Miquel Tarradell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Miquel Tarradell
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
BarceloneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Matilde Font Sariols (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Académie royale des belles-lettres de Barcelone (d)
Section historico-archéologique de l'Institut d'études catalanes (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Miquel Tarradell i Mateu, né à Barcelone (Catalogne, Espagne) le et mort dans cette même ville le , est un historien et archéologue espagnol. Il est un spécialiste des civilisations puniques, ibériques et de l'antiquité romaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Miquel Tarradell obtient un doctorat de Philosophie et de Lettres. Il a été un disciple de Francesc Soldevila et de Jordi Rubió aux Estudios Universitarios Catalanes. Il a été l'un des fondateurs (en 1946) de la revue clandestine de culture catalane : Ariel.

Il a dirigé le Service d'Investigation Archéologique de Grenade et le Service Archéologique du protectorat espagnol au Maroc. Durant cette période, il effectue d'importantes fouilles sur le site romain de Lixus. Il est nommé professeur d'archéologie à l'Université de Valence en 1956 où il crée la revue Papeles del Laboratorio de Arqueología de Valencia et à celle de Barcelone à partir de 1970.

Pendant son séjour à Valence, il a travaillé sur des sites romains et ibériques du Pays valencien, avec des archéologues universitaires tels que Lluís Pericot, Enric A. Llobretat et Gabriela Martín Avila. Il a aussi collaboré avec le SIP (Servicio de Investigación Prehistórica) avec Domingo Fletcher et Enrique Pla. Il s'est profondément impliqué dans la récupération des libertés démocratiques et de la culture catalane. Il a reçu le prix d'honneur des lettres catalanes en 1977. Il a également été membre du Comité Permanent de l'Association Internationale des Sciences Préhistoriques et membre du Conseil d'Archéologie de la Generalitat de Catalogne, et directeur de la revue d'Histoire en catalan : Fonaments.

Il a également été membre de la Real Academia de las Buenas Letras de Barcelona, et fait partie du conseil d'administration de la nouvelle Revista de Catalunya et de l'Association des écrivains en langue catalane.

En 1982 il reçoit la Creu de Sant Jordi, distinction décernée par la Généralité de Catalogne.

En hommage, le nom d'une école secondaire lui fut dédié dans le quartier du Raval à Barcelone (IES Miquel Tarradell).

Travaux[modifier | modifier le code]

Il a effectué des fouilles archéologiques au Maroc et en particulier sur le site de Lixus.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (es) Lixus : historia de la ciudad, guía de las ruinas y de la sección de Lixus del Museo Arqueológico de Tetuán, 1959.
  • (es) Marruecos púnico, 1960.
  • (es) Manual de prehistoria african (avec Lluís Pericot García), 1962.
  • (es) Las raíces de Cataluña, 1962.
  • (es) El País Valenciano, del neolítico a la iberización, 1963.
  • (es) La necrópolis de « Son Real » y la « Illa dels Porros » : Mallorca, 1964.
  • (es) Història del País Valencià I, 1968.
  • (es) Arte romano en España (avec Lluís Pericot), 1969.
  • (es) El arte griego y romano, 1972.
  • (es) Pollentia I, excavaciones en Sa Portella, Alcudia. (Amb Antonio Arribas i Daniel E. Wood), 1973.
  • (es) Terracotas púnicas de Ibiza, 1974.
  • (es) Imagen del arte ibérico, 1977.
  • (es) Historia de Alcudia, (avec Antoni Arribas y Guillem Rosselló), 1978.
  • (es) Primeras culturas e Hispania romana, dans Historia de España de Manuel Tuñón de Lara, vol. 1. (avec Julio Mangas), 1980.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]