Minas do Leão

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Leão et Minas.

Minas do Leão
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Rio Grande do Sul Rio Grande do Sul
Langue(s) portugais
Maire Miguel de Souza Almeida (PP)
Code postal 96 755-000
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-2
Indicatif 51
Démographie
Population 7 728 hab.[1] (01-04-2007)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 30° 07′ 39″ sud, 52° 02′ 55″ ouest
Altitude 64 m
Superficie 42 400 ha = 424 km2
Divers
Date de fondation
4 mai 1881
Localisation
Localisation de Minas do Leão
Localisation de Minas do Leão sur une carte
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Voir sur la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Minas do Leão
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Voir sur la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Minas do Leão

Minas do Leão est une ville brésilienne de la mésorégion métropolitaine de Porto Alegre, capitale de l'État du Rio Grande do Sul, faisant partie de la microrégion de São Jerônimo et située à 89 km à l'ouest de Porto Alegre. Elle se situe à une latitude de 30º 07' 39" sud et à une longitude de 52º 02' 55" ouest, à 64 m d'altitude. Sa population était estimée à 7 728 en 2007, pour une superficie de 424 km2. L'accès s'y fait par la BR-290.

L'origine du nom remonte à l'époque où la région étaient occupée par d'immenses fazendas où paissait le bétail. Les fréquentes attaques de lions (leão, pl. leões, en portugais) Firent nommer l'endroit "Fazenda do Leão", qui se transforma en "Minas do Leão" quand fut plus tard exploité le charbon (mina = "mine").

L'histoire du peuplement de Minas do Leão est liée à l'exploitation du charbon, avant même d'être municipalité, à la fin du XIXe siècle. Le lieu était cependant connu depuis 1795, découvert par un soldat portugais qui trouva le minerai affleurant le sol. Sa présence fut confirmée par l'ingénieur anglais James Johnson, vers 1850. Cette activité reste la principale de la commune dont deux champs carbonifères restent en exploitation par la Companhia Rio Grandense de Mineração (Compagnie riograndense d'exploitation minière), Leão I et Leão II.

Le puits P1 de Leão I fut ouvert en 1963, avec une profondeur de 125 m. Les coûts de production trop élevés le firent fermer en 2002. Actuellement, seule la mine à ciel ouvert de Boa Vista est en activité. Leão II a reçu un investissement de l'ordre de 70 millions de dollars dans les années 1980. Elle se compose de deux tunnels d'accès aux gisements de charbon, de 6 km de galeries, d'un puits de ventilation de 220 m de profondeur et de 10 000 m² de bâtiments. Leão II est exploitée depuis 2002 en partenariat avec la compagnie Carbonífera Criciúma S.A. pour une durée de 30 ans.

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]