Milmort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Milmort
Milmort - Eglise Saint-Hubert.JPG
Géographie
Pays
Région
Province
Arrondissement administratif
Commune
Partie de
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Section de commune (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
4041Voir et modifier les données sur Wikidata

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

(Voir situation sur carte : Province de Liège)
Point carte.svg

Milmort (en wallon Mérmwète) est une section de la ville belge de Herstal située en Région wallonne dans la province de Liège.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Contrairement à la croyance populaire d'un combat où il y aurait eu 1000 morts, les dénominations latine et wallonne de Milmort donnent très bien la réponse. Mérmwète en wallon ou Matermortua en latin : mer morte en français, et plus probablement en réalité marécages... Le territoire de Milmort est, il est vrai, très humide par endroits et une maison sur deux à l'heure actuelle se retrouve régulièrement avec des problèmes d'humidité ascendante au niveau des caves. (MF 2010)

Description[modifier | modifier le code]

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Cette localité de 2 353 habitants (12/2007) fait partie depuis 1977 de la commune de Herstal. Le village est jumelé depuis 1973 avec le village de 76630 Bailly-en-Rivière (505 habitants; France - Haute-Normandie - Seine-Maritime) : à la place de Bailly-en-Rivière inaugurée en 1973 à Milmort, correspond la rue de Milmort à Bailly-en-Rivière.

Situé à 6 km au nord de la ville de Liège, Milmort (344 ha) s'étend à flanc de coteau sur le rebord de la Basse Hesbaye, moitié sur la dernière terrasse de la Meuse, moitié sur le plateau hesbignon.

Ce village est le seul de Belgique qui soit situé au centre d'un triangle autoroutier (E40-E313-A601). Le point le plus bas du village est à l'altitude de 132 mètres (passage à niveau de la rue de la Limite). Le point le plus haut est à l'altitude de 185 mètres (au réservoir à la limite de Vottem).

«Pays des agriculteurs et des mineurs, tous travailleurs de la terre» (selon JF Noville), il reste aujourd'hui 3 fermes en activité et, du Charbonnage d'Abhooz et Bonne-Foi Hareng fermé fin 1962, il ne reste que le nom d'une rue (rue du Nouveau Siège) et le souvenir des anciens Milmortois.

Milmort se trouve entouré sur 270° par le parc industriel des Hauts-Sarts.

Le plus ancien document évoquant Milmort est une charte datée du 12 mars 1007. Cette charte est un acte de vente par Ingelard, abbé au monastère de Saint-Riquier, d'une terre nommée en latin MATERMORTUA (Merimorte) et situé dans le royaume de Lothaire, à un chevalier nommé Hubert pour la durée de sa vie et de celle de son héritier, pour le prix de cent sous d'argent et moyennant le payement d'un cens de 25 sous d'argent à payer chaque année au carême.

Les habitants de Milmort ont dignement fêté le millénaire de leur village par une grande fête organisée par la réunion de 15 associations milmortoises ; cette fête eut lieu les 1er, 2 et 3 juin 2007.

Il y existe une unité de scouts, la 9BM (unité Saint-Hubert, du nom de la paroisse).

Sources[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint Hubert de Milmort - 1905-2005 - Un témoin de la vie milmortoise, bien plus que centenaire, Jean-François Noville

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]