Mittelhausbergen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Bas-Rhin
Cet article est une ébauche concernant une commune du Bas-Rhin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Mittelhausbergen
La mairie de Mittelhausbergen.
La mairie de Mittelhausbergen.
Blason de Mittelhausbergen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Bas-Rhin
Arrondissement Strasbourg
Canton Hœnheim
Intercommunalité Strasbourg Eurométropole
Maire
Mandat
Bernard Ègles
2014-2020
Code postal 67206
Code commune 67296
Démographie
Gentilé Mittelhausbergeois,
Population
municipale
1 905 hab. (2014)
Densité 1 108 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 36′ 53″ nord, 7° 41′ 37″ est
Altitude Min. 144 m – Max. 192 m
Superficie 1,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Mittelhausbergen

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Mittelhausbergen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mittelhausbergen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mittelhausbergen
Liens
Site web http://www.mittelhausbergen.fr/

Mittelhausbergen est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mittelhausbergen se trouve au pied des collines de Hausbergen, à une dizaine de kilomètres au nord-ouest de Strasbourg, elle fait partie de l'Eurométropole (ex CUS).

Mittelhausbergen a été récompensé de sa première fleur au concours des villes et villages fleuris en 2011 et a ainsi obtenu le deuxième prix départemental des communes fleuries.

La 2e fleur a été acquise en 2014.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mittelhausbergen
Dingsheim Niederhausbergen
Mittelhausbergen
Oberhausbergen Schiltigheim

Histoire[modifier | modifier le code]

D'après des recherches, le site de Mittelhausbergen aurait été occupé dès la Préhistoire. Quelques dates ont marqué la vie du village[1] :

  • 357 : les Romains battent les Alamans lors de la bataille d'Argentoratum ;
  • 763 : première mention du lieu : Villa Husperga ;
  • 1230 : mention de Hugesbergen-Medio avec Hugesbergen partagé avec ses deux voisines ;
  • 1262 : les bourgeois de Strasbourg battent sur la colline les troupes de l'évêque de Strasbourg et arrachent la liberté communale lors de la bataille de Hausbergen ;
  • 1374 : mention de Husbergen, à l'origine de Hausbergen ;
  • 1537 : le village adhère à la Réforme protestante. La paroisse se détache de celle de Mundolsheim pour rejoindre celle d'Oberhausbergen ;
  • 1544-1789 : le village est un fief des Johan von Mundolsheim ;
  • 1789 : la commune est d’abord rattachée au canton d'Oberhausbergen puis à celui de Schiltigheim et enfin à celui de Mundolsheim ;
  • 1820 : la faible superficie du ban communal est en majeure partie occupée par la culture des céréales (125 ha) et de la vigne (36 ha) ;
  • 1872-1875 : trois forts de la ceinture fortifiée de Strasbourg sont construits sur la colline voisine ;
  • 1941 : le culte catholique est rétabli dans la commune ; une chapelle à usage des trois villages est construite à Oberhausbergen.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Mittelhausbergen

Les armes de Mittelhausbergen se blasonnent ainsi :
« D'argent au monde d'azur, cerclé, cintré et croiseté d'or. »[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Bernard Egles[3] DVG  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 905 habitants, en augmentation de 11,93 % par rapport à 2009 (Bas-Rhin : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
187 196 174 188 176 205 220 222 225
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
217 242 232 253 286 308 300 308 312
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
315 306 320 297 312 321 332 375 408
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
469 504 852 1 169 1 425 1 680 1 738 1 702 1 905
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006 [7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Mittelhausbergen, jadis à vocation agricole, a vu cette activité péricliter depuis 1967. En 2010, le village ne compte plus que deux exploitations agricoles. N'offrant que peu d'emplois sur place, Mittelhausbergen compte parmi les villages « dortoirs » de Strasbourg[1].

Mittelhausbergen est la commune où ses habitants sont en moyenne les plus riches du Bas-Rhin[8].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église protestante Saint-Jacques, mentionnée pour la première fois en 1505, a été reconstruite en 1723 à la suite de son délabrement. Son clocher à bulbe a été rajouté en 1774. En 1890, elle a subi une réfection totale. Le cimetière qui la cerne date de 1717[9].
    Une grande partie du mobilier de l'église protestante est particulièrement remarquable comme la « Borne de Rathsamhausen » en grès rose des Vosges, datée pour sa partie inférieure de 1575. L'ensemble du mobilier est par ailleurs répertorié à l'Inventaire général du patrimoine culturel des Monuments historiques[10].
  • La maison de campagne des Rathsamhausen est une grande propriété composée d'une maison et d'une ferme avec logis cernant une cour privative entièrement close. Reconstruit en 1753 à la place d'une première demeure datant de 1660, ce domaine fut divisé à la suite de la Révolution puis réunifié en 1861[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre-Hugues Herbert, joueur professionnel de tennis, y est domicilié.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Francis Clad, Mittelhausbergen Un village agricole devenu urbain, 2000 disponible sur demande à la mairie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]