Miquette et sa mère (film, 1950)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Miquette et sa mère.

Miquette et sa mère

Réalisation Henri-Georges Clouzot
Scénario Henri-Georges Clouzot
Jean Ferry
Acteurs principaux
Sociétés de production Corona
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Sortie 1950
Durée 96 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Miquette et sa mère est un film français réalisé par Henri-Georges Clouzot, sorti en 1950, adapté de la pièce éponyme de Robert de Flers et Gaston Arman de Caillavet.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Miquette Grandier aide sa mère à exploiter un bureau de tabac dans une petite ville de province, tout en rêvant de théâtre. Trois hommes ont leur regard sur elle : le marquis de la Tour Mirande, légèrement sur le retour, son jeune neveu, Urbain de la Tour Mirande, amoureux transi, et Montchablon, « grand premier rôle en tous genres », vieux comédien en tournée. Par dépit amoureux, Miquette, accompagnée du marquis, part pour Paris pour y faire du théâtre. Elle y retrouve Montchablon, Mme Grandier, sa mère, qui l'a suivie, et même Urbain, le neveu amoureux. Aventure, chassés-croisés, tournées théâtrales... Miquette épousera Urbain et le marquis se consolera avec Mme Grandier.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

  • « Et qui est-ce sur ce tableau-ci, et sur ce tableau-là ? », lassé par les incessantes questions de l'esquivante Miquette, et incapable de répondre, Monsieur le marquis, à Miquette qui lui a dit : « Il est plus calé que vous votre domestique », assène, impatient et solennel : « Mon enfant, nous autres, nous sommes l'Histoire, nous n’avons pas besoin de la savoir. »

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • C'est au cours de la production du film que Clouzot a rencontré l'actrice brésilienne Vera Amada-Gibson, qu'il devait épouser le 15 janvier 1950. En revanche, Robert Pizani, parfois cité comme interprétant le rôle de Larbrissière, n'apparaît nullement dans le film. Pauline Carton apparaissait déjà dans la première adaptation cinématographique de la pièce par Henri Diamant-Berger, dans le rôle de Mlle Poche, une cliente.

Liens externes[modifier | modifier le code]