3M

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Main sur manche et manette.
Pour l'équipe cycliste, voir Équipe cycliste 3M
3M Company
Image illustrative de l'article 3M

Création 1902 à Two Harbors (Minnesota)
Personnages clés Inge G. Thulin, président et CEO
Forme juridique Société par actions cotée en Bourse
Action (NYSE : MMM), membre des indices Dow Jones et S&P 500
Siège social Drapeau des États-Unis Saint Paul (Minnesota) Voir et modifier les données sur Wikidata (États-Unis)
Activité Conglomérat
Filiales 3M Innovative Properties (d), 3M (Canada) (d) et 3M (Israel) (d)
Effectif 91 584 (2016)
Site web www.3m.com/

Chiffre d’affaires 30,1 milliards US$(2016)
Résultat net 5,050 milliards US$(2016)

3M Company (NYSE : MMM), auparavant Minnesota Mining and Manufacturing Company (jusqu'en 2002), est un conglomérat américain basé à Saint Paul (Minnesota). Pour le grand public, la société est connue pour quelques-unes de ses marques emblématiques comme Scotch, créée dans les années 1920, ou Post-it, lancée dans les années 1980.

3M est présent dans 70 pays, dont 36 avec des laboratoires de Recherche et Développement.

Historique[modifier | modifier le code]

La Minnesota Mining & Manufacturing Company (3M) est fondée en 1902 par un groupe de cinq hommes d'affaires, pour l'exploitation d'une mine de corindon à Two Harbors (Minnesota) afin de produire des meules abrasives. Leur première expédition est un échec. Ils décident alors de s'installer à Duluth pour produire du papier de verre, sans beaucoup plus de succès.

En 1910, l'entreprise s'établit à Saint-Paul. Au début des années 1920, elle commercialise un papier abrasif imperméable. En 1925, la société se diversifie en lançant un ruban adhésif de masquage conçu par un jeune assistant de laboratoire, Richard G. Drewet, sous la marque Scotch. Le ruban de Cellophane Scotch est créé quelques années plus tard.

Durant la Seconde Guerre mondiale, la société poursuit sa diversification et entre dans le secteur de la défense, puis dans la signalisation routière, ou encore la bande magnétique d'enregistrement audio.

Dans les années 1950, 3M est leader dans la photocopie alors sur papier traité, cette position disparaîtra après l'apparition du système Xerox puis 3M lance des tampons de récurage Scotch-Brite. Dans les années 1970 et 1980, l'entreprise investit le secteur médical, puis la bureautique avec la commercialisation de la Note Post-it.

En mai 2014, la société dépose son 100 000e brevet[1]. En juillet 2014, 3M acquiert les 25 % que détenait Sumitomo Electric Industries dans leur coentreprise Sumitomo 3M, créée en 1961, pour 885 millions de dollars[2].

En février 2015, Asahi Kasei et 3M acquièrent Polypore International, pour respectivement 2,2 milliards de dollars et 1 milliard de dollars. Asahi Kasei récupère des activités dans les batteries pour les véhicules électriques, alors que 3M acquiert ses activités de membranes micropores et de modules pour la filtration dans les segments industriel et de spécialité[3],[4].

En juin 2015, 3M acquiert au fonds d'investissement KKR Capital Safety, un producteur d'équipements de protection contre la chute (harnais, corde, etc.) qui emploie 1 500 personnes, pour 1,8 milliard de dollars, en plus d'une reprise de dette de 700 millions de dollars[5]

En décembre 2016, 3M annonce la vente de ses activités d'identification des personnes à Gemalto pour 850 millions de dollars[6]. En mars 2017, 3M annonce acquérir pour 2 milliards d'euros Scott Safety, filiale de Johnson Controls regroupant ses activités dans les équipements de lutte contre les incendies[7].

Activités[modifier | modifier le code]

3M conçoit et fabrique une grande diversité de produits et de solutions qui sont destinés à cinq grands marchés.

Grand Public[modifier | modifier le code]

3M développe pour le marché grand-public des produits du quotidien. Le marché grand-public rassemble quatre départements :

  • Papeterie : Post-it, Scotch… ;
  • Bricolage et bâtiment : Filtrete, Command, 3M… ;
  • Entretien ménager : Scotch-Brite… ;
  • Bien être & Santé : Nexcare, Futuro…

Électronique et énergie[modifier | modifier le code]

Le marché électronique et énergie est composé de quatre départements :

  • Marchés électrique : matériels d'équipement de réseaux basse, moyenne et très haute tension...;
  • Télécommunications : composants et systèmes de connectique pour les câbles de cuivre et fibres optiques...;
  • Marchés électroniques : protection, maintenance et sécurité pour les data centers, stockage d'énergie (batteries électriques LMP) au sel de lithium pour les voitures électriques)...;
  • Systèmes optiques : filtres de confidentialité pour ordinateurs et smartphones…;

Santé[modifier | modifier le code]

Le marché de la santé est composé de quatre départements :

  • Prévention des infections : Littmann, Bair Hugger… ;
  • Solutions pour les soins critiques et chroniques : Tegaderm, Micropore, Cavilon… ;
  • Soins professionnel oral : Lava, Pentamix, Incognito, Clarity… ;
  • Sécurité alimentaire : Petrifilm, Clean-Trace…

Industrie[modifier | modifier le code]

3M est actif dans le secteur industriel. Le marché de l'industrie regroupe sept départements :

  • Solutions abrasives pour l'industrie : Cubitron II, Scotch-Brite… ;
  • Colles et adhésifs pour l'industrie : Scotch-Weld, VHB, Dual-Lock, Scotch… ;
  • Réparation automobile : PPS, Hookit, Perfect-it… ;
  • Construction automobile ;
  • Construction aéronautique ;
  • Matériaux innovants ;
  • 3M Purification.

Sécurité et signalétique[modifier | modifier le code]

Le marché sécurité et signalétique regroupe trois départements :

  • Solutions pour la protection Individuelleo : EAR, PELTOR, Speedglas, Scotchlite, Thinsulate… ;
  • Solutions commerciales : Envision, Scotchgard, Scotchprint, Di-Noc, Fasara, Safety Walk, Nomad… ;
  • Marchés signalisation, identification et sécurité.

Activité de lobbying aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Selon le Center for Responsive Politics, les dépenses de lobbying de 3M aux États-Unis s'élèvent en 2016 à 2 760 787 dollars[8].

Innovation[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

3M investit chaque année au moins 5 % de son chiffre d'affaires dans la Recherche et le Développement (1,7 milliard de $ en 2016). Dans le monde, en 2016, le groupe emploie 8 100 chercheurs. Au cours des cinq dernières années, 3M a investi 8,6 milliards de $ dans la R & D.

La recherche et développement s'appuie sur un réseau de laboratoires implantés dans 36 pays. En 2015, 3M a atteint le chiffre de 105 000 brevets détenus dans le monde avec 3 128 déposés dans l'année.

3M organise sa stratégie d'innovation autour de 46 plateformes technologiques[9] allant des adhésifs aux abrasifs en passant par les capteurs et les matériaux électroniques.

Démarche environnementale[modifier | modifier le code]

En 1970, 3M crée un département Environnement et lance cinq ans plus tard un programme de prévention de l'environnement[10]. Depuis 1998, 3M a instauré la « Gestion du cycle de vie » qui prend en considération l’environnement dans la conception de ses produits[10], c'est pourquoi 3M a remporté des prix pour l'environnement notamment le prix d'excellence Energy Star, jusqu'en 2014, et est considérée comme une "Marque verte" .

Selon ses statistiques de 2015[11], le groupe 3M indique avoir réduit de :

  • 98 % ses émissions de composés organiques volatils sur la période 1995-2013 ;
  • 64 % ses émissions de gaz à effet de serre sur la période 2002-2014 ;
  • 68 % ses déchets solides depuis 1990 ;
  • 42,1 % sa consommation d’eau sur la période 2005-2014 ;
  • 50 % sa consommation énergétique sur la période 2000-2014, un pourcentage indexé aux ventes nettes du groupe.

En 2015, 3M a publié ses objectifs de développement durable pour les 10 prochaines années. Ils sont axés sur la résolution des défis mondiaux autour des matières premières, de l'eau, de l'énergie et du climat, de la sécurité et de la santé des personnes ainsi que de l'éducation et du développement des populations.

3M France[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

C'est à Beauchamp (Val-d'Oise) que 3M a construit en 1952 sa première unité industrielle en France.

Aujourd'hui, elle fabrique notamment les notes repositionnables Post-it (deuxième usine au monde) et les éponges Scotch-Brite.

Implantations[modifier | modifier le code]

Historiquement, 3M a une présence forte dans le Val-d'Oise, avec trois sites :

  • siège social à Cergy ;
  • usine de fabrication des marques Post-it, Scotch ( fin de production et fermeture scotch début 2015 ) , Scotch-Brite à Beauchamp;
  • centre de distribution à Saint-Ouen-l'Aumône.

Aujourd’hui, l’entreprise dispose de 10 sites industriels répartis dans le Centre, le Nord, en Pays de la Loire, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Alsace et Bourgogne.

Sur l'ensemble de ses sites, 3M déploie une politique environnementale volontariste et dynamique visant la réduction des émissions de COV (Composés Organiques Volatiles) et des déchets, ainsi qu'a l'amélioration de l'efficacité énergétique.

Organigramme[modifier | modifier le code]

En janvier 2015, Stéphanie Barreau est nommée Présidente de 3M France et succède ainsi à Koen Wilms.

Projet SAP[modifier | modifier le code]

En 2016, 3M France, dans un projet global impliquant d'autres pays européens se dote de l'ERP SAP.

Ce projet "Polaris", doit permettre à 3M, de gagner en efficacité et en compétitivité, et induit le remplacement de l'ERP maison "EUROMS II" par SAP (éditeur majeur du marché de l'ERP).

Siège Social[modifier | modifier le code]

Parallèlement, un projet de refonte du siège social de 3M France (situé Boulevard de l'Oise à Cergy) est en cours : remplacement construction actuelle (bâtiment datant des 70's) par nouvelle construction (bâtiment moins volumineux et mieux agencé).

Recherche et développement[modifier | modifier le code]

3M France dispose d’un effectif recherche et développement de 110 collaborateurs et de cinq laboratoires. Un centre technique clients, dédié aux produits commercialisés en France, travaille sur des technologies aussi variées que les matériaux non-tissés, la pile à combustible, la signalisation du trafic, ou encore la réparation automobile et l’aéronautique. 3M s’est fixé pour objectif de réaliser d’ici 2015 40 % de son chiffre d’affaires avec de nouveaux produits de moins de cinq ans. En France, 3M investit 4,3 % de son chiffre d'affaires (2012) en recherche et développement.

Les cinq principaux centres de R&D :

Activité de lobbying auprès de l'Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

Le groupe 3M France est inscrit comme représentant d'intérêts auprès de l'Assemblée nationale. Il déclare à ce titre qu'en 2013, les coûts annuels liés aux activités directes de représentation d'intérêts auprès du Parlement n'excèdent pas 10 000 Euros[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. European Product Catalogue, 3M Personal Safety Division, 3M, 2015, p. 5
  2. 3M to buy Sumitomo stake for $885 million to control Japan business, Reuters, 16 juillet 2014
  3. Asahi Kasei eyes electric car growth with $2.2 billion Polypore battery deal, Taiga Uranaka, Reuters, 23 février 2015
  4. 3M : Asahi Kasei et 3M se partagent Polypore International, Reuters, 23 février 2015
  5. 3M strikes biggest-ever deal for KKR's Capital Safety, Lewis Krauskope, Reuters, 23 juin 2015
  6. 3M to sell identity management business to Gemalto, Reuters, 8 décembre 2016
  7. 3M to buy Johnson Controls' safety gear business for $2 billion, Reuters, 16 mars 2017
  8. (en) « 3M Co », sur le site du Center for Responsive Politics (consulté le 3 mars 2017)
  9. (en) Technologies - 3M
  10. a et b Développement Durable - 3M France
  11. (en) 2015 Sustainability Report - 3M [PDF]
  12. « Tableau des représentants d'intérêts », sur www.assemblee-nationale.fr (consulté le 14 octobre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]