Mina Aganagić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mina Aganagić est une physicienne mathématique et universitaire américaine et bosniaque. Elle est professeure de physique à l'université de Californie à Berkeley.

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Mina Aganagić passe sa jeunesse à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine[1], puis elle fait ses études supérieures aux États-Unis. Elle obtient au California Institute of Technology une licence en 1995, puis un doctorat en 1999, avec une thèse intitulée String theory on Calabi–Yau manifolds: Topics in geometry and physics, sous la direction de John Henry Schwarz[2]. Elle est chercheuse postdoctorale au département de physique de l'université Harvard de 1999 à 2003, puis elle rejoint la faculté de physique de l'université de Washington, où elle bénéficie d'une Bourse Sloan[1] et DOE Outstanding Junior Investigator[3]. Elle enseigne à l'université de Californie à Berkeley depuis 2004.

Recherches[modifier | modifier le code]

Elle est connue pour appliquer la théorie des cordes à divers problèmes mathématiques, notamment la théorie des nœuds (théorie raffinée de Chern-Simons), la géométrie énumérative, la symétrie miroir et la correspondance géométrique de Langlands.

Elle a travaillé également sur l'algorithme de Newton-min, dont les premières traces se trouvent chez Chandrasekaran (1970[4]), mais qu'elle a clairement présenté et étudié en 1984[5].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 2016, la Fondation Simons lui décerne un Simons Investigator Award[6], et, la même année, la Société américaine de physique lui décerne sa bourse[7].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Mina Aganagić et Cumrun Vafa, « Mirror symmetry, D-branes and counting holomorphic discs », arXiv,‎ .
  • (en) Mina Aganagić, Albrecht Klemm, Marcos Mariño et Cumrun Vafa, « The Topological Vertex », Communications in Mathematical Physics, vol. 254, no 2,‎ , p. 425–478 (DOI 10.1007/s00220- 004-1162-z, Math Reviews 2117633).
  • (en) Mina Aganagić et Shamil Shakirov, « Knology homology from raffiné Chern – Simons theory », arXiv,‎ .
  • (en) Mina Aganagić et Cumrun Vafa, « Large N duality, mirror symmetry, and a Q-deformed A-polynomial for knots », arXiv,‎ .
  • (en) Mina Aganagić, Edward Frenkel et Okounkov, Andrei, « Correspondance Quantum q-Langlands », arXiv,‎ .
  • (en) Mina Aganagić, Miranda Cheng, R. Dijkgraaf, D. Kreft et C. Vafa, « Quantum Geometry of Refined Topological Strings », The Journal of High Energy Physics, vol. 2012, no 11,‎ .

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Mina Aganagić » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (en) « Three profs win Sloan Research Fellowships », UW Today, University of Washington,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Mina Aganagić », sur le site du Mathematics Genealogy Project
  3. (en) « US Department of Energy Outstanding Junior Investigator Awards » [archive du ]
  4. (en) R. Chandrasekaran, « A special case of the complementary pivot problem », Opsearch, no 7, 1970, p. 263–268.
  5. (en) M. Aganagić, « Newton’s method for linear complementarity problems », Mathematical Programming, no 28, 1984, p. 349–362.
  6. (en) « Simons Investigator Awards Announced », sur American Mathematical Society | News, Events and Announcements, (consulté le 20 septembre 2017)
  7. « APS Fellow Archive », American Physical Society (consulté le 1er décembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]