Miss Monde 1970

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élection de
Miss Monde 1970
Élection
Date
Édition 20e
Lieu Royal Albert Hall de Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Candidates
Nombre 58
Débuts Grenade, Maurice, Sud de l'Afrique
Disparitions Chili, Costa Rica, Paraguay, Tchécoslovaquie
Retours Ceylan, Espagne, Hong Kong, Italie, Malaisie, Porto Rico, Thaïlande
Gagnante
Nom Jennifer Hosten
Âge 22 ans
Région Drapeau de Grenade Grenade
Diffusion
Chaîne BBC
Présentation Michael Aspel, Keith Fordyce et Bob Hope

Miss Monde 1970, est la 20e élection de Miss Monde, qui s'est déroulée au Royal Albert Hall de Londres, au Royaume-Uni, le .

La lauréate du concours est Jennifer Hosten, Miss Grenade et a été couronnée par sa prédécésseure autrichienne, Eva Rueber-Staier, Miss Monde 1969[1].

L'élection a été marquée par la controverse pendant le concours lui-même et par la suite.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultat Final Candidates
Miss Monde 1970
1re dauphine
2e dauphine
3e dauphine
  • Drapeau de la Suède Suède - Marjorie Christel Johansson
4e dauphine
Top 7
Top 15

Candidates[modifier | modifier le code]

Pays des participantes et résultats

Prostestations et controverse[modifier | modifier le code]

Avant le commencement du concours, les organisateurs de Miss Monde ont permis deux entrées de deux Miss Afrique du Sud, une blanche et une noire. Dans la soirée du concours, une bombe a explosé en dehors de la caméra de BBC dans une vaine tentative de The Angry Brigade d'empêcher la diffusion du concours. Personne n'a été blessé. Il y avait également des protestations de la libération des femmes activistes. Des protestataires tenaient des pancartes, criaient, sifflaient et ont jeté des bombes fumigènes, boules puantes, bombes d'encre et des dépliants sur la scène. Le comédien, Bob Hope, a également été chahuté pendant le déroulement de l'élection[3].

Une plus grande polémique a suivi après l'annonce du résultat du couronnement de Jennifer Hosten devenue la première femme noire à remporter Miss Monde et la candidate noire, Pearl Jansen, Miss Sud de l'Afrique comme première dauphine[4]. La BBC et des journaux ont reçu de nombreuses protestations sur le résultat et les accusations de racisme ont été faites par tous les côtés. Quatre des neuf juges avaient voté à ce que Miss Suède soit à la première place, tandis que Miss Grenade a reçu seulement deux voix mais la candidate suédoise, Marjorie Christel Johansson, a terminé quatrième. En outre, le Premier ministre de la Grenade, Eric Gairy, était dans le jury. Inévitablement, il y eût beaucoup d'accusations selon lesquelles le concours avait été truqué[5].

Certains des spectateurs se sont rassemblés dans la rue en dehors du Royal Albert Hall après le concours et ont scandé « Suède, Suède ». Quatre jours plus tard, la directrice de l'organisation, Julia Morley, bien qu'insistant qu'aucune fraude électorale n'avait eu lieu, a démissionné en signe de protestation. Elle a rejeté les suggestions selon lesquelles Eric Gairy a voté pour Jennifer Hosten parce qu'elle était de son propre pays. Le Premier ministre de la Grenade a considéré Jennifer Hosten être exceptionnellement la meilleure parmi les candidates, mais il ne saurait pas dire s'il l'a placée en premier. Il a déclaré : « Cela remet en question mon intégrité. Mais s'il y avait eu un conflit dans mon esprit j'aurais voté pour la dauphine, Pearl Jansen. ». Des années plus tard, Marjorie Christel Johansson, Miss Suède a rapporté qu'elle avait été trompée sur son titre[5].

Le mari de Julia Morley, Eric Morley, était le président de la société Mecca qui possédait l'organisation Miss Monde. Pour réfuter les accusations, Eric Morley a mis les bulletins de vote du jury en public et a décrit le complexe « système de vote à la majorité » qui visait à éliminer la possibilité de fraude et de favoritisme et d'éviter toute collusion de la part des juges. Ces bulletins de vote ont montré que Jennifer Hosten avait pris plus de place dans la deuxième, troisième, quatrième et cinquième positions plus que Miss Suède et les cinq autres finalistes. Julia Morley a ensuite repris son travail. Cependant beaucoup pensaient encore que Eric Gairy qui était dans le jury avaient influencé les autres juges afin de placer Jennifer Hosten dans le classement[6].

Déroulement de la cérémonie[modifier | modifier le code]

Prix attribués[modifier | modifier le code]

  • Miss Amitié (Miss Friendship): Drapeau de la Suède Suède - Marjorie Christel Johansson
  • Miss Sympathie (Miss Congeniality): Drapeau de l'Équateur Équateur - Sofía Virginia Monteverde Nimbriotis
  • Miss Photogénique (Miss Photogenic): Drapeau de l'Islande Islande - Anna Hansdóttir
  • Miss Typique (Miss Typical): Drapeau de la Thaïlande Thaïlande - Tuanjai Amnakamart
  • Miss Beauté (Miss Beauty): Drapeau de Grenade Grenade - Jennifer Hosten
  • Miss Maillot de bain (Miss Swimsuit): Drapeau de Grenade Grenade - Jennifer Hosten
  • Miss Joie (Miss Joy): Drapeau de la Jamaïque Jamaïque - Elizabeth Ann Lindo
  • Meilleur pays de beauté (Best Beauty Country): Drapeau de l'Australie Australie - Valli Kemp
  • Meilleur style (Best Style): Drapeau du Portugal Portugal - Ana Maria Diozo Lucas
  • Meilleur design (Best Design): Drapeau du Guyana Guyana - Jennifer Diana Evan Wong
  • Meilleur maquillage (Best Make-up): Drapeau du Japon Japon - Hisayo Nakamura
  • Meilleur visage (Best Face): Drapeau du Canada Canada - Norma Joyce Hickey

Observations[modifier | modifier le code]

Notes sur les pays participants[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Retours[modifier | modifier le code]

Dernière participation en 1959
Dernière participation en 1964
Dernière participation en 1966
Dernière participation en 1968

Désistements[modifier | modifier le code]

Notes sur les candidates[modifier | modifier le code]

Notes sur le classement des pays[modifier | modifier le code]

Représentation des candidates aux concours de beauté internationaux[modifier | modifier le code]

Concours de beauté international Année Pays/Territoire Candidate Classement
Miss Univers 1970 Drapeau de la Belgique Belgique Francine Martin Non classée
Drapeau du Canada Canada Norma Joyce Hickey Non classée
Drapeau du Sri Lanka Ceylan Yolanda Shahzali Ahlip Non classée
Drapeau du Danemark Danemark Winnie Hollman Non classée
Drapeau du Portugal Portugal Ana Maria Diozo Lucas Non classée
Drapeau du Mexique Mexique Libia Zulema López Montemayor Non classée
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Glenys Elizabeth Treweek Non classée
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Yvonne Anne Ormes Non classée
Représente l'Angleterre Drapeau de l'Angleterre
1971 Drapeau de l'Espagne Espagne Josefina Román Gutiérrez Top 12
Drapeau du Liban Liban Georgina Rizk Miss Univers 1971
Miss International 1970 Drapeau de la République dominicaine République dominicaine Fátima Shecker Non classée
Miss Europe 1970 Drapeau de la Belgique Belgique Francine Martin Non classée
Drapeau du Luxembourg Luxembourg Rita Massard Non classée
Drapeau du Portugal Portugal Ana Maria Diozo Lucas 1re dauphine
1971 Drapeau de Malte Malte Tessa Marthese Galea Non classée
Miss Scandinavie 1971 Drapeau du Danemark Danemark Winnie Hollman Non classée
Drapeau de la Norvège Norvège Aud Fosse 1re dauphine
Miss Cinéma Europe 1971 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Dagmar Eva Ruthenberg Non classée
Queen of the Pacific 1972 Drapeau du Canada Canada Norma Joyce Hickey Non classée



  • Gagnante
  • 1re Dauphine
  • Top 12

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

La comédie dramatique britannique Misbehaviour (titre français : Miss Révolution) réalisé par Philippa Lowthorpe en 2019.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Pape Gordon, « Cattle show: Miss Grenada wins, Bob Hope loses », Ottawa Citizen, (consulté le 29 septembre 2015)
  2. (vi) « 5 Miss World 'tai tiếng' nhất trong lịch sử », Zing.vn, (consulté le 29 septembre 2015)
  3. (en) Rob Baker, « The Judges of Miss World, 1970: Bombs, Blacks And The Angry Brigade », Flashbak.com, (consulté le 29 septembre 2015)
  4. (en) « Miss World at the Royal Albert Hall », Royal Albert Hall, (consulté le 29 septembre 2015)
  5. a et b (en) « The Royal Albert Hall, Miss World and the Angry Brigade in 1970 », Nickelinthemachine.com, (consulté le 29 septembre 2015)
  6. (en) « Beauty School's Miss World 1970 - Master Class - Part Two », Oocities.org (consulté le 29 septembre 2015)
  7. (en) Sean O'Hagan, « A lost Lebanon caught on camera », The Guardian, (consulté le 29 septembre 2015)
  8. (es) « Sofía Monteverde, otra bella internacional », Extra.ec, (consulté le 29 septembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]