Minino Garay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Minino Garay
Minino Garay, Jazz sous les Bigaradiers, La Gaude 2012.JPG
Minino Garay, Jazz sous les Bigaradiers 2012, La Gaude
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Genre artistique

Minino Garay, né le à Córdoba[1], est un percussionniste originaire d'Argentine mais résidant à Paris depuis les années 1990.

Il arrive en France à Paris, et devient petit à petit l’un des percussionnistes le plus demandé dans le jazz, la world music et la variété française. Il a joué entre autres avec Dee Dee Bridgewater, André Ceccarelli, Raul Barboza, Cuarteto Cedron, Jaime Torres, Mercedes Sosa, Julien Lourau, Magic Malik, Sixun, Ira Coleman, Gustavo Beytelmann, Baptiste Trottignon, Benjamin Biolay, Christophe, Jean-Pierre Como, Jacky Terrasson, Laurent de Wilde, Daniel Mille, Jaïro, François Béranger, Maxime Le Forestier, Louis Sclavis, Majid Bekkas, Paolo Fresu, Thierry Maillard, Stéphane Huchard, Raphael Faÿs, Pierre Blanchard, Richard Bona, Nicolas Folmer, Pierre Bertrand, Michel Legrand, Airelle Besson, Lionel Suarez, Malcolm Braff, Manu Codjia, Jerôme Regard, Christophe Wallemme, Nilda Fernandez, Nicolas Genest, David Sánchez et Rick Margitza.

Il a créé, Frapadingos, le groupe de percussions le plus original d'Europe, dans lequel il joue le rôle d'un DJ de cultures, mêlant les percussions de différents pays du monde.

Minino Garay est le premier percussionniste qui a apporté et fait connaitre le cajon péruvien en France.

Il a enregistré plus de 250 albums en collaboration avec de multiples artistes. Tous ses projets se caractérisent par une grande originalité et un rapprochement des cultures.

En 2017, il a créé avec son épouse Alex Pandev le premier festival franco argentin, DiVino Festival, dans la ville de San Rafael (Mendoza, Argentine).


Discographie[modifier | modifier le code]

  • Minino Garay y los Tambores del Sur (2002)
  • Kilombo (2005)
  • Altiplano (ft. Magic Malik en leader et Jaime Torres) (2007)
  • Que Lo Pario! (2009)
  • Gabriel (2012)
  • Asado (2013)
  • Vamos (ft. Baptiste Trotignon, Manu Codjia, Malcolm Braff et Jérôme Regard) (2015)
  • Chimichurri (ft. Baptiste Trotignon) (2016)
  • Minino Garay Tunga Tunga's band (2018)

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. François-Xavier Gomez, « Garay rouvre le bal de rue argentin », Libération,‎ (lire en ligne).