Cette page est en semi-protection longue.

Mimie Mathy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mimi Mathy)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Mathy.
Mimie Mathy
Description de cette image, également commentée ci-après
Mimie Mathy au festival de Cannes 1994.
Nom de naissance Michèle Mathy
Naissance (60 ans)
Lyon, Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice, humoriste
Séries notables Joséphine, ange gardien

Michèle Mathy dite Mimie Mathy est une humoriste et actrice française, née le dans le 7e arrondissement de Lyon. Elle est notamment connue pour son rôle dans la série télévisée Joséphine, ange gardien. Elle est atteinte d'achondroplasie, ce qui explique sa petite taille de 1,32 m.

Biographie

Michèle Mathy est l'aînée des trois filles (ses sœurs se prénomment Frédérique et Marie) de Marcel Mathy, ouvrier dans une entreprise de transports lyonnais avant de finir responsable du service transport, et de Roberte Mathy, femme au foyer[1]. La famille vit à Lyon. Atteinte d'achondroplasie, ses parents l'encouragent à vivre ses rêves malgré sa différence. Elle est initiée à la musique par son père saxophoniste amateur. Elle est rebaptisée Mimie à l'adolescence par ses collègues du centre VVF dans lequel elle travaille comme animatrice. Après un baccalauréat B, elle entame des études en sciences économiques à la Faculté de Lyon, allant jusqu'à la licence, mais aimerait bien exercer un métier du spectacle[2]. Pour prouver à ses parents qu'elle peut devenir journaliste, elle écrit un courrier à la revue La Vie catholique à laquelle sont abonnés ses parents. Le magazine publie sa lettre intitulée « Ma grande joie de vivre » dans le courrier des lecteurs.

Mimie postule au Big Bazar de Michel Fugain en passage à Lyon, mais le chanteur lui conseille de terminer ses études. Elle a 22 ans, en 1979, quand il la rappelle pour participer à son atelier artistique aux Studios de la Victorine à Nice. Elle abandonne sa licence et découvre un nouvel univers dans lequel elle chante, danse et joue la comédie 8 heures par jour avec de nombreux autres élèves dont Gabrielle Bonacini qui devient l'une de ses meilleures amies[3]. En 1981, après que Michel Fugain a décroché un contrat avec TF1, Mimie participe, avec les artistes de l'atelier Fugain, aux intermèdes du samedi après-midi de la chaîne. Les Fugues à Fugain réalisées par Jean-Claude Martin, se composent de petits sketches, de danse, etc. Cependant des téléspectateurs s'offusquent de la présence de Mimie en envoyant des lettres à TF1. Au bout de quelques mois ce programme court est arrêté par la chaîne.

Alors que les parents de Mimie l'incitent à passer des concours administratifs, le metteur en scène et producteur Jean-Claude Martin l'incite à écrire ses propres textes. En 1982, elle décide d'aller à Paris pour percer. Ayant écrit un one-woman-show intitulé Elle voit des géants partout, Jean-Claude Martin lui propose à Mimie Mathy de la mettre en scène et lui trouve un théâtre, le Point Virgule, où elle joue son premier spectacle[4].

En 1983-1984, elle fait partie du Petit Théâtre de Bouvard où elle rencontre notamment Michèle Bernier et Isabelle de Botton avec qui elle crée un trio comique féminin, « Les Filles ». Elle fait également des sketchs avec Muriel Robin, Chevallier et Laspalès, Didier Bourdon, Pascal Légitimus et Yvan Burger. Entre 10 et 15 millions regardent en moyenne le divertissement. Dans cette décennie, elle commence à jouer des petits rôles dans des téléfilms.

En 1985, elle écrit son premier spectacle Mimie en quête d'hauteur et le joue pendant six mois, avec Gabrielle Bonacini et Christian Bruster au Théâtre de la Potinière à Paris jusqu'en 1986. En 1987, elle apparaît dans le clip de la chanson Quel souci La Boétie de Claudia Phillips.

À partir de 1986, Les Filles (Mimie Mathy, Michèle Bernier, Isabelle de Botton) font du café-théâtre, de la radio et montent des spectacles. En 1988, elles vont tout d'abord pendant dix jours à l'île de La Réunion et à l'île Maurice où elles lancent le spectacle Existe en trois tailles qui est un immense succès. Elles le joueront en métropole pendant deux ans. Ensuite, en 1991, elles jouent dans Le Gros N'avion mis en scène par Éric Civanyan. Le trio des Filles dure sept ans, jusqu'en juin 1993.

Sur scène, en 1994, Mimie Mathy est seule sur scène pour Mimie au Splendid, spectacle écrit avec Pierre Palmade et joué pendant deux ans.

En 1993, Mimie Mathy co-signe avec Laurent Chouchan le scénario du téléfilm Une nounou pas comme les autres réalisé par Éric Civanyan et dans lequel elle incarne la "nounou" Julie Toronto aux côtés de Thierry Heckendorn, Micheline Dax, Renan Mazéas et Lucile Boulanger. La fiction, diffusée sur France 2 le 19 janvier 1994, dépasse en audience l'émission à succès Sacrée Soirée de Jean-Pierre Foucault avec 12,8 millions de téléspectateurs soit 52, 7℅ de parts de marché, un fait rare pour TF1 qui arrive quasiment tout le temps en tête des audiences[5],[6]. La suite Une nana pas comme les autres avec le même casting (scénariste, réalisateur, acteurs), diffusée le 12 avril 1995, arrive aussi en tête avec 11,8 millions, représentant 52 % de parts de marché[6]. Cependant, malgré ses grands succès d'audience, France 2 ne félicite pas la comédienne, alors que TF1 lui fait envoyer des fleurs[6]. Le service public perd alors une locomotive à audience, au profit de la Une. Forte de ces succès, Mimie Mathy commence à jouer pour TF1 dans la série Joséphine, ange gardien dans laquelle elle incarne Joséphine Delamarre. L'un de ses créateurs est Laurent Chouchan, scénariste d' Une nounou pas comme les autres. Le 15 décembre 1997, TF1 diffuse le premier épisode de Joséphine, ange gardien (nommée alors Joséphine, profession ange gardien) intitulé Le Miroir aux enfants et réalisé par Dominique Baron. Il réunit 6, 9 millions de téléspectateurs soit 28, 4 ℅ de parts de marché. Programme à grande audience, la série est toujours en production 20 ans après sa création et se compose de plus de 85 épisodes. Elle assure à Mimie Mathy une certaine renommée, faisant d'elle l'une des personnalités les plus aimées par les Français. Elle a été récompensée de trois 7 d'or en tant que meilleure comédienne de fiction et le Musée Grévin a créé une statue à son effigie. En parallèle de la série, elle joue également dans des téléfilms, dont deux avec ses anciennes complices des « Filles » Michèle Bernier et Isabelle de Botton (À trois, c'est mieux ? en 2004 et Trois filles en cavale en 2010). Selon le classement semestriel du Journal du dimanche[7] d'août 2010, Mimie Mathy est la personnalité féminine préférée des Français (et la troisième après Yannick Noah et Zinedine Zidane). En octobre 2013, elle dit recevoir de TF1 la somme de 250 000 par épisode de Joséphine, ange gardien[8].

En 2000, Mimie Mathy joue dans son premier film de cinéma Que faisaient les femmes pendant que l'homme marchait sur la lune ? qui ne rencontre pas le succès.

En 2002, son spectacle J'adore papoter avec vous, écrit par Muriel Robin, connaît un grand succès.

Mimie Mathy s'est mariée le avec le chef cuisinier et restaurateur Benoist Gérard (qui mesure 1,86 m et père de quatre enfants), qu'elle a rencontré lors d'une des représentations de son spectacle à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) en le faisant monter sur scène, comme elle avait l'habitude de faire en prenant quelqu'un au hasard dans le public.

Mimie Mathy participe aux Enfoirés depuis 1994, et est la marraine de l'association Docteur Clown depuis une dizaine d'années.

Fin 2005, Mimie effectue la tournée Night of the Proms. En 2006, elle sort l'album de chansons La Vie m'a raconté produit par Patrick Fiori.

Depuis mai 2009, Mimie Mathy est ambassadrice de bonne volonté de l'UNICEF[9].

En 2013, elle joue le spectacle Je (re)papote avec vous, qu'elle a co-écrit notamment avec Muriel Robin et mis en scène par Roger Louret.

En 2013, Mimie Mathy est faite Chevalier de l'Ordre national du Mérite et Chevalier de la Légion d'honneur en 2015.

Carrière

Spectacles

Émissions de télévision

Émissions de radio

Téléfilms

Série télévisée

Cinéma

Discographie

Publications

  • 1986 : À pas de geant
  • 1994 : Mimie Mathy , Mimie Mathy, Éditions Hachette / Carrere, (ISBN 2012370195),
  • 2007 : Aller simple pour le bonheur, Mimie Mathy et Benoist Gerard, Éditions. Plon,
  • 2009 : Mimie, raconte-moi : Les vacances africaines de Zouzou et Aï , Mimie Mathy, Éditions. Plon,
  • 2010 : Le Noël magique de Pierrot et Marguerite, Mimie Mathy, Éditions. Plon, 2010
  • 2010 : Mimie, raconte-moi : Djamel et Mégane : même pas peur !, Mimie Mathy, Éditions. Plon.
  • 2017 : Vaut-il mieux être toute petite ou abandonné à la naissance ?, Mimie Mathy et Gilles Legardinier, Belfond.

Récompenses

Notes et références

  1. Jean-Louis Beaucarnot, Frédéric Dumoulin, Dictionnaire étonnant des célébrités, First Editions, , p. 87.
  2. Jean-Louis Beaucarnot, Frédéric Dumoulin, Dictionnaire étonnant des célébrités, First Editions, , p. 89.
  3. Jean-Louis Beaucarnot, Frédéric Dumoulin, Dictionnaire étonnant des célébrités, First Editions, , p. 88.
  4. Cécile Neuville, Apprendre à lâcher prise, c'est malin, Editions Quotidien Malin, , p. 39.
  5. [1] sur humanite.fr
  6. a, b et c [2] sur lesoir.be
  7. L'ange gardien de Mimie Mathy.
  8. « Mimie Mathy : « Je touche 250.000€ par épisode de Joséphine » », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le 6 décembre 2013).
  9. « Liste des Ambassadeurs & défenseurs des enfants - Ambassadeurs nationaux - France », sur Site officiel de l'UNICEF (consulté le 6 décembre 2013).
  10. aMiMicalement sur TF1 le 17 décembre 2011 avec Mimie Mathy.
  11. « Légion d'honneur : 691 médaillés en ce 1er janvier », sur lefigaro.fr, (consulté le 1er janvier 2015).

Liens externes