Mission de formation de l'Union européenne en République centrafricaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir EUTM.

Mission militaire de formation de l'Union européenne en République centrafricaine
Image illustrative de l’article Mission de formation de l'Union européenne en République centrafricaine
Cocarde de la mission.
Abréviation EUTM RCA
Type Mission de formation
Décision Décision (PESC) 2016/610
Adoption 19 avril 2016
Lancement 2016
Commandement de la force Drapeau de l'Espagne Fernando Garcia Blazquez
Siège Camp Ucatex Moana (Bangui, République centrafricaine)
Contribution et personnel
Effectif environ 170
Contributeurs
Pertes 1
Navigation

La mission de formation de l'Union européenne en République centrafricaine (EUTM RCA) est une opération de l'Union européenne menée en République centrafricaine.

Historique[modifier | modifier le code]

Le 19 janvier 2015, le Conseil a adopté la décision 2015/78 relative à l'établissement de la mission de conseil militaire de l'Union européenne en République centrafricaine (EUMAM RCA), lancée en mars 2015. Cette mission, dont le mandat était de fournir un conseil stratégique à l'armée centrafricaine[1], prit fin le 16 juillet 2016[2].

Le 8 octobre 2015, le président de République centrafricaine a demandé à ce que l'Union européenne poursuive son soutien aux forces centrafricaines en collaboration avec la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA)[3].

Le 14 mars 2016, un concept de gestion de crise pour une mission de formation en RCA est adopté par le Conseil[4]. Finalement, le président de la République centrafricaine invite formellement l'Union à déployé EUTM RCA dans le pays[5].

Finalement, le Conseil a adopté la décision 2016/610 établissant EUTM RCA le 19 avril 2016. Il s'agit de la troisième mission de formation européenne lancée en Afrique, après celles en Somalie et au Mali[6]. Rapidement, du fait de la proximité du mandat entre les deux missions, les premiers officiers – 40 officiers de pelotons ou compagnies – sont formés en juillet 2016. Cette première formation a pour objectif de « former des formateurs » afin de permettre à l’armée centrafricaine de gagner en autonomie et de se renouveler sans aide extérieure[1]. En juillet 2016, la formation des bataillons ne put commencer car cette tâche n'était pas effectuée par EUMAM RCA[1].

Début septembre 2016, la première compagnie du Bataillon d'infanterie territorial centrafricain commence sa formation, laquelle prend fin le 23 décembre 2016. Au cours de celle-ci, près de 195 soldats et officiers sont formés[7].

Le 7 janvier 2017, dans le cadre de son mandat, une menuiserie du Bataillon de soutien et des services est inaugurée sur le camp de celui-ci (camps BSS) proche de l'EMA.

Début février 2017, 35 militaires géorgiens arrivent pour participer à la mission en tant que « force de protection »[8].

Le 7 mars 2017, un des militaires de la mission est décédé d'une forme grave de paludisme après son retour en France[9].

Le , le Conseil de l'Union européenne a prolongé le mandat de la mission pour deux ans, soit jusqu'au [10]. Le Conseil a alloué un budget pour les coûts communs de l'EUTM RCA d'environ euro 25.4 million pour la période du 20 septembre 2018 au 19 septembre 2020.

Mandat[modifier | modifier le code]

Missions générales[modifier | modifier le code]

Le principal objectif d'EUTM RCA est de « rendre les forces armées centrafricaines (FACA) modernes, efficaces et démocratiquement responsables »[11]. À cette fin, la mission militaire[11] :

  • dispense des conseils stratégiques au ministère de la défense centrafricain, aux militaires et aux FACA ; par décision du 30 juillet 2018 les conseils stratégiques peuvent aussi être donnés au cabinet du président. La mission peut aussi conseiller sur la coopération entre civils et militaires, y compris au ministère de l'intérieur et de la gendarmerie[10].
  • enseigne aux officiers et sous-officiers des FACA ;
  • dispense certaines formations aux forces armées.

De plus, l'EUTM complète l'activité de la délégation de l’Union en RCA en lui fournissant son expertise dans différents domaines, dont la sécurité et l'état de droit[12]. Elle interagit également avec la MINUSCA afin d'assurer la cohérence de la réforme des forces armées et le déploiement des unités[13].

EUTM RCA faisant partie d'une approche plus générale de l'Union visant à combiner la sécurité (EUFOR RCA, EUMAM RCA et EUTM) et le développement pour stabiliser la paix[14], une cellule de projet est mise en place afin de « recenser et mettre en œuvre les projets à financer par l’Union, les États membres ou des pays tiers, qui correspondent à ses objectifs et contribuent à l’exécution du mandat »[15].

Missions spécifiques[modifier | modifier le code]

Les 35 militaires géorgiens ont pour mission d'agir comme « force de protection » d'EUTM RCA, notamment au camp d'Ucatex Moana et lors des déplacements des membres de la mission. Leur mission dure six mois[8].

Règles d'engagement[modifier | modifier le code]

Les règles d'engagement applicables sont les mêmes que pour EUMAM RCA[16].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Commandants d'EUTM RCA
Début Fin Identité Nationalité Notes
19 avril 2016[17] 14 janvier 2017[6] Éric Hautecloque-Raysz Drapeau de la France France
14 janvier 2017[6] 24 juillet 2017 Herman Ruys Drapeau de la Belgique Belgique
24 juillet 2017 en cours Fernando Garcia Blazquez Drapeau de l'Espagne Espagne

États participants[modifier | modifier le code]

Effectif par État participant (incluant le commandant de mission)
États membres de l’Union européenne Dates[8]
avant le 1er février 2017 1er février 2017 En cours Nov 2017
Drapeau de l'Autriche Autriche 3 3 3
Drapeau de la Belgique Belgique 27 (26+1) 27 9
Drapeau de l'Espagne Espagne 20 20 30
Drapeau de la France France 50 50 52
Drapeau de la Pologne Pologne 2 2 1
Drapeau du Portugal Portugal 10 10 10
Drapeau de la Roumanie Roumanie 4 4 8
Drapeau de la Suède Suède 8 8 9
Total des États membres 124 124 122
États tiers avant le 1er février 2017 1er février 2017
Drapeau de la Géorgie Géorgie 35[8],[a] 35
Drapeau de la Serbie Serbie 6 6 7
Bosnie 2
Drapeau de la LituanieLituanie 1
Total général 130 165 169

Effectif[modifier | modifier le code]

En juillet 2016, la mission comptait 170 Européens[1].

Financement[modifier | modifier le code]

Selon l’article 10(2) de la décision 2016/610, le montant de « référence financière pour les coûts communs » de l’EUTM RCA s'élève à 18,18 millions d'euros[18]

Siège[modifier | modifier le code]

L'état-major de la mission se trouve à Bangui (état-major d'opération et état-major de force)[19], au camp Ucatex Moana, et l'entraînement se fait au camp de Kassaï[1].

Une cellule de soutien de l'état-major se trouve à Bruxelles[20].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Arrivée des 35 soldats géorgiens du 23e bataillon de la IIe Brigade d'infanteries géorgien.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Gros-Verheyde - 29 juillet 2016
  2. Décision (PESC) 2016/610, deuxième considérant
  3. Décision (PESC) 2016/610, troisième considérant
  4. Décision (PESC) 2016/610, cinquième considérant
  5. Décision (PESC) 2016/610, sixième considérant
  6. a, b et c Gros-Verheyde - 20 avril 2016
  7. Gros-Verheyde - 28 décembre 2016
  8. a, b, c et d Gros-Verheyde - 3 février 2017
  9. Gros-Verheyde - 8 mars 2017
  10. a et b Le Figaro avec AFP, « Centrafrique: l'UE élargit sa mission de formation militaire », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  11. a et b Décision (PESC) 2016/610, article 1er(2)
  12. Décision (PESC) 2016/610, article 1er(3)
  13. Décision (PESC) 2016/610, article 1er(4)
  14. Hautecloque-Raysz 2016
  15. Décision (PESC) 2016/610, article 11(1)
  16. Décision (PESC) 2016/610, article 4(1)
  17. Décision (PESC) 2016/610, article 2(1)
  18. Décision (PESC) 2016/610, article 10(2)
  19. Décision (PESC) 2016/610, article 3(1)
  20. Décision (PESC) 2016/610, article 3(2)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Décision  (PESC) 2016/610 du Conseil relative à une mission militaire de formation PSDC de l'Union européenne en République centrafricaine (EUTM RCA), 32016D0610, adoptée le 19 avril 2016, JO du 20 avril 2016, p. 21-26, entrée en vigueur le 19 avril 2016 [consulter en ligne, notice bibliographique]
  • Nicolas Gros-Verheyde, « Et de trois ! L’Europe va former une nouvelle armée africaine. Un général français prend le commandement », Bruxelles2,‎ (lire en ligne)
  • Agreement in the form of an Exchange of Letters between the European Union and the Central African Republic on the status of the European Union CSDP Military Training Mission in the Central African Republic, Service européen pour l'action extérieure, (lire en ligne)
  • Nicolas Gros-Verheyde, « EUTM RCA lancée. Les premières formations mises en place… », Bruxelles2,‎ (lire en ligne)
  • Nicolas Gros-Verheyde, « Première compagnie formée au camp Kassaï », Bruxelles2,‎ (lire en ligne)
  • Nicolas Gros-Verheyde, « Transition en douceur à Bangui », Bruxelles2,‎ (lire en ligne)
  • Nicolas Gros-Verheyde, « Les Géorgiens assurent la force de protection d’EUTM RCA », Bruxelles2,‎ (lire en ligne)
  • Nicolas Gros-Verheyde, « Un militaire rentré d’EUTM RCA décède… de paludisme », Bruxelles2,‎ (lire en ligne)
  • Comité militaire de l’Union européenne, « Insight on the EU Training Mission in Central African Republic (EUTM RCA) », Chairman's Newsletter, no 31,‎ , p. 3 (lire en ligne)

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]