Mission de l'Esprit-Saint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mission de l'Esprit-Saint
Repères historiques
Fondation 1913
Fondateur(s) Eugène Richer dit La Flèche
Lieu de fondation Montréal
Fiche d'identité
Courant religieux Doctrine syncrétique pratiquant l'eugénisme, issue du catholicisme
Membres 515[1]
Localisation 7 missions indépendantes situées à
Sur Internet
Site internet mission-de-lesprit-saint.org

La Mission de l'Esprit-Saint est un groupe religieux fondé en 1913 et basé principalement au Québec (Canada). Son idéologie est basée sur les enseignements d'un policier montréalais du nom de Eugène Richer dit « Laflèche » (1871-1925), qui, selon ses adeptes, est la troisième personne de la Trinité, l'Esprit saint.

Croyances[modifier | modifier le code]

Les membres de la Mission croient qu'Eugène Richer aurait ressuscité un homme sur la Place d'Armes et qu'il aurait prédit l'exécution de l'Empereur de Russie Nicolas II. La communauté croit également en la réincarnation, les âmes des fidèles devant se glisser dans les embryons portés par de bonnes mères. Les infidèles sont condamnés à se réincarner plutôt dans la vermine[2].

La Mission de l'Esprit-Saint enseigne par ailleurs que la Terre a la forme d'une poire[3].

Effectifs[modifier | modifier le code]

Selon Statistique Canada, 515 personnes se sont déclarées membres de la Mission à travers le pays selon la dernière Enquête nationale auprès des ménages en 2011.

La Mission de l'Esprit-Saint est divisée géographiquement en six branches qui sont indépendantes les unes des autres[2]. On les trouve à Joliette, Lavaltrie et Montréal-Nord, où l'on compterait plus de 300 membres[4].

École confessionnelle[modifier | modifier le code]

En 2004, l'Institut Laflèche, une école illégale fondée par la Mission de l'Esprit-Saint, fut fermé sur ordre du ministère de l'Éducation du Québec. L'enseignement y était exercé par des parents bénévoles et ignorait le Programme de formation de l'école québécoise[5]. La décision de fermer l'école fut confirmée par la Cour supérieure du Québec en 2007.

Refusant d'envoyer leurs enfants dans les écoles publiques, les membres de la Mission ont décidé d'exercer l'enseignement à la maison, sous la supervision de la commission scolaires des Samares. En 2006, les données récoltées par la commission scolaires permirent de constater que les enfants avaient des taux de réussite faibles en mathématiques (59% au primaire, 27% au secondaire) et en lecture (61% au primaire, 48% au secondaire)[5].

En 2016, le ministère de l'Éducation permit l'ouverture d'une école privée, l'école L'Accord. L'établissement dit se conformer au programme du ministère et avoir des enseignants qualifiés. Les élèves doivent prier deux fois par jour et réciter un livret contenant les principales croyances de la secte deux fois par semaine[3].

Scandale[modifier | modifier le code]

Ce groupe a souvent été rapportée dans les média avec des accusations d'agression sexuelle et de maltraitance médicale et de privation d'éducation envers plusieurs membres de cette secte. Les différents crimes ont surtout été infligés aux femmes et aux enfants et ces scandales ont souvent été le sujet de plusieurs documentaire a la télévision[6],[7],[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Enquête nationale auprès des ménages de 2011 : Tableaux de données », sur http://www.statcan.gc.ca (consulté le 19 septembre 2017)
  2. a et b La Presse, « La Mission de l'Esprit-Saint en bref », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 26 janvier 2019)
  3. a et b Jean-Philippe Robillard, « Québec autorise une école pour la Mission de l'Esprit-Saint », sur Radio-Canada.ca, (consulté le 26 janvier 2019)
  4. Michael Nguyen, « Elles dénoncent une secte », sur Le Journal de Montréal, (consulté le 26 janvier 2019)
  5. a et b « Des résultats scolaires désastreux », sur Radio-Canada.ca, (consulté le 26 janvier 2019)
  6. https://www.journaldemontreal.com/2015/07/05/elles-denoncent-une-secte
  7. https://www.lapresse.ca/actualites/education/200903/04/01-833172-la-mission-de-lesprit-saint-en-bref.php
  8. https://www.lapresse.ca/actualites/sante/201502/12/01-4843805-rougeole-des-membres-dun-groupe-spirituel-antivaccinaliste-ont-rapporte-le-virus.php