Mixcoatl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la mythologie aztèque
Cet article est une ébauche concernant la mythologie aztèque.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mixcoatl représenté dans le Codex Borgia

Mixcoatl, dont le nom signifie « serpent de nuages » en nahuatl, est le dieu de la chasse, du Nord et de la guerre dans la mythologie mexica. Les habitants des villes de Tlaxcala et de Huexotzinco le vénéraient sous le nom de Camaxtli[1]. Il passait pour être l'ancêtre de tous les peuples qui habitaient la partie orientale du plateau central du Mexique. Son principal double animal est le cerf.

Il est généralement représenté avec un loup noir sur le visage, le corps couvert de rayures rouges et blanches, un atlatl dans la main gauche, et un bouclier rond et un faisceau de dards dans sa main droite[2]. Sur la représentation du Codex Duran, Mixcoatl-Camaxtli porte les attributs du dieu des chasseurs : l'arc, les flèches et le filet.

Son culte est attesté dans différentes cultures mésoaméricaines. Il avait une telle importance dans la culture mexica que, au début de la conquête espagnole du Mexique, le huey tlatoani Moctezuma Xocoyotzin, empereur de Mexico-Tenochtitlan, a dirigé une grande partie de chasse sur la colline de Zacatépetl, revêtu des habits et symboles distinctifs de Mixcóatl. Chaque année, on le célébrait en organisant une grande battue rituelle sur un terrain qui reconstituait une steppe en miniature.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site du Gouvernement de l'État du Tlaxcala (Mexique)
  2. Danièle Dehouve et Anne-Marie Vié-Wohrer, Le monde des Aztèques, Riveneuve éditions, 2008, p. 202

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guilhem Olivier, « Cacería, sacrificio y poder en Mesoamérica. Tras las huellas de Mixcóalt, “Serpiente de Nube », Instituto de Investigaciones Históricas-UNAM/Fondo de Cultura Económica/Centro de Estudios Mexicanos y Centroamericanos, 2015, 744 p.
  • Guilhem Olivier, « Venados melómanos y cazadores lúbricos: cacería, música y erotismo en Mesoamérica », Estudios de Cultura Náhuatl, no 47, 2014, p. 121-168.