Mitsubishi MU-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mitsubishi MU-2
MU-2 Marquise de Thunder Airlines.
MU-2 Marquise de Thunder Airlines.

Rôle Avion de transport léger
Constructeur Drapeau : Japon Mitsubishi Heavy Industries
Équipage 1 à 2
Statut En service
Premier vol
Mise en service 1963
Retrait Toujours en service
Production 704
Variantes 18
Dimensions
Longueur 12,01 m
Envergure 11,94 m
Hauteur 4,17 m
Aire alaire 16,55 m2
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 3,433 t
Max. au décollage 5,250 t
Passagers 4 à 12
Motorisation
Moteurs 2 turbopropulseurs Garrett TPE331-6-251M
Puissance unitaire 579 kW
Performances
Vitesse de croisière maximale 483 km/h
Vitesse maximale 547 km/h
à 4 575 m
Autonomie 2 334 km
Altitude de croisière 7 620 m
Plafond 9 020 m
Vitesse ascensionnelle 13,4 m/s
Charge alaire 371 kg/m2
Puissance massique 22 W/kg

Le Mitsubishi MU-2 est un avion de transport léger à la fois civil et militaire. En production de 1963 jusqu'en 1986, il est encore en service à ce jour avec 704 exemplaires construits.

Variantes[modifier | modifier le code]

Il existe 2 versions principales divisées en plusieurs variantes.

Fuselage court[modifier | modifier le code]

XMU-2: prototype motorisé par des turbopropulseurs Astazou, 1 exemplaire.

MU-2A: version de développement avec des turbopropulseurs Astazou, 3 exemplaires.

MU-2B: version de base avec les Garrett TPE331, 34 exemplaires.

MU-2C: version non pressurisée pour la force d'autodéfense terrestre japonaise, 4 exemplaires.

MU-2D: version améliorée du MU-2C avec une altitude de croisière augmentée et des réservoirs différents, 18 exemplaires.

MU-2DP: version améliorée du MU-2D avec des réservoirs plus grands et des moteurs mis à jour, 3 exemplaires.

MU-2E: version non pressurisée pour les forces d'autodéfense japonaises.

MU-2F: version améliorée du MU-2DP, 95 exemplaires.

MU-2K: version courte du MU-2J, 83 exemplaires.

MU-2M: version améliorée du MU-2K avec une meilleure pressurisation et un poids accru, 27 exemplaires.

MU-2P: version avec hélices à 4 pales du MU-2N, 31 exemplaires.

Solitaire: version avec des moteurs améliorés et des réservoirs plus grands, 57 exemplaires.

Fuselage long[modifier | modifier le code]

MU-2G: 1.91 mètre plus long, cabine plus grande, 46 exemplaires.

MU-2J: meilleurs moteurs, cabine plus longue, 108 exemplaires.

MU-2L

MU-2N: hélices à 4 pales, vitre supplémentaire en cabine, 36 exemplaires.

Marquise: meilleurs moteurs, 139 exemplaires.

Cavenaugh Cargoliner: version fret conçue par Cavenaugh Aviation, 11 exemplaires convertis.

Versions militaires[modifier | modifier le code]

LR-1: désignation pour les MU-2C et MU-2K, 20 exemplaires.

MU-2S: désignation pour le MU-2E, 29 exemplaires.

Utilisateurs civils[modifier | modifier le code]

MU-2K de Swedair.

De nombreux particuliers et entreprises utilisent le MU-2. On peut cependant citer quelques compagnie aérienne utilisant le MU-2 comme Kalitta Air, Swedair ou Thunder Airlines.

Utilisateurs militaires[modifier | modifier le code]

Un MU-2S de recherche et de secours japonais.

Le principal utilisateur militaire du MU-2 est le Japon au sein de ses forces d'autodéfense que ce soit pour les forces terrestres ou aériennes. Pour les terrestres, il fut utilisé jusqu'en 2016 comme avion de liaison ou de reconnaissance. Pour ce qui est des forces aériennes, ils sont utilisés comme avion de recherche et de secours et ont été remplacés en 2008 par des BAe 125.

L'armée de l'air néo-zélandaise utilise cet avion depuis 2009 pour l'entraînement.

Enfin, l'United States Air Force utilise certain de ces avions comme cibles mouvante représentant alors des McDonnell-Douglas F-15 ou des MiG-29 au sein de la Tyndall Air Force Base, et ce depuis 1987.

Accidents[modifier | modifier le code]

Ici ne seront listés que les accidents mortels, par ordre chronologique.