Minat al-Qal'a

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Minat al-Qal'a
Qal'at al-Mina
Minat Asdud
Vue aérienne de l'édifice (2014)
Vue aérienne de l'édifice (2014)
Localisation
Pays Drapeau d’Israël Israël
District District sud
Coordonnées 31° 46′ 49″ nord, 34° 37′ 18″ est

Géolocalisation sur la carte : Israël

(Voir situation sur carte : Israël)
Minat al-Qal'a
Minat al-Qal'a
Histoire
Époque VIIe – VIIIe siècles
XIIe siècle

La citadelle d'Ashdod, connue en arabe sous le nom de Minat al-Qal'a, est une ancienne forteresse qui protégeait le port de la vieille ville d'Ashdod (Ashdod Yam). Abandonnée à la fin du XIIIe siècle, la citadelle est aujourd'hui en ruine.

Il s'agit d'un rectangle de 60 × 45 m, avec quatre tours de 6 m de diamètre dans les angles, et deux autres paires de tours protégeant les portes ouvrant l'une vers la ville d'Ashdod, l'autre vers la mer.

Construite sous le règne du calife omeyyade Abd Al-Malik (685–705), elle sera restaurée et réutilisée par les Croisés au XIIe siècle.

Elle fut décrite au XIXe siècle par Victor Guérin[1] et Charles Simon Clermont-Ganneau[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Victor Guérin, Description géographique, historique et archéologique de la Palestine, accompagnée de cartes détaillées, Paris, L'Imprimerie nationale, 1868, pp. 72–73 (lire en ligne).
  2. Charles Simon Clermont-Ganneau, [ARP] Archaeological Researches in Palestine 1873-1874, translated from the French by J. McFarlane, Londres, Palestine Exploration Fund, 1896, p. 191 (lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Denys Pringle, Secular Buildings in the Crusader Kingdom of Jerusalem: An Archaeological Gazetteer, Cambridge University Press, 1997, p. 72 (extrait en ligne). (ISBN 0521460107)
  • Antoine Borrut, « Architecture des espaces portuaires et réseaux défensifs du littoral syro-palestinien dans les sources arabes (VIIe-XIe s.) », In: Archéologie islamique, 11, 2001, pp. 21–46 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :