Mireille Nègre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mireille Nègre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Ordre religieux

Mireille Nègre est une danseuse étoile, écrivain et pianiste française, née le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mireille Nègre a été première danseuse à l'Opéra de Paris et danseuse étoile internationale[1] ; elle est considérée comme une des plus prestigieuses de son époque[2]. Sa vocation religieuse la conduit à l'âge de 28 ans à devenir carmélite pendant dix années au couvent de Limoges. Elle quitte le Carmel pour la Visitation à Vouvant en Vendée ; elle est également « vierge consacrée[3] ». Elle est chorégraphe et directrice d'une académie de danse à Paris, représentante de l'association Danser pour la paix.

En 1995, elle participe à la série des Nuits magnétiques : L'envol, produite par Catherine Soullard sur France Culture, diffusée la semaine du 16 au .

Publications[modifier | modifier le code]

  • Danse avec Jésus, Salvator, 2014
  • L'Art et la Vie : Entretien (avec Éric de Rus), Éditions du Carmel, 2009
  • Choix et Secrets d'une vie, Atlantica, 2006
  • Dans les pas de l'ange, Atlantica, 2006
  • Instants de vie..., Atlantica, 2005
  • La Traversée de l'ombre, Atlantica, 2001
  • Une vie entre ciel et terre (avec Mireille Taub), Balland, 1990
  • Je danserai pour toi, Desclée de Brouwer, 1984
  • Alliance, Desclée de Brouwer, 1984

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Julien Potel, Portes ouvertes" chez les religieuses: propos d'un sociologue, échos des médias, L'Harmattan, (présentation en ligne), p. 103
  2. Sophie Hasquenoph, Histoire des ordres et congrégations religieuses en France du Moyen Âge à nos jours, Champ Vallon, (présentation en ligne), p. 60
  3. Isabelle Maillet et Mireille Nègre, « « Nous ne devons ni adorer ni mépriser notre corps », interview de Mireille Nègre », sur eglise.catholique.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]