet du géant qui est trompé par le subterfuge. Thrymr ordonne qu'on lui apporte le marteau pour consacrer la fiancée, alors Thor s'en empare et tue Thrymr avant de massacrer toute sa famille[9].

Au Ragnarök[modifier | modifier le code]

Article connexe : Ragnarök.

Le Ragnarök est une fin du monde prophétique principalement décrite dans le poème eddique Völuspá et la partie Gylfaginning de l'Edda de Snorri, aux chapitres 51 à 53. Il met en scène une grande bataille opposant les dieux aux géants et autres forces du chaos. La majorité des dieux et des hommes périront. Thor tuera le serpent-monde Jörmungand, et mourra à son tour de son venin. Au chapitre 53 du Gylfaginning qui explique les étapes de renouveau de l'univers après la fin du monde, on apprend que les fils de Thor, Modi et Magni, hériteront de son marteau :

« C'est là que viendront les fils de Thor, Modi et Magni, lesquels seront en possession de Miollnir. »

— Gylfaginning, chapitre 5[10]

Ce chapitre cite également la strophe 51 du poème eddique Vafþrúðnismál qui explique également que Modi et Magni possèderont Mjöllnir après la mort de leur père Thor au Ragnarök.

Témoignages archéologiques[modifier | modifier le code]

Scandinavie[modifier | modifier le code]

Normandie[modifier | modifier le code]

On a aussi trouvé deux marteaux de Thor à Saint-Pierre-de-Varengeville (Seine-Maritime), non loin de Duclair dans la vallée de la Seine[11]. Ils ne sont probablement pas à mettre en rapport avec les raids vikings du IXe siècle, mais bien plutôt à l'établissement de colons anglo-scandinaves dans la région à partir du Xe siècle. En effet, Jens Christian Moesgaard, conservateur au musée national du Danemark estime que les marteaux de Thor sont plus nombreux à partir de la seconde moitié du Xe siècle, dans les derniers temps du paganisme, sans doute en réaction au développement du christianisme[12]. Le lieu Hectot sur la même commune est un indice de cette implantation nordique (cf. les nombreux Ectot, ex : Ectot-l'Auber, la Haye-d'Ectot, etc.), car il remonte au vieux norrois Eski-topt « ferme du frêne ». Yggdrasil, l'arbre-monde de la mythologie scandinave est généralement un frêne.

Réutilisations actuelles[modifier | modifier le code]

Néopaganisme[modifier | modifier le code]

Pendentif moderne représentant le Mjöllnir.

Aujourd'hui, le Mjöllnir est devenu un symbole important de la religion Ásatrú et de l'Odinisme ; des mouvements religieux néopaïens visant à reconstruire la religion et le culte germanique ancien. Des pendentifs Mjöllnir portés autour du cou, reproductions de pendentifs d'époque Viking ou avec un design moderne, constituent un symbole de reconnaissance entre odinistes et païens en général. Des groupes de heavy metal, notamment de Viking metal et pagan metal, ont popularisé le port de ces pendentifs dans leur milieu. Il est à noter toutefois que porter un Mjöllnir aujourd'hui n'est pas forcément une preuve de foi païenne, il pourrait s'agir d'un choix esthétique, idéologique ou de mode. Des groupes ou gangs de bikers et néo-nazis utilisent parfois ce symbole sans pourtant adhérer sérieusement au culte religieux. Le Mjöllnir est également populaire dans tous ces milieux sous forme de tatouages.

Blasons et héraldique[modifier | modifier le code]

Le Mjöllnir est utilisé parfois comme logo, symbole ou en héraldique, surtout en Scandinavie.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Mjöllnir a servi de source d'inspiration pour de très nombreux éléments de la culture moderne, de la musique à la télévision, en passant par la littérature et les jeux vidéo.

Littérature[modifier | modifier le code]

Dans la littérature fantastique ou de fantasy, Mjöllnir est souvent un objet précieux. Il apparaît notamment dans les séries littéraires Amos Daragon, Arielle Queen et la saga Everworld.

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

En bande dessinée, le marteau de Thor est notamment l'arme du dieu et super-héros Thor, une personnage évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics et apparu pour la première fois dans le comic book Journey into Mystery #83 en août 1962.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Statue promotionnelle de Thor armé de Mjollnir lors de la sortie du film Avengers : L'Ère d'Ultron (2015).
  • Dans la trilogie cinématographique Matrix, Mjollnir est le nom de l'un des vaisseaux spatiaux. Dans la version française, il est cité sous le nom de « Hammer » ou de « Marteau ».
  • Mjöllnir est présent dans le film Thor (2011) de Marvel. L'objet, lié aux pouvoirs du héros, y joue d'ailleurs un rôle important dans l'intrigue du long-métrage.
    • Il était aussi auparavant l'élément annonciateur de la sortie du film, dans la fin cachée d' Iron Man 2 (2010). Même si Mjöllnir y est moins mis en avant, on le retrouve également en compagnie de son propriétaire dans Avengers (2012), et dans Thor : Le Monde des ténèbres (2013). Il est détruit par la sœur ainée de Thor, Hela dans le film Thor: Ragnarok (2017).
    • Dans Avengers: Infinity War, Thor se fait forger un nouveau Mjöllnir afin de détruire Thanos. À la différence du précédent arteau, l'arme est mi-marteau, mi-hache.

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Dans la série télévisée Stargate SG-1, « Le Marteau de Thor » est un épisode, et l'objet en lui-même est une technologie de conception Asgard.
  • Dans la série animée Saint Seiya, les « Mjöllnir Hammers » sont les armes (en forme de haches) utilisées par Thor.
  • Dans la série animée Soul Eater, Marie Mjolnir est le nom d'un personnage capable de se transformer en marteau.
  • Dans la série Supernatural (saison 8 épisode 2), Mjolnir est vendu lors d'une vente aux enchères.

Musique[modifier | modifier le code]

  • Dans les genres de musiques issues du heavy metal, comme le Viking Metal, Mjöllnir est souvent référencé.
  • Par ailleurs, plusieurs groupes de metal, plus ou moins célèbres, portent des variantes du nom de Mjöllnir.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Dans de nombreux jeux vidéo, Mjöllnir est un objet, un artefact, une arme ou un sort puissant, sous des orthographes variées.

Jeu de rôle[modifier | modifier le code]

  • Dans le jeu de rôle Stella Inquisitorius (Asmodée Édition), Mjöllnir est le nom donné à un puissant système d'artillerie appartenant au peuple Midgar.

Jeux[modifier | modifier le code]

  • Dans le jeu de figurines a collectionner HeroClix, Mjollnir est une relique disponible dans le set Hammer of Thor.

Autres[modifier | modifier le code]

  • Le , Ingemar Johansson, champion suédois de boxe catégorie poids lourds, porte une frappe surpuissante du poing droit au boxeur américain Floyd Patterson, lors de leur combat ou le suédois battit l'américain. Elle a été appelée « marteau de Thor » par un journaliste de l'époque.[réf. souhaitée]
  • Le « Marteau de Thor » (MDT en abrégé) est aussi une figure de kitesurf utilisée par certains pratiquants. La figure consiste à réceptionner un saut (ou à se planter sans sauter) en s'étalant dans l'eau, mais toujours dans un souci esthétique et de recherche de sensation.
  • Le « Marteau de Thor » est une boisson normande mêlant bière normande et « tord-boyaux ».
  • « Miolnyr » est le nom d'une attraction du Parc Festyland en Normandie (France) ayant pour thème la mythologie nordique.[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Haudry, Le feu dans la tradition indo-européenne, Archè, Milan, 2016 (ISBN 978-8872523438), p. 416
  2. Sturluson 1991, p. 163.
  3. Sturluson 1991, p. 54.
  4. Sturluson 1991, p. 75.
  5. Sturluson 1991, p. 86.
  6. Sturluson 1991, p. 77.
  7. Sturluson 1991, p. 91.
  8. Sturluson 1991, p. 118.
  9. Boyer 1992, p. 436-445.
  10. Sturluson 1991, p. 101.
  11. Elisabeth Ridel, Deux marteaux de Thor découverts en Normandie in Patrice Lajoye, Mythes et légendes scandinaves en Normandie, OREP, Cully, 2011, p. 17.
  12. Elisabeth Ridel, Ibidem.
  13. (en) « The Bard's Tale 3: The Thief of Fate – Guides and FAQs », gamefaqs.gamespot.com, 18 avril 2016.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]