Min Djibalina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une chanson image illustrant l’Algérie
Cet article est une ébauche concernant une chanson et l’Algérie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Min Djibalina est l'une des chansons les plus connues de la guerre d'indépendance algérienne (1954–1962).

Les scouts musulmans algériens l'ont rendue célèbre en la chantant durant les manifestations du 8 mai 1945 à Sétif.

Paroles[modifier | modifier le code]

Texte original en arabe
Traduction française
من جبالنا طلع صوت الأحرار ينادينا للاستقلال
ينادينا للاستقلال، لاستقلال وطننا
تضحيتنا للوطن خير من الحياة
أضحّي بحياتي وبمالي عليك
يا بلادي يا بلادي، أنا لا أهوى سواك
قد سلا الدنيا فؤادي وتفانى في هواك
كل شيء فيك ينمو حبه مثل النباة
يا ترى يأتيك يوم تزدهي فيه الحياة
نحن بالأنفس نفدي كل شبر من ثراك
إننا أشبال أسد، فاصرفينا لعداك
لك في التاريخ ركن مشرق فوق السماك
لك في المنظر حسن ظل يغري ببهاك
نحن سور بك دائر وجبال راسيات
نحن أبناء الجزائر، أهل عزم وثبات
كلمات محمد المحبوب اسطمبولي
De nos montagnes a raisonné le chant des hommes libres nous appelant à l'indépendance,
Nous appelant à l'indépendance, l'indépendance de notre patrie.
Notre sacrifice pour la patrie est plus important que la vie;
Je sacrifie ma vie et ma propriété pour toi.
O mon pays, O mon pays, je n'aime que toi;
Mon cœur a oublié le monde et s'est perdu dans ton amour.
Tout en toi grandit, son amour est végétal.
Puisse-t-il un jour arriver où la vie sera joyeuse.
Nous défendons de nos âmes chaque foulée de ton sol:
Nous sommes les fils des lions, laisse nous nous occuper de tes ennemis.
Tu as dans l'histoire un rang rayonnant au-delà de tes hauteurs.
Tu as des paysages grandioses qui ne cessent d'acclamer ta beauté.
Nous sommes un mur qui t'entoure et des montagnes stables:
Nous sommes les fils de l'Algérie, peuple résolu et résistant.

Paroles de Mohamed Mahboub Stambouli

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]