Mireille Dumas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mireille Dumas
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Mireille Dumas, née le à Chartres (Eure-et-Loir), est une journaliste, réalisatrice, productrice et animatrice de télévision française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mireille Dumas est l'avant-dernière née d'une famille de six enfants. Son père, instituteur, meurt alors qu'elle n'a que 3 ans[1]. Sa mère, également institutrice, d'origine italienne[2],[3], à Ymonville, les élèvera seule. Elle étudie au collège Hélène-Boucher de Chartres[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Sa carrière débute par le théâtre où elle réalise un stage avec Peter Brook[5].

Après un court passage dans l'émission d'Antenne 2, Sexy Folies, en 1986[6], elle se consacre à la réalisation de documentaires. Parmi ceux ayant été primés, on peut citer Le passé retrouvé : Alice Sapritch en Turquie, nommé aux 7 d'Or 1990[7], ou la trilogie Crimes et passions, lauréate du Prix du cinéma européen en 1991.

En , elle crée la société de production MD productions, qui s'oriente vers les documentaires traitant de sujets de société. Ces films abordent des thèmes tour à tour sensibles, polémiques voire intimistes.
Son premier documentaire Travestir diffusée en 1992 sur l'histoire de Simone marque un tournant dans sa carrière[8], ce film est un succès critique et public[9].

C'est en créant et animant des émissions spécialisées dans l'entretien sur un mode intime - avec des personnes connues ou anonymes - que Mireille Dumas devient une des figures emblématiques du PAF. Lancée en , l'émission Bas les masques est la première de ces émissions. Bas les masques aborde des sujets intimes, tabous et rencontre un très grand succès auprès du public [10]. Néanmoins, si certains de ses sujets sont traités avec humanité et dignité, d'autres sont jugés racoleurs[11]. L'émission est supprimée pour "excès de polémique", lié à l'affaire des contrats des "animateurs producteurs" proposés par le président de France Télévisions Jean-Pierre Elkabbach et au contenu même de l'émission[5]. Mireille Dumas lancera par la suite La Vie à l'endroit[12] de 1997 à 2000, sur France 2.

De 2000 à 2011, elle anime Vie privée, vie publique, diffusée sur France 3. Dans ses interviews, elle estime que sa démarche est très influencée par la psychanalyse[13].

Mireille Dumas a fêté ses 25 ans de télévision le , à l'occasion d'un numéro de Vie privée, vie publique exceptionnel[14].

Entre 2011 et 2014, elle participe épisodiquement à l'émission radiophonique de Philippe Bouvard Les Grosses Têtes sur RTL.

Entre 2011 et 2018, elle présente et réalise sporadiquement la collection de documentaires d'artistes Signé Mireille Dumas.

Le , elle est choisie pour présenter, en compagnie de Cyril Féraud, le 57e Concours Eurovision de la chanson qui se déroule en direct de Bakou en Azerbaïdjan[15]. Elle recommence en 2013 à Malmö en Suède.

En février 2020, elle réalise pour France 2 le documentaire Des ordures et des hommes. Ce sujet fait l'objet d'un ouvrage portant le même titre[16].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Mireille Dumas est mariée au réalisateur de télévision Dominique Colonna.

Engagement[modifier | modifier le code]

Mireille Dumas est membre du Comité de parrainage de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité[17].

Critiques[modifier | modifier le code]

Dans son livre sorti en (Les animatueurs), Michel Malaussena, qui a travaillé avec elle, en fait un portrait au vitriol[18].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mireille Dumas, entre vie publique et vie privée Sur le site ouest-france.fr
  2. « Mireille Dumas : "Ma mère est la femme de ma vie" » [vidéo], sur YouTube (consulté le 2 août 2020).
  3. Paris-Match, 3 mai 2011.
  4. Philippe Dufay, « Que faisaient-elles en Mai 68 ? », Madame Figaro, 12 avril 2008.
  5. a et b « Histoires de Mireille », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. Sexy Folies se déshabille à nouveau Sur le site toutelatele.com
  7. « Mireille Dumas - Archives vidéo et radio Ina.fr », sur Ina.fr (consulté le 2 août 2020).
  8. « 30 ans de confessions », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  9. « Simone faut un carton sur ARTE », Libération,‎ (lire en ligne).
  10. François Coulaud, « L'instant culte : Bas les masques l'émission où Mireille Dumas confessait les gens [Photos] », Télé Star,‎ (lire en ligne, consulté le 2 août 2020).
  11. « Débat: la controverse sur Bas Les Masques », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  12. Portrait de Mireille Dumas Sur le site toutelatele.com
  13. Mireille Dumas: une “ psychanalyste cathodique ” Sur le site psychanalysemagazine
  14. « Mireille Dumas fête ses 25 ans de télé », sur videos.lalibre.be.
  15. Un duo sans fausse note ? Sur le site voici.fr
  16. https://livre.fnac.com/a13993939/Mireille-Dumas-Des-ordures-et-des-hommes
  17. Mireille Dumas dans le comité d'honneur Sur le site admd.net
  18. Mireille Dumas Sur le site tele7.fr
  19. « Mireille Dumas faite officier des Arts et des Lettres », sur tvmag.lefigaro.fr.
  20. Légion d'honneur: Mireille Dumas, ... décorés Sur le site france24.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]