Minrecordite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Minrecordite
Catégorie V : carbonates et nitrates[1]
Image illustrative de l'article Minrecordite
Minrecordite sur dioptase Tsumeb
Général
Classe de Strunz 05.AB.10
Formule chimique C2CaO6Zn CaZn(CO3)2
Identification
Masse formulaire[2] 225,48 ± 0,03 uma
C 10,65 %, Ca 17,77 %, O 42,57 %, Zn 29 %,
Couleur incolore ; blanc laiteux
Classe cristalline et groupe d'espace rhomboédrique ; R3
Système cristallin trigonal
Réseau de Bravais rhomboédrique (hR)
Clivage parfait sur {1014}
Échelle de Mohs 3,50
Trait blanc
Éclat nacré
Propriétés optiques
Indice de réfraction nω = 1.734 - 1.750 nε = 1.542 - 1.550
Biréfringence Uniaxial (-); 0.2000
Fluorescence ultraviolet aucune
Transparence transparente
Propriétés chimiques
Densité 3,45
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La minrecordite est une espèce minérale rare formée de carbonate de calcium et de zinc de formule CaZn(CO3)2, elle fait partie du groupe de la dolomite.

Historique de la description et appellations[modifier | modifier le code]

Inventeur et étymologie[modifier | modifier le code]

Décrite par Garavelly & al. en 1982, et dédié à la revue Mineralogical Record[3].

Topotype[modifier | modifier le code]

  • Mine de Tsumeb (Tsumcorp Mine), Tsumeb, région d'Otjikoto, Namibie. Les échantillons de référence sont déposés à l'Institut de Minéralogie, Université de Bari, Bari, Italie, N° HO-4/81.

Caractéristiques physico-chimiques[modifier | modifier le code]

Cristallochimie[modifier | modifier le code]

Elle fait partie du groupe de la dolomite :

Groupe de la dolomite

Le groupe de la dolomite est composé de minéraux de formule générale AB(CO3)2A peut être une atome de calcium, de baryum et ou de strontium ; B peut être le fer, le magnésium, le zinc et ou le manganèse. Avec la même structure cristalline.


Les borates nordenskoldine et tusionite (en) sont isostructuraux aux minéraux du groupe de la dolomite.

Cristallographie[modifier | modifier le code]

  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 4.8183, c = 16.0295, Z = 3; V = 322.28
  • Densité calculée= 3,49

Gîtes et gisements[modifier | modifier le code]

Gîtologie et minéraux associés[modifier | modifier le code]

Gîtologie 
  • Dans une dolomie d'origine hydrothermale, organisée en gisement de minerais polymétalliques (Tsumeb, Namibie).
  • Dans une roche encaissante carbonatée riche en zinc et plomb (Navan, Irlande).
Minéraux associés

Gisements producteurs de spécimens remarquables[modifier | modifier le code]

  • États-Unis
Centennial Eureka Mine (Blue Rock), Tintic District, East Tintic Mts, Comté de Juab, Utah[4]
  • Irlande
Navan Mine (Tara Mine), Navan (An Uaimh), Comté de Meath, Irlande
  • Namibie
Mine de Tsumeb (Tsumcorp Mine), Tsumeb, région d'Otjikoto (topotype)
  • Portugal
Mine de Preguiça, Sobral da Adiça, Moura, District de Beja[5]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Mineralogical Record (revue américaine), volume 013, p. 131-136(1982); American Mineralogist, volume 068, p. 281(1983)
  4. R&M 68:6 p. 406-416
  5. Pimentel, R., Nunes, R. & De Ascenção, R.(2007): Les minéraux d'altération de plomb (Pb) et zinc (Zn) du massif de Preguiça, Moura, Portugal. Le Règne Minéral, 75, 19-26.