Millhouse Capital

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L'admissibilité de cet article est à vérifier (juillet 2016).
Motif : Où sont les sources secondaires indépendantes et fiables (en principe d'envergure nationale) consacrées au sujet, et qui permettraient d'en démontrer la notoriété ?
Où sont les travaux indépendants significatifs qui permettraient de répondre aux critères de notoriété des sociétés ?
Plus basique encore, où sont les sources indépendantes et fiables qui permettraient de vérifier les différentes informations et les différents chiffres figurant dans cet article ?
Vous êtes invité à le compléter pour expliciter son admissibilité, en y apportant des sources secondaires de qualité, ainsi qu'à discuter de son admissibilité. Si rien n'est fait, cet article sera proposé à la suppression un an au plus tard après la mise en place de ce bandeau.
Conseils utiles à la personne qui appose le bandeau
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (août 2014).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Sous une forme encyclopédique en apparence, cet article ne s'appuie dans les faits sur aucune source indépendante et fiable.
Il ne fait en réalité que dupliquer des fiches du même tabac figurant dans Unionpédia... et qui renvoie lui-même à l'article de Wikipédia !
On est donc face à un travail extrêmement suspect - autour de Roman Abramovitch, une fois de plus - au point qu'une suppression immédiate semblerait tout à fait justifié pour ce qui constitue clairement un travail inédit ou des déclarations non vérifiées
(juillet 2016).

Vous pouvez aider en ajoutant des références.

Millhouse Capital

Création 2001
Disparition 2008 (refondement des compétences dans la société MHC)
Fondateurs Roman Abramovitch
Forme juridique holding
Siège social Drapeau du Royaume-Uni Londres (Royaume-Uni)
Direction Roman Abramovitch (président)
Roman Chougourov (vice-président)
Actionnaires Oleg Deripaska
Roman Chougourov[réf. nécessaire]
Activité immobiliers
acier
ressources minières
ligne maritimes
compagnies aériennes
Acquisitions d'entreprises
raffineries
Filiales Gazprom, Gazprom Neft, Sibir Energy, Loukos[réf. nécessaire], Rosneft,Evraz
Effectif 1500

Fonds propres 9,7 milliards de dollars[réf. nécessaire]
Chiffre d’affaires en augmentation 180 000 000 € (2013)[réf. nécessaire]

Millhouse Capital est le nom de la société holding privée contrôlée par l'homme d'affaires russe Roman Abramovitch crée en 2001 et supprimé en 2008. En plus de ses parts dans Sibneft et Gazprom, le groupe détient des participations dans diverses autres sociétés.

Les actifs incluent l'actionnariat dans la compagnie pétrolière Gazprom Neft, dans la compagnie aérienne russe, Aeroflot Russian Airlines, et RusPromAvto, ainsi que des investissements dans l'électricité, dans les compagnies d'assurance et dans diverses banques[réf. nécessaire]. Les actionnaires de Millhouse Capital ont cédés 26 % de leur participation dans OAO Aeroflot en 2003 et une participation de 50 % dans UC RUSAL, le plus grand producteur d'aluminium au monde, en deux offres couvrant les années 2003 et 2004[réf. nécessaire].

En octobre 2005, Millhouse Capital a cédé sa participation de 72 % dans Sibneft à Gazprom pour plus de 13 milliards de dollars[réf. nécessaire].

Millhouse Capital a été fondée à Weybridge en 2001. La holding décida de s'installer à Stamford Bridge, après l'acquisition par Abramovich de Chelsea Football Club en 2003[réf. nécessaire]. Le siège londonien de Millhouse Capital a été fermé en août 2008 et ses fonctions ont été transférés dans une nouvelle entreprise, MHC (Service) Ltd. contrôlée par le milliardaire Roman Chougourov[réf. nécessaire].

La holding détiendrait également 10 % de Château d'Yquem, 12 % de Harrods, 5 % de De Beers Diamond Jewellers et de Château Cheval Blanc, 8 % de Hermès International, un complexe de trois hôtels à Chypre et des appartements à New York[réf. nécessaire][travail inédit ?].

Filiales[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Actionnariat[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Roman Abramovitch a organisé en 2012, une migration financière de sa holding vers le Royaume-Uni[pas clair].