Mime Jr. et M. Mime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mime Jr. et M. Mime

Mime Jr.
Nom japonais マネネ
Nom anglais Mime Jr.
Types Psy / Fée
Génération Quatrième
Pokédex no 439
Taille 0,6 m
Poids 13,0 kg
M. Mime
Nom japonais バリヤード
Nom anglais Mr. Mime
Types Psy / Fée
Génération Première
Pokédex no 122
Taille 1,3 m
Poids 54,5 kg

Mime Jr. (マネネ, Manene?, dans les versions originales en japonais) et son évolution M. Mime (バリヤード, Barrierd?) sont deux espèces de Pokémon.

Création[modifier | modifier le code]

Propriété de Nintendo, la franchise Pokémon est apparue au Japon en 1996 avec les jeux vidéo Pocket Monsters Vert et Pocket Monsters Rouge. Son concept de base est la capture et l'entraînement de créatures appelées Pokémon, afin de leur faire affronter ceux d'autres dresseurs de Pokémon. Chaque Pokémon possède un ou deux types – tels que l'eau, le feu ou la plante – qui déterminent ses faiblesses et ses résistances au combat. En s'entraînant, ils apprennent de nouvelles attaques et peuvent évoluer en un autre Pokémon[1].

Description[modifier | modifier le code]

icône image Images externes
Mime Jr. sur le site officiel Pokémon
M. Mime sur le site officiel Pokémon

Mime Jr.[modifier | modifier le code]

M. Mime[modifier | modifier le code]

M. Mime est un Pokémon humanoïde doté de pouvoirs psy. Il doit son nom à sa faculté de mimer des objets fictifs, mais il peut les rendre réels. Dans l'anime, la mère de Sacha a un M. Mime. Il ne faut jamais le déranger en train de mimer, sinon il donne des claques.

Apparitions[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Mime Jr. et M. Mime apparaissent dans la série de jeux vidéo Pokémon. D'abord en japonais, puis traduits en plusieurs autres langues, ces jeux ont été vendus à près de 200 millions d'exemplaires à travers le monde[2].

Série télévisée et films[modifier | modifier le code]

La série télévisée Pokémon et les films qui en sont issus narrent les aventures d'un jeune dresseur de Pokémon du nom de Sacha, qui voyage à travers le monde pour affronter d'autres dresseurs ; l'intrigue est souvent distincte de celle des jeux vidéo[3].

Réception[modifier | modifier le code]

Le livre Gaming Cultures and Place in Asia-Pacific relève que M. Mime est un des Pokémon les moins appréciés par les joueurs à cause de son aspect. Il voit dans son design – ainsi que dans le design de Lippoutou, également très critiqué – une expression de l'humour surréaliste heta-uma (« mauvais-bon »), qui nécessite de dépasser l'aspect étrange de ce design pour en apprécier la complexité ; il considère qu'il apporte une diversité intéressante au sein des Pokémon[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alvin Haddadène et Loup Lassinat-Foubert, Générations Pokémon : 20 ans d'évolutions, Third éditions, , 327 p. (ISBN 9791094723203), p. 95 Chapitre V - Les mécaniques de jeu
  2. « Pokémon : Or HeartGold - Pokémon : Argent SoulSilver », sur afjv.com (consulté le 1er mai 2010)
  3. Haddadène & Lassinat-Foubert 2015, p. 291-292
  4. (en) Larissa Hjorth et David Surman, Gaming Cultures and Place in Asia-Pacific, New York, Taylor and Francis, (ISBN 978-0-415-99627-3), p. 167-168

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]