Milid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Milid
Arslantepe
Image illustrative de l’article Milid
Milid/Arslantepe
Localisation
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Province Malatya
Site archéologique Site urbain
Coordonnées 38° 22′ 55″ nord, 38° 21′ 40″ est
Géolocalisation sur la carte : Turquie
(Voir situation sur carte : Turquie)
Milid
Milid

Milid (écrit aussi Melid ; hittite : Malidiya[1]ou peut-être Midduwa[2] ; akkadien : Meliddu[3] ; urartéen : Melitea ; latin : Melitene) est une ancienne cité située sur la rivière Tohma, un affluent de l'Euphrate supérieur, identifiée avec le site de fouilles moderne d'Arslantepe, près de la ville de Malatya en Turquie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site est occupé depuis le Néolithique supérieur et le développement de l'agriculture dans le Croissant fertile ; il est contemporain de la période d'Uruk. Vers l'an 3000 avant notre ère, on trouve des traces d'incendies et destructions, après lesquels on observe des restes de la culture kouro-araxe, une civilisation pastorale venue des monts du Caucase qui pourrait être d'origine hourrite.

À l'Âge du Bronze, la cité devient le centre administratif d'une vaste région du royaume d'Isuwa. Elle est fortifiée, probablement contre la menace des Hittites à l'ouest. Au XIVe siècle av. J.-C., les Hittites conquièrent la ville. Elle constitue le camp de base du roi Suppiluliuma ier lorsque, dans la cinquième de son règne, il attaque le Mitanni et met à sac sa capitale Wasukanni.

Après la chute de l'Empire hittite, du xiie au viie siècle av. J.-C., la ville devient le centre de l'État néo-hittite louvite de Kammanu (en). Un palais avec des sculptures monumentales de lions et du souverain y est érigé.

Archéologie[modifier | modifier le code]

Milid est l'objet de fouilles depuis les années 1930. Le site est appelé Arslantepe.

Arslantepe fut d'abord exploré par le Français Louis Delaporte de 1932 à 1939[4],[5],[6] suivi de Claude Schaeffer jusqu'en 1951. Le site est ensuite fouillé par les archéologues italiens ; l'archéologue romaine Marcella Frangipane conduit l'étude du site depuis 1990[7].

Les premières épées[modifier | modifier le code]

Des épées de l'âge du bronze ont été trouvées sur le site de Milid par Marcella Frangipane de l'Université de Rome et elles pourraient être les plus anciennes épées connues[8],[9],[10].

Dans les années 1980, les archéologues ont découvert dans une cache neuf épées et dagues. Elles sont faites d'un alliage de cuivre et d'arsenic. Trois d'entre elles sont magnifiquement incrustées d'argent. Ils ont aussi trouvé douze têtes de lance.

Ces objets appartiennent à la couche appelée localement Phase VI A ; celle-ci se termine par la destruction et l'incendie de la ville. Puis on trouve des traces d'une nouvelle occupation pour laquelle on a découvert une riche tombe, nommée par les archéologue tombe du « Signo Arslantepe ». Cette sépulture a fourni des fragments d'armes ainsi que les restes d'un homme âgé d'une quarantaine d'années qui ont été datés au radio-carbone d'environ 3081-2897 avant notre ère (avec une probabilité de 95 %)[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://books.google.com/books?id=O1yFrzi-MgYC&pg=PA35 Melid]. Reallexikon der Assyriologie.
  2. Jaan Puhvel, Trends in Linguistics' : Hittite tymological Dictionary ; Vol. 6: Words Beginning with M., Walter de Gruyter, 2004.
  3. John D. Hawkins, Corpus of Hieroglyphic Luwian Inscriptions. Vol. 1 : Inscriptions of the Iron Age., Walter de Gruyter, 2000.
  4. Louis Delaporte, Malatya. La Ville et le Pays de Malatya, Review Hittites et Asian, vol. 2, no 12, pp. 119-254, 1933
  5. Louis Delaporte, Malatya - Céramique du Hittite Recent, Review Hittites et Asian, vol. 2, no 15, pp. 257-285, 1934
  6. Louis Delaporte, La Troisième Campagne de Fouille à Malatya, Review Hittites et Asian, vol. 5, no 34, pp. 43-56, 1939
  7. [1] Historical Dictionary of the Hittites, pp. 185-186
  8. Oldest Swords Found in Turkey
  9. Frangipane, M. et.al. 2010 : The collapse of the 4th millennium centralised system at Arslantepe and the far-reaching changes in 3rd millennium societies. ORIGINI XXXIV, 2012: 237-260.
  10. Frangipane, "The 2002 Exploration Campaign at Arslantepe/Malatya" (2004)
  11. The Sword, chapter I : Birth of the Swordsman

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]