Mire (télévision)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mire.
Philips PM5544 (4/3-768x576)


Une mire est une image permettant d'étalonner l'affichage d'un écran ou d'un téléviseur avec des valeurs standardisées. Différents type de mires existent. Les plus courantes sont notamment la mire de barres (succession de couleurs verticales), les mires Philips et FuBK (rondes avec différents tons de gris et de couleurs sur un fond quadrillé) et, en France, la mire de type TDF (dégradés de gris, noirs et de couleurs et nom de la station).

Utilisation[modifier | modifier le code]

D'abord conçues pour effectuer le réglage précis de chaque chaîne, les mires apparaissent sur l'écran après la fin des programmes de certaines chaînes de télévision. D'autres apparitions de la mire sont possibles lors d'imprévus (grèves générales du personnel, panne, coupure de signal ou de courant, etc.).

Ces mires peuvent être sonorisées par de la musique, des émissions radio, par des sons de fréquence connue (1000 Hz appelé un mille) mais plus rarement par un message vocal enregistré permettant par exemple, d'identifier la piste sonore droite ou gauche de chaque haut-parleur du poste de réception.

Aujourd'hui, de moins en moins de chaînes françaises diffusent des mires en fin d'émission ou lors de grèves du personnel, au profit d'autres types de programmes (diffusion 24h/24, journal à l'écran, télé-achat, rediffusions en boucle...). Il existe des générateurs numériques d'images de mire utilisés par les techniciens pour le diagnostic et la maintenance des matériels vidéo

Histoire[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Au lancement des programmes de la télévision française en 1935, il n'existait aucun système d'aide au réglage du signal. Ce n'est qu'au moment de la diffusion des programmes que ce réglage était possible, avec bien souvent de mauvais résultats persistants où en dehors de ces heures n'apparaissait que l'identité visuelle de la station d'émission, réduite à une image fixe généralement sans son.

La plus ancienne mire à quadrillages digne de ce nom fait son apparition en France à partir de 1953. Il s'agit de celle utilisée durant tout le reste de la période R.T.F. et de l'O.R.T.F. bien connue sous le nom évocateur de la « mire au cheval de Marly » représentée en son milieu par cette même image, bordée de diverses formes quadrillées et circulaires. La deuxième chaîne utilise dès son lancement (en 1963…) un modèle aux caractéristiques semblables. C'est une image représentant un bouquet de roses qui en occupera le centre dès 1967 suite à la colorisation des programmes. Une version secondaire de la mire de la deuxième chaîne (en monochrome…) a permis par ailleurs, d'expérimenter une diffusion en duplex des programmes radiophoniques de France Inter. La troisième chaîne lancée en fin d'année 1972 n'a en revanche pas eu recours à cette méthode, utilisant tout simplement son logo fixe aux heures où aucune émission n'avait lieu.

En 1975, la mire de type TDF est dorénavant utilisée suite à l'éclatement de l'O.R.T.F. dont la présentation est quasi-identique pour les trois chaînes françaises existantes alors.

La première chaîne à avoir supprimé la mire en faveur d'un régime d'émissions 24h/24, est M6 dès 1988. Ce sont ensuite les chaînes TF1 et Antenne 2 en 1991, l'opération est effectuée par Canal+ en 1997 puis par La Cinquième en 1998.

C'est France 3 qui est la dernière des chaînes principales françaises à l'avoir abandonnée en 2002.

En Belgique[modifier | modifier le code]

Les deux premières chaîne belge à avoir supprimé la mire fut La Une et la Één en 1997. VT4 a effectué l'opération en 2002, puis RTL-TVI en 2003. Club RTL et Plug TV (devenu Plug RTL) ont supprimé leur mire en 2008. AB4 a supprimé sa mire en octobre 2011.

La dernière chaîne à avoir supprimé la mire fut la Deux en août 2012.

À l'heure actuelle, la chaîne AB3 conserve sa guise de mire.

Liens externes[modifier | modifier le code]