Minka (Japon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une maison de type gasshō-zukuri au village de Shirakawa dans la préfecture de Gifu.

Les minka (民家?, littéralement « maison du peuple ») sont des résidences de type traditionnel japonaises. Dans le système hiérarchique à l'époque Edo, les minka étaient les foyers des paysans, des artisans et des marchands, bien qu'aujourd'hui toutes les habitations traditionnelles soient appelées ainsi.

On utilise aussi aujourd'hui le terme de kominka[l 1].

Types de minka[modifier | modifier le code]

Il existe différentes sortes de minka selon leur situation géographique et la richesse de leurs propriétaire, mais on peut néanmoins les diviser en deux catégories : les nōka[l 2] et les machiya.

Certaines minka possèdent un caractère historique et sont préservées et entretenues avec attention par les municipalités locales ou le gouvernement japonais, notamment les gasshō-zukuri[l 3] des villages historiques de Shirakawa-gō et Gokayama, inscrits au patrimoine mondial.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes lexicales bilingues[modifier | modifier le code]

  1. Kominka (古民家?, litt. « vieille maison du peuple »).
  2. Nōka (農家?, litt. « maison agricole »).
  3. Gasshō-zukuri (合掌造り?, litt. « structure aux mains jointes »).

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]