Mine d'or du Châtelet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mine d'or du Châtelet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Ouverture
1905
Fermeture
1955
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Mining symbol.svg
Localisation sur la carte du Limousin
voir sur la carte du Limousin
Mining symbol.svg
Localisation sur la carte de la Creuse
voir sur la carte de la Creuse
Mining symbol.svg

La mine d'or du Châtelet est une ancienne mine d'or située sur le site de l'ancienne commune du Châtelet-Landré, après qu'elle a été rattachée à la commune de Budelière, dans le département de la Creuse et la région Nouvelle-Aquitaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

On a extrait un peu plus de 15 tonnes d’or de la mine entre son ouverture en 1905 et sa fermeture en 1955[1]. En 1908, au plus fort de l’extraction du minerai, 300 mineurs travaillaient au fond, jusqu’à plus de 272 m de profondeur. Sa production la plus importante se situe en 1912, avec 1 012 kg extraits. Sa production en 1955 sera de 45 kg grâce au travail de 20 employés.

La mine a été exploitée jusqu'en 1992, avec des lixiviats d'acide cyanhydrique (cyanure d'or) à la fin. Elle le fut pendant de longues années avec fractionnement par chauffage et lixiviation par acide arsénieux (arséniure d'or). La mine d'or du Châtelet est la mine d'or du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) qui produisit le plus gros tonnage total d'or depuis la période gallo-romaine : 2e Saint-Yrieix-la-Perche (87), 3e Salsigne. Elle est située à une cote géographique de 30 m au-dessus du barrage hydro-électrique de Rochebut.

Afin de loger sur place une main-d'œuvre étrangère, la société d'exploitation de la mine a construit, à partir de 1911, une cité ouvrière[2] à Budelière, sur le site du Châtelet.

Le site a entièrement été réhabilité avec la réalisation d'importants travaux menés de 2010 à 2011 afin de contenir des produits polluants[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Pierre Gourvest, « Dans la Creuse, le projet de mine d'or avance dans l'indifférence du public », sur Les Échos, (consulté le 20 septembre 2013)
  2. « Anciennes mines d'or du Chatelet », sur Mairie de Budelière (consulté le 20 septembre 2013)
  3. Vincent Anciaux, « Au Châtelet, Creuse, une mine d'or et de résidus toxiques », sur Mairie de Budelière (consulté le 20 septembre 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]