Missa brevis n° 2 de Mozart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'église de l'Université de Salzbourg, vers 1712

La Missa brevis no 2 en ré mineur, K. 65 (61a) est une messe de Wolfgang Amadeus Mozart qu'il a terminée à Salzbourg le .

Historique[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, on pense que cette messe a été interprétée à la Kollegienkirche de l'Université de Salzbourg au début d'une « quarantaine ». Étant une messe de Carême, il est probable que le Gloria n'a pas été interprété cette fois là, et qu'il a été composé à l'occasion d'une utilisation postérieure de l'œuvre. C'est la composition la plus courte de Mozart et basée sur l'ordinaire de la messe. C'est aussi son unique messe brève écrite dans une tonalité mineure.

Structure[modifier | modifier le code]

L'œuvre est composée de six mouvements, qui suivent l'ordinaire de la messe:

  1. Kyrie (Adagio ➜ Allegro, ré mineur, 4/4 ➜ 3/4, 40 mesures)
  2. Gloria (Allegro moderato, ré mineur, 4/4, 49 mesures)
  3. Credo (Allegro moderato, ré mineur, 3/4, en tout 145 mesures)
    Et incarnatus est... (Adagio (mesure 40), ré mineur, alla breve)
    Et resurrexit... (Allegro moderato (mesure 58, ré mineur, 3/4)
    Et vitam venturi saeculi... (Più mosso (mesure 123), ré mineur, alla breve, en tout 22 mesures)
  4. Sanctus (Adagio, ré mineur, alla breve)
    Pleni sunt coeli et terra... (Allegro (mesure 11), ré mineur, 4/4)
    Hosanna in excelsis... (Allegro, ré mineur, 3/4)
  5. Benedictus (Andante, sol mineur, 4/4; duo soprano/contralto)
    Hosanna in excelsis... (Allegro, ré mineur, 3/4)
  6. Agnus Dei (Andante, ré mineur, 4/4, 78 mesures)
    Dona nobis pacem... (Vivace (mesure 12), ré mineur, 3/8)

Instrumentation[modifier | modifier le code]

La messe est écrite pour quatre voix solistes (soprano, contralto, ténor et basse), chœur SATB, un orchestre formé de violons I et II, trois trombones (alto, ténor et basse) colla parte et basse continue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Massin et Brigitte Massin, Mozart, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1270 p. (ISBN 2-213-00309-2), p. 622