Milarepa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Milarépa (homonymie).

Milarepa
Auteur Éric-Emmanuel Schmitt
Pays Drapeau de la France France
Genre Récit
Éditeur Albin Michel
Lieu de parution Paris
Date de parution 1997
Nombre de pages 63
ISBN 978-2226093523
Metteur en scène Bruno Abraham-Kremer[1]
Série Le Cycle de l'invisible
Chronologie

Milarepa est un récit d'Éric-Emmanuel Schmitt écrit pour Bruno Abraham-Kremer. C'est le premier volet du Cycle de l'invisible qui comprend sept autres récits : Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran, Oscar et la Dame rose, L'Enfant de Noé , Le Sumo qui ne pouvait pas grossir, Les Dix Enfants que madame Ming n'a jamais eus, Madame Pylinska et le secret de Chopin et Félix et la source invisible.

Résumé[modifier | modifier le code]

Chaque nuit, dans le Paris d'aujourd'hui, Simon rêve d'un Yogi tibétain qui autrefois haïssait son neveu, nommé Milarépa. Pour arrêter ce phénomène, il doit raconter leur histoire.

Adaptation à la scène[modifier | modifier le code]

Milarepa a été mis en scène et représenté non seulement en France mais encore dans de nombreux pays européens : Belgique, Allemagne, Finlande…

Comédiens :

Éditions[modifier | modifier le code]

Édition imprimée originale
Édition imprimée au format de poche
Édition scolaire annotée

Traductions[modifier | modifier le code]

Le récit a été traduit en allemand, anglais, bulgare, castillan, chinois, coréen, danois, estonien, grec, islandais, italien, japonais, lituanien, néerlandais,perse, polonais, portugais roumain, russe, serbe et turc[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Milarepa, l'homme de coton », theatredelinvisible.com (consulté le 7 décembre 2010).
  2. Page « Milarepa », sur le site d'Éric-Emmanuel Schmitt, consultée le 6 juin 2017.

Lien externe[modifier | modifier le code]