Mirta Díaz-Balart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mirta Díaz Balart)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Díaz-Balart.

Mirta Díaz-Balart, de son nom complet Mirta Francisca de la Caridad Díaz-Balart y Gutiérrez, née le , fut la première épouse de Fidel Castro.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de José Rafael Díaz-Balart, un politicien cubain important et maire de la ville de Banes à Cuba, et d'América Gutiérrez. Elle était étudiante à l'Université de La Havane, en études de philosophie, quand Fidel l'a épousée.

Ils se sont mariés le [1] et ont divorcé sept ans plus tard (alors que Castro était en exil) en 1955. Ils ont eu un enfant, un fils[2], Fidel Angel « Fidelito » Castro Diaz-Balart, né le 1er septembre 1949. Après le divorce, Castro n'a pas eu la garde de Fidel Jr. Il l'a enlevé lorsque celui-ci lui a rendu visite au Mexique avant son retour à Cuba. Fidel Jr sera néanmoins récupéré par sa mère. Mirta se remarie avec le Dr Emilio Blanco Nuñez, fils d'un ancien ambassadeur cubain à l'ONU, Emilio Núñez Portuondo. Un article dans l'édition du 8 octobre 2000 du Miami Herald a affirmé qu'elle vivait alors en Espagne et que des visites occasionnelles à Cuba avaient été arrangées par Raúl Castro, son ancien beau-frère.

Mirta Diaz-Balart a vécu en Espagne avec son fils après 1959, Mirta a été privée pendant de nombreuses années de la compagnie de son fils pendant que celui-ci était étudiant à Cuba puis en Union soviétique.

Mirta Diaz-Balart est la tante de Mario Diaz-Balart, membre et anti-castriste de la Chambre des représentants des États-Unis, et son frère Lincoln Diaz-Balart est un ancien membre du Congrès américain. Elle est également la sœur du peintre Waldo Diaz-Balart et de Rafael Díaz-Balart (opposant au régime, fondateur de La Rosa Blanca). Elle a deux filles de son second mari, Mirta et América Silvia Nuñez Díaz-Balart, tous deux résidant en Espagne avec leurs familles. Elle a de nombreux petits-enfants.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Castro's Family sur latinamericanstudies.org
  2. (en) The secret Fidel Castro: deconstructing the symbol, Servando González (ISBN 0971139113)

Article connexe[modifier | modifier le code]