Mimos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mimos
Image illustrative de l’article Mimos
Logo du Mimos.

Genre Mime
Lieu Périgueux (France)
Coordonnées 45° 11′ 06″ nord, 0° 43′ 08″ est
Période Fin juillet - début août
Scènes Rues, L'Odyssée, Le Palace, la Visitation
Date de création 1983
Organisateurs L'Odyssée
Site web www.mimos.fr

Mimos est un festival international des arts du mime et du geste créé en 1983 par Ginette et Paul Tellier. Il se déroule tous les ans à Périgueux (Dordogne) pendant six jours, fin juillet et/ou début août dans les rues, sur les places, dans les jardins, dans les parcs, dans les théâtres, musées et quartiers de la ville. Il est organisé par L'Odyssée, scène conventionnée de Périgueux pour le corps en mouvement et le pôle régional de ressources en Aquitaine pour le théâtre gestuel et le mime. Chancelade et Coulounieix-Chamiers, communes limitrophes de Périgueux, accueillent certaines années une partie du festival. Il est le deuxième plus grand festival de mime après Londres[réf. nécessaire].

Historique[modifier | modifier le code]

La bannière du festival en 2012, avec le logo de Mimos créé par Maurice Melliet.

Mimos a été créé en 1983 par Ginette et Paul Tellier en l'honneur du mime Marcel Marceau et à l'initiative d'Yves Guéna, maire de Périgueux. Ce festival est ouvert sur toutes les formes de théâtre qui s'expriment principalement ou uniquement par les gestes, mimiques et attitudes des acteurs. La diversification de styles du mime dans les années 1970 est expliquée pour la première fois par Marcel Michel dans le journal Le Monde du 7 août 1977. Cette évolution est bien documentée par le dossier « Danse et mime : sœur ennemies ?» de la revue Théâtre public 118-119 et par deux livres de photographies de Mimos : Guy Charier « Mimages » et Maurice Melliet « 20 ans de mime ».

Le festival a été dirigé par Peter Bu de 1987 à 2002, par Étienne Bonduelle en 2003. Chantal Achilli en est la directrice depuis 2004.

En 2008, lors de la 26e édition, un spectacle est présenté en hommage au mime Marcel Marceau, décédé l'année précédente.

En 2011, le festival porte officiellement le nom de « Festival international des arts du mime et du geste ». Cette même année, Mimos a accueilli dix-huit compagnies, représentant dix nationalités, soit vingt-et-un spectacles dont six inédits et cinquante-neuf représentations.

La 30e édition du Festival Mimos s'est déroulée du lundi 30 juillet au samedi 4 août 2012. À cette occasion, des affiches des différentes éditions de Mimos ont été exposées dans les vitrines d'une vingtaine de commerçants de Périgueux, ainsi qu'à l'office de tourisme et la Tour Mataguerre. En 2012, Mimos s'associe au GLAM (Groupe de liaison des arts du mime et du geste) et propose le 1er août une rencontre autour des arts du mime et du geste en France. Mimos 2012 a reçu dix-sept compagnies dans le festival et vingt-trois compagnies pour Mim'Off, soit un total de 142 représentations, qui ont rassemblé entre 55 000 et 60 000 spectateurs, dont 8 000 lors du spectacle d'ouverture, le soir du premier jour, et 31 000 pour Mim'Off (soit une progression de 20 % par rapport à 2011).

L'Odyssée, organisateur du festival devient, en 2013, l'Institut national des Arts du Mime et du Geste. La 31e édition, placée sous le thème de l'illusion, s'est déroulée du 29 juillet au 3 août 2013. Vingt compagnies représentant dix pays étaient attendues pour Mimos, et vingt-deux compagnies dans le cadre de Mim'Off[1]. L'édition 2013 a accueilli en audience cumulée 70 000 visiteurs[2].

Le festival 2016 a attiré un peu plus de 7 500 spectateurs en salles pour les spectacles payants, et de 70 000 à 80 000 spectateurs dans les rues, dont 40 000 pour Mim'Off[3]. La 36e édition s'est déroulée du 23 au 28 juillet 2018, sur le thème des métamorphoses, des illusions et de la magie[4]. Pour le festival dans les salles, 7 678 billets ont été vendus et l'affluence globale, « In » et « Off » confondus, s'élève à 80 000 spectateurs[5].

Organisation[modifier | modifier le code]

De nombreux artistes de France et de nombreux pays de tous les continents proposent leur spectacle. On peut assister à plusieurs sortes d'animations, comme le mime principalement, les clowns, les acrobates, le théâtre de rue, le théâtre de geste, le théâtre d'objets, le théâtre visuel, le théâtre burlesque, la danse et les arts du mouvement (avec du gestuel, des danses du monde et des arts numériques), les marionnettes, les spectacles déambulatoires.

Sont également visibles des ciné-concerts, expo-photo, des expositions de peintures, de sculptures, de plasticiens dans les musées, ainsi que dans les galeries et au centre culturel de la Visitation. Les archives de Mimos en vidéo sont diffusées en salle de cinéma.

Les spectacles du festival « in » peuvent être payants, mais d'autres, comme la cérémonie d'ouverture du festival, sont gratuits[6]. Celle-ci est présentée par une compagnie française ou internationale, et se déroule généralement dans un lieu différent chaque année. En 2018, lors de la soirée d'ouverture de la 36e édition, est présentée Lumière et mémoires de Mimos de Bernard Maciel et Les Couleurs de la nuit, un spectacle de projection qui, par des photos et des jeux de lumières, retrace 30 ans de Mimos.

En marge de ces spectacles, Mimos propose également durant toute la durée du festival des stages et des masterclasses aussi bien pour les enfants que pour les adultes, amateurs ou artistes confirmés. Plusieurs sortes d'ateliers sont également proposés au public.

À chaque fin de matinée, les responsables du festival et les artistes débattent en public et avec le public. Cette rencontre permet de découvrir les spectacles de la journée et apporter des commentaires sur les spectacles s'étant déroulés la veille.

Le dernier soir du festival, le spectacle de clôture est gratuit.

Le Prix Mimos[modifier | modifier le code]

De 1989 à 2010, le Prix Mimos est remis à une compagnie à la fin de chaque édition.

Le jury, composé de critiques et de professionnels du théâtre, du mime et de la danse se réunit et élit le Prix Mimos de la critique d'une valeur de 3 000 euros. À partir de 2011, ce prix n'est plus remis, le comité ayant décidé d'apporter une aide à la création artistique des compagnies.

Les lauréats du Prix Mimos :

  • 1989 : Le Cercle magique, Cie Carmelo (Italie)
  • 1990 : In Concert, Cie Semola Theatre (Espagne)
  • 1991 : Lettre au porteur, Cie Théâtre du mouvement (France)
  • 1992 : Tambour en peau de lapin, Cie Dérévo (Russie)
  • 1993 : Impasse, Cie Stoka (Slovaquie)
  • 1994 : Métamorphose, Cie Théâtre Meschugge (Allemagne)
  • 1995 : Comédia Tempa, Cie Joseph Nadj (France)
  • 1996 : Le Sommet, Cie Ralf Ralf (Grande-Bretagne)
  • 1997 : Twin Houses, Cie Mossoux Bonte (Belgique)
  • 1998 : Le Cavalier, Cie Dérévo (Russie)
  • 1999 : La Vérité des corps, Cie La Ribot (Espagne)
  • 2000 : Réflexion, Cie Dérévo (Russie)
  • 2001 : Ici se trouvait l'URSS, Cie blackSKYwhite (Russie)
  • 2002 : Infiltrations, Installations et Participation, Cie Warner et Consorten (Pays-Bas)
  • 2003 : Le cœur suspendu, Cie Andrayas (Suisse)
  • 2004 : White Cabin et Mister Cabin, Cie Akhe Group (Russie)
  • 2005 : Papotages, Cie Étant Donné (France)
  • 2006 : Le chemin se fait en marchant, Cie Théâtre du Mouvement (France)
  • 2007 : Gaff Aff, Zimmermann / De Perrot (Suisse)
  • 2008 : Petites histoires.com, Cie Accrorap (France)
  • 2009 : Havran et Fidèle à l'éclair, Cie Karine Ponties (Belgique)
  • 2010 : L'Immédiat, Cie Lamereboitel (France)

Mim'Off[modifier | modifier le code]

Originaires du Burkina Faso, les Grandes Personnes de Boromo lors du festival « off » de Mimos 2012.

Mim'Off est le festival « off » de Mimos.

Composition[modifier | modifier le code]

En marge du festival « in », une vingtaine de compagnies françaises et internationales présentent leur création (mime, clown, cirque, acrobatie, performances gestuelles, théâtre d'objets, théâtre gestuel, théâtre de rue, théâtre physique, musique, danse, déambulation, marionnettes, etc.). Les représentations ont lieu sur les places, dans les rues, parcs, jardins, écoles, musées, théâtres et centre culturel de Périgueux. Plus de 100 représentations sont données dans une vingtaine de lieux de la ville. Les spectacles du « off » sont sélectionnés par une équipe composée de membres permanents de l'Odyssée. Ces spectacles sont tous gratuits mais les artistes en appellent à la générosité du public à la fin de leurs représentations. En 2010, les vingt-quatre compagnies ont été choisies par un comité créé pour l'occasion. En 2011, des spectacles se déroulent dans de nouveaux espaces : le cloître du Musée d'art et d'archéologie du Périgord (MAAP), les jardins de Vésone, le parvis du musée Vesunna. Le premier jour du festival, certains spectacles du « off » débutent dans l'après-midi, c'est-à-dire à dire avant le spectacle d'ouverture présenté le soir (généralement à 22 h).

Le Prix Mim'Off[modifier | modifier le code]

Depuis 2003, le public est invité à élire le Prix Mim'Off parmi les compagnies du « off ». Un bulletin de vote est à remplir et à découper dans la brochure de Mimos. Souvent, les artistes donnent des bulletins de vote au public à la fin de leur représentation. Les urnes se trouvent au Centre Culturel de la Visitation, au Théâtre L'Odyssée et à l'Office de Tourisme. Le vote est ouvert à partir du premier jour, et clos le dernier jour du festival en fin d'après-midi.

Un prix de 1500 € (initialement 1000 €) est remis aux artistes de la compagnie élue lors d'une cérémonie le soir du dernier jour du festival, en présence de nombreux artistes.

Les lauréats du Prix Mim'Off du public :

  • 2003 : Cie Extravague, On ne sait jamais (France) ; Cie La Parenthèse Enchantée, J'veux des histoires (France) - ex-æquo
  • 2004 : Cie Payasso, Tout Seul (France)
  • 2005 : Cie Lorgnette et Judas, Discrètement (Belgique)
  • 2006 : Cie Kiroul, Comment va la terre ? Elle tourne… (France)
  • 2007 : Cie Minelly's Marley, Le cabaret de 4 sous (France)
  • 2008 : Cie Sivousplait, Silences amusants d'un couple en blanc (France)
  • 2009 : Cie Théâtre des Silences, MOI…et elle (France)
  • 2010 : Cie Morphales Cambrées, Qui sera Alice ? (France)
  • 2011 : Tuga (nom d'artiste de Rodolfo Meneses), Avec votre permission (Chili)
  • 2012 : Circle of Two, Bambolina & Dodo (Angleterre)
  • 2013 : Zinneke Kabuki, Doffice (Belgique)
  • 2014 : Cie Les GüMs, Stoïk (France)
  • 2015 : Cie Du Fil à Retordre, T'emmêle pas ! (France)
  • 2016 : Cie Quand les Moules auront des Dents, Germaine et Germaine (France)
  • 2017 : Zero en Conducta, La dernière danse de Brigitte (Espagne) (également 1er prix du festival international de la marionnette en Hollande).

En 2018, sont remis : le prix du jury Off, d'une valeur de 1 500 euros, décerné par la Ville de Périgueux, ainsi que le 1er et le 2e prix du public Off, dotés chacun d'une valeur de 1 000 euros[7], remis respectivement par Le Grand Périgueux et par une grande banque.

  • 2018 :
Prix du jury : Cie Un par de narices, Capulettos (Espagne)[7].
1er prix du public : Collectif 2222, Traverser la rivière sous la pluie (France)[7] ;
2e prix du public : Duo Beloraj (Cie Comme si), Et pourtant... (France)[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chantal Gibert, « Mimos 2013 sera placé sous le signe de l'illusion », Sud Ouest,‎ (lire en ligne).
  2. Julie Martinez, Emportés par la féerie de Mimos,Sud Ouest du 5 août 2013.
  3. Chantal Gibert, « Toujours beaucoup de monde à Mimos », Sud Ouest édition Périgueux, 1er août 2016, p. 17.
  4. Chantal Gibert, « Mimos en mettra plein les yeux », Sud Ouest édition Dordogne, 10 avril 2018, p. 22.
  5. Lysandra Chadefaux, « Une édition réussie », Sud Ouest édition Périgueux, 30 juillet 2018, p. 16-17.
  6. Bérénice Robert, « Mimos, le mime en mouvement », Sud Ouest,‎ (lire en ligne).
  7. a, b, c et d Lysandra Chadefaux, « Collectif 2222 a séduit le public », Sud Ouest édition Périgueux, 30 juillet 2018, p. 17.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]