Milevsko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Milevsko
Blason de Milevsko
Héraldique
Drapeau de Milevsko
Drapeau
Milevsko
La place
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Flag of South Bohemian Region.svg Bohême-du-Sud
District Písek
Région historique Bohême
Maire Ivan Radosta
Code postal 399 01
Démographie
Population 8 474 hab. (2017)
Densité 199 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 27′ 01″ nord, 14° 21′ 34″ est
Altitude 461 m
Superficie 4 249 ha = 42,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Milevsko

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Milevsko
Liens
Site web Site officiel

Sur les autres projets Wikimedia :

Milevsko (prononciation tchèque: [mɪlɛfsko] ; en allemand : Mühlhausen) est une ville du district de Písek, dans la région de Bohême-du-Sud, en République tchèque. Sa population s'élevait à 8 474 habitants en 2017[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Milevsko est située à 22 km au nord-est de Písek, à 24 km à l'ouest de Tábor, à 54 km au nord-nord-ouest de Ceské Budejovice et à 70 km au sud de Prague[2].

Milevsko se trouve à l'extrémité nord de la Bohême du Sud, sur un territoire densément peuplé, qui rappelle la région de Bohême centrale. Au sud de la ville, se développe encore de vastes complexes forestiers, caractéristiques de cette Bohême du Sud, qui s'étend le long de la Vltava, à travers Týn nad Vltavou, Hluboká nad Vltavou et České Budějovice.

Milevsko, en Bohême du Sud.

La ville fait partie de la zone géomorphologique des collines de Bohême centrale d'une superficie de 6 328 km2. Ce sont les plus grandes collines du territoire tchèque, situées sur les parties centrales et septentrionales de la Bohême du Sud, le long des deux rives de la Vltava. La zone est située à une altitude de 250 à 729 m et la topographie moyenne est d'environ 50−150 m.

La commune est limitée par Hrazany au nord, par Chyšky, Zhoř, Přeborov et Přeštěnice à l'est, par Sepekov, Okrouhlá et Branice au sud, et par Květov, Osek, Zbelítov et Hrejkovice à l'ouest. Le quartier de Velká forme une exclave séparée par Zbelítov de la partie partie principale de la commune ; il est limité par Kostelec nad Vltavou et Hrejkovice au nord, par Zbelítov et Osek à l'est, par Květov au sud et par Kučeř et Jickovice à l'ouest[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des fouilles archéologiques ont montré que les premiers habitants vivaient dans la région au Paléolithique.

Habité de longue date, le lieu vit arriver dès le VIIIe siècle des populations slaves, qui chassèrent peu à peu les habitants autochtones.

La ville a été construite sur la croisée de deux voies commerciales au XIIe siècle.

Le monastère et son église.

Le développement lui–même de Milevsko est attaché à la fondation du monastère des prémontrés — le plus ancien en Bohême-du-Sud — et de l'église Saint-Gilles, construits durant les années 1184-1187. En 1411, sa création a donné l’idée au seigneur du lieu, Jiří de Milevsko, de faire venir les moines de Zelce nad Sazavou, tout proche. Peu après sa fondation, le monastère devint l’un des plus riches de Bohême et jouissait d’un vaste espace économique. Cette expansion dura jusqu'à 1420, année où le monastère fut assailli puis brûlé par les hussites. Milevsko et toute la campagne environnante furent alors et pendant une longue période marqués par la dévastation et la pauvreté. En 1785, par décision de l'empereur Joseph II, le monastère fut fermé et servit aux besoins d’un centre spirituel et d’un espace économique. Aux XVIIe et XVIIIe siècle, la ville fut frappée par la peste noire.

L’église du monastère est aujourd'hui une basilique à trois nefs avec deux tours distinctes. Elle est, ainsi que l’église Saint-Gilles et son cimetière, classée monument historique. Après 1989, des religieux revinrent au monastère et en 2001 la communauté monastique a été officiellement rétablie.

Jusqu'en 1918, Mülhausen bei Tabor (Milevsko) faisait partie de l'Empire d'Autriche-Hongrie.

Galerie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La principale entreprise de la ville est la société ZVVZ (Závody na výrobu vzduchotechnických zařízení) spécialisée dans la fabrication d'équipements techniques pour le traitement de l'air et qui emploie 615 personnes à Milevsko[4].

Jumelage[modifier | modifier le code]

Bibiliographie[modifier | modifier le code]

  • Jan Jiráček, Jižní Čechy – přírodní oblasti, Jan Jiracek, SLLB Ledenice.
  • Josef Kytka, Milevsko a jeho kraj: turistika, památky, historie, Nákladem odboru klubu českých turistů, Milevsko, 1940.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]