Hatsune Miku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Miku Hatsune)
Aller à : navigation, rechercher
Hatsune Miku
Personnage de fiction apparaissant dans
Vocaloid 2 et Vocaloid 3.

Nom original 初音ミク
Naissance 31 août 2007
Origine Japon
Sexe Féminin
Espèce Persona humanoïde de synthétiseur vocal
Cheveux Turquoises
Yeux Bleus
Activité Chanteuse
Poids 42 kg
Taille 1,58 mètre

Créé par Crypton Future Media
Voix Saki Fujita
Pièces The End
Albums Plus de 1500
Première apparition 31 août 2007
Éditeurs Crypton Future Media

Hatsune Miku (初音ミク?) ou Miku Hatsune est un persona humanoïde exprimé par le biais d'une application de synthèse vocale développée par Crypton Future Media. Cette banque de voix utilise les logiciels Vocaloid 2, Vocaloid 3 ou encore Vocaloid 4 de Yamaha Corporation. Sa voix est synthétisée à partir de celle de l'actrice Saki Fujita.

Hatsune Miku réalise des concerts sur scène sous forme d'hologramme. Elle est représentée comme une jeune fille de 16 ans avec des couettes longues de couleur turquoise. Elle est la plus célèbre des Vocaloid au Japon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts de Vocaloid[modifier | modifier le code]

En 2003, Yamaha annonce le développement d'un programme nommé Vocaloid, exploitant la technologie de synthèse vocale appliquée à la musique. Le logiciel permet à l'utilisateur de synthétiser une chanson complète. En entrant les paroles au clavier de l'ordinateur et l'air de la chanson au clavier d'un synthétiseur ou avec ses systèmes informatiques, l'utilisateur peut créer un chant, auquel il est possible de joindre une mélodie. Ce programme sort en 2004 accompagné de Kaito et Meiko, deux Vocaloid japonais créés par Crypton Future Media, ainsi que Leon, Lola et Miriam, des Vocaloid anglophones (qui appartiennent à la première génération des Vocaloid). La première version de Vocaloid est critiquée pour son manque de performances, et avec une ascension difficile pour ses premiers chanteurs. Yamaha décide donc en 2006 de sortir une nouvelle version de son logiciel, nommée Vocaloid 2 (deuxième génération des Vocaloid).

Vocaloid 2[modifier | modifier le code]

Cosplay de Hatsune Miku.

Hatsune Miku est commercialisée le 31 août 2007, par la société Crypton Future Media pour Vocaloid 2. Elle a 16 ans, pèse 42 kg et mesure 1,58 m. Son objet totem est le negi (une sorte de poireau) et sa couleur est le turquoise. Son costume est inspiré des synthétiseurs DX de Yamaha (Les boutons et algorithmes du DX100 étant reproduits sur ses deux manches)[1]. Miku signifie « futur », Hatsu « premier », et Ne « son », son nom signifie donc « Premier son du futur ».

Au fil du temps, les vidéos et les chansons utilisant la voix de Miku se multiplient sur Internet, notamment sur le site japonais de partage de vidéos NicoNicoDouga. Cette star commence à s'exporter hors des frontières japonaises et à se diffuser sur le géant américain YouTube.

En 2008, un programmeur (Yu Higuchi) sort un programme nommé Miku Miku Dance (MMD) ou Vocaloid Promotion Video Project (VPVP)[2]. Ce programme permet d'animer des personnages, dont notamment Hatsune Miku. Entre autres, l'utilisateur peut utiliser le programme pour chorégraphier des chansons. Régulièrement, un concours de vidéo utilisant ce programme est lancé  : La MMD cup[3],[4].

Le sort au Japon Hatsune Miku: Project DIVA, jeu de rythme du type Beatmania, sur PSP dont Hatsune Miku est le personnage principal. Un deuxième opus sort en 2010 sur la même console ainsi qu'une version arcade la même année. Le 8 mars 2012 sort au Japon Hatsune Miku and Future Stars: Project Mirai sur Nintendo 3DS, la différence avec Project DIVA est que Miku et ses amies adoptent une apparence Nendoroid-Petit. Une version pour la PSVita sort sous le nom de Hatsune Miku: Project Diva F. Le 27 août 2013, Hatsune Miku: Project Diva F sort sur PlayStation 3 en Amérique du Nord et en Europe en version dématérialisée, une première pour les jeux Vocaloid[5]. Le 11 septembre 2015 sort Hatsune Miku: Project Mirai DX sur Nintendo 3DS, le jeu est également disponible en Amérique du Nord et en Europe en version physique.

Miku est alors considérée comme une véritable star sur Internet, et de plus en plus de fans veulent assister à un concert de leur idole. Crypton Future Media organise le le premier concert Vocaloid, utilisant une animation 3D projetée sur un écran transparent, donnant l'illusion d'une représentation holographique[6]. Après ce succès, de nombreux concerts s'ensuivront. D'ailleurs, quelques années plus tard est créé The End, un opéra-rock ou Miku Hatsune est confrontée à son double et à la mort ; le spectacle est joué au Japon, mais également en France au Châtelet, et Marc Jacobs réalise les costume de la créature virtuelle[7].

Une extension nommée Miku Append[8] est sortie le 30 avril 2010 : De nouvelles voix sont ajoutées et la voix est plus proche de la voix humaine. Miku est la première Vocaloid à bénéficier de cet ajout. Celui-ci comporte : Dark, Light, Vivid, Solid, Sweet et Soft.

Vocaloid 3[modifier | modifier le code]

Crypton Futur Media sort en 2013 son propre programme de synthèse vocale pour ses Vocaloid, nommé Piapro, qui se base sur son homologue Vocaloid 3.

Deux VoiceBank de Miku en Vocaloid 3 (troisième génération des Vocaloid) sortent le pour le logiciel Piapro, et le pour Vocaloid 3. Elle peut désormais chanter en deux langues, avec d'une part la version japonaise, et d'une autre la version anglaise[9],[10].

Phénomène de société[modifier | modifier le code]

Fichier audio
"Freely Tomorrow" - Mitchie M
Exemple d'une chanson créée en utilisant le logiciel Vocaloid avec la voix de Hatsune Miku.
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Très rapidement après la sortie du logiciel, Miku devient au Japon un phénomène social d'une importance considérable. En effet, un très grand nombre de personnes se met à créer et diffuser sur Internet des chansons, images, clips vidéo ou animations 3D de Miku.

Cette popularité s'étend en dehors des frontières japonaises : Une enquête en Chine en mai 2011 auprès de 3 000 personnes montre que Hatsune Miku est la 15e chanteuse japonaise préférée citée par les consommateurs chinois[11],[12].

À la suite de cette popularité, des personnages sont créés à partir de sa voix, comme Haku Yowane, Neru Akita, et sa double maléfique Zatsune Miku.

En 2011, la voix de Hatsune Miku est utilisée dans l'animation Nyan Cat. Elle apparaît dans une série de publicités pour la Toyota Corolla et fait aussi une apparition dans une publicité pour Google Chrome.

En avril 2014, la chanteuse Lady Gaga révèle sur Twitter que Hatsune Miku doit faire la première partie de sa tournée ArtRave: The Artpop Ball pendant un peu plus d'un mois. Ces concerts se déroulent aux États-Unis du 6 mai au 3 juin 2014.

En octobre 2014, Miku apparait dans le show de David Letterman et interprète la chanson Sharing The World.

D'autres chanteurs connus dans le milieu asiatique chantent avec la chanteuse virtuelle, comme les Bump of Chicken, les CTS, ou encore Namie Amuro.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Hatsune Miku figure à gauche sur l'autobus 630-FN de San-Chung Bus.

Manga et anime[modifier | modifier le code]

Hatsune Miku a son propre manga appelé Hatsune Mix, qui n'est cependant pas officiel.

Elle n'existe pas en anime mais un autre personnage féminin créé par le dessinateur Huke, Black Rock Shooter, dérivé en une chanson par Ryo du groupe Supercell et chantée par Miku, a son OVA[13], et son anime dans lequel la chanson de Miku est le générique, bien que le personnage n'ait strictement rien à voir avec Miku.

Apparitions[modifier | modifier le code]

Le personnage Kagami de la série Lucky☆Star porte dans l'OVA le costume de Miku dans le cadre d'une parodie.

Miku fait d'ailleurs de brèves apparitions en guise de clin d'œil dans plusieurs animes, comme Maria Holic, Sayonara Monsieur Désespoir ou encore Himōto! Umaru-chan.

On[Qui ?] peut également voir un cosplay de Miku, au côté d'autres personnages déguisés tel que de Rin et Len Kagamine et de Luka Megurine dans l'anime Hyōka.

Dans le jeu Just Dance 2016, Miku apparaît comme danseuse durant une de ses chansons disponibles dans le jeu, Ievan Polkka. Il est aussi possible de débloquer un avatar la représentant après avoir dansé sur cette musique.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Au Japon, plusieurs jeux mettant en scène Hatsune Miku sont commercialisés : Project DIVA, Project DIVA 2nd (sur PSP), Project DIVA Dreamy Theater (sur PS3), Project DIVA Dreamy Theater 2nd (sur PS3), Project DIVA Dreamy Theater Extend (sur PS3), Project DIVA Extend (sur PSP), Project Mirai (sur 3DS), Project DIVA f (sur PS Vita) , Project Mirai 2 (sur 3DS),Project DIVA F (sur PS3), Project DIVA F 2nd (sur PS Vita et PS3), Project Mirai DX (sur 3DS), Hatsune Miku Project Diva Future Tone (remastérisé en version PS4) et Project Diva X (sur PS4 et PS Vita).

Miku a également deux jeux sur l'Apple Store : Miku Flick et Miku Flick/2. Il s'agit de jeux de rythme comme les Project Diva et développés par SEGA. Il s'agit du premier jeu officiel de Miku disponible à l'international..

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Un DLC de The IDOLM@STER 2 permet d'avoir Miku comme idole jouable[14].

Un DLC de Persona 4: Dancing All Night permet de jouer une de ces chansons composée par Heaven et remixée par ATOLS.

Les produits dérivés de Miku (figurines, peluches, etc.) sont commercialisés au Japon. Une de ses rares apparitions dans un jeu vidéo en dehors du Japon (et autre genre que jeu de rythme style Beatmania) est dans MUGEN, un moteur de jeu de combat éditable par les utilisateurs. Plusieurs versions du personnage existent pour ce moteur ainsi qu'un screenpack nommé Hatsune Miku Project MUGEN S.P.[15]. Miku apparaît aussi en tant qu'add-on dans Garry's Mod.

Sondages[modifier | modifier le code]

Dans un sondage pour savoir quels personnages voudraient voir apparaître les Japonais dans Super Smash Bros. for Nintendo 3DS / for Wii U, Miku est situé 12e devant des personnages notables comme Waluigi, Sonic et Fox McCloud, mais elle n'est cependant pas retenue[16].

Lors d'un concours organisé par Steve Lycett pour inclure des personnages en DLC pour Sonic and All-Stars Racing Transformed, Hatsune Miku arrive 2e dans le classement[17]. Mais Lycett refuse son apparition, étant donné que SEGA ne détient pas les droits du personnage et n'est donc pas retenue[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]